Nettoyage du moteur

autres

Comment réussir le nettoyage moteur ?

Avec le temps, le moteur tend à s’encrasser ou à présenter des fuites. Dans ce genre de situation, il faut absolument faire un nettoyage. Mais nettoyer un moteur ne se fait pas sans un minimum de précautions et de techniques.

Quelles sont les causes de l’encrassement du moteur ?

Dans la chambre de combustion du moteur, le carburant est brûlé pour fournir l’énergie permettant au moteur de tourner. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, tout le carburant qui pénètre dans la chambre n’entre pas en combustion. Il existe quelques molécules qui sont soumises à une combustion incomplète. Ces résidus formés de calamine, de suies et de goudrons vont alors se déposer sur le piston, les soupapes ou encore l’arrière-gorge des segments. En outre, avec l’évolution des technologies, le diamètre des injecteurs est de plus en plus fin. Si le carburant n’est pas bien filtré, les injecteurs peuvent être bouchés, produisant ainsi une mauvaise combustion. De cette manière aussi, des dépôts de saletés commencent à se former.

Pourquoi faire un nettoyage du moteur ?

Le nettoyage du moteur est une opération indispensable afin d’assurer son bon fonctionnement. Lorsque le moteur est encrassé à la suite d’un problème de combustion, les frictions entre cylindres et segments deviennent plus importantes. Ainsi, l’huile moteur se dégrade et la chambre de combustion n’est plus étanche. Dans cette même optique, l’encrassement du moteur conduit à un problème d’évacuation des gaz au niveau du kit d’échappement. Par ailleurs, le lavage moteur est impératif, car un moteur sale conduit nécessairement à une surconsommation en carburant. De plus, L’injecteur ne vaporise plus correctement de carburant et la chambre de combustion a de plus en plus de mal à brûler celui-ci.

Quand nettoyer le moteur ?

En général, le moteur s’encrasse plus rapidement lorsqu’on conduit régulièrement sur de courtes distances. Effectivement, sur les courts trajets, il n’atteint pas sa température de fonctionnement optimale provoquant du coup une mauvaise combustion. Il n’existe pas de préconisation du constructeur concernant la fréquence de lavage du moteur. Toutefois, il faut penser à nettoyer le moteur à partir de 32 000 km pour les modèles anciens et 50 000 km pour les modèles récents. Il existe également quelques indices qui suggèrent qu’un nettoyage du moteur est nécessaire :
– Fuite d’huile de moteur
– Fuite de liquide de refroidisseur
– Surconsommation en carburant
– Fumée de combustion nocive et polluante

Quelles sont les précautions à prendre avant le nettoyage du moteur d’une voiture ?

Avant de nettoyer un moteur de voiture, il est essentiel de prendre quelques dispositions :
– On ne doit jamais intervenir sur un moteur chaud. Il est préférable de laisser refroidir le moteur (moteur tiède) afin que le produit nettoyant moteur ne puisse pas s’évaporer.
– Le nettoyage du moteur d’une voiture est une tâche très polluante. Donc, mieux vaut prendre toutes les mesures pour contenir les déchets et pour éviter les risques sur la santé (gants, masque, lunettes de protection…).
– Il faut éviter d’inonder avec l’eau les parties électroniques et électriques en les couvrant d’un film plastique étanche.
– Il est impératif de protéger le bocal du liquide de frein à l’aide d’un film plastique, car il est extrêmement sensible à l’eau.
– On ne doit jamais nettoyer l’huile de moteur avec de l’eau au risque d’entraîner la corrosion de l’intérieur du bloc moteur.

Quels sont les outils et produits à utiliser ?

Concernant les produits nettoyants pour moteur, il en existe une multitude sur le marché. S’il s’agit d’un moteur diesel, il est tout à fait possible d’utiliser des additifs, des produits dégraissants… De même qu’il existe un large choix de nettoyants pour moteur essence. Afin de ne pas faire d’erreur, il est fortement suggéré de consulter le livret technique de la voiture. C’est notamment là que sont indiqués les produits adaptés pour chaque partie du moteur.
En matière d’outils de nettoyage, il est nécessaire d’avoir à disposition :
– De l’eau
– Du film plastique
– De la ficelle
– Un produit dégraissant
– Un produit de nettoyage pour moteur
– Une cire de protection
– Un lubrifiant

Comment nettoyer un moteur de voiture peu encrassé ?

Le nettoyage moteur peut se faire tout simplement à l’aide d’eau savonneuse. Il suffit pour cela de pulvériser cette solution sur les parties concernées. Dans le cas où la crasse persiste, il peut être nécessaire d’utiliser un dégraissant chimique spécialement prévu pour le moteur. En toute circonstance, on doit toujours se protéger à l’aide de gants parce que le nettoyant peut altérer les mains. Lors du nettoyage, il ne faut pas seulement se contenter de la partie haute du moteur. En effet, le dessous de celui-ci est aussi fortement encrassé. Pour cela, on doit surélever la voiture sur des chandelles et se glisser dessous en vue d’atteindre chaque partie sous le moteur. Après, il faut attendre environ 10 à 20 minutes avant de procéder au rinçage. Pour le rinçage, il faut bien s’appliquer pour éliminer toute trace du produit nettoyant.

Comment nettoyer un moteur fortement encrassé ?

Quand le moteur est fortement encrassé, il est préférable de faire un lavage moteur sous-pression. Cette démarche consiste à pulvériser de l’eau chaude sous pressions associée à un produit nettoyant. Cela permet de retirer totalement les dépôts de graisses et de saletés persistantes. Il faut toutefois faire attention à ne pas trop insister sur une seule partie au risque d’altérer la peinture de moteur.

Que faire après le nettoyage ?

Après le nettoyage du moteur, celui-ci devient plus vulnérable au vieillissement et à la rouille. Afin de lui offrir une protection optimale, il est indispensable d’y appliquer généreusement de la cire de protection. Les vernis pour moteurs ne sont pas très efficaces, car ils ne vieillissent pas correctement avec le temps. Sur certaines parties du moteur (cosses de la batterie, système d’embrayage, mécanisme du capot…), le mieux serait de refaire un graissage. On peut utiliser de la graisse silicone ou un lubrifiant aérosol. Une fois toutes ces opérations achevées, il ne reste plus qu’à retirer les films de protection en plastique. On vérifie bien que les parties électroniques et électriques soient bien sèches avant de démarrer le véhicule.

Retourner en haut