De la révolution néolithique à la révolution agricole

La révolution néolithique marque le passage à une époque où l’homme devient sédentaire et s’oriente vers l’agriculture et l’élevage. L’antiquité est riche en exemples de cultures qui cultivent la terre à l’aide de matériel agricole. On peut ainsi considérer l’araire comme l’ancêtre de la machine agricole. Utilisé pour labourer les champs en Mésopotamie et dans l’Égypte antique, il permet alors d’augmenter la productivité agricole. C’est cependant la Charrue qui annonce la révolution agricole en Europe à partir du Xe siècle. Bien que les techniques se modernisent au cours des siècles suivants, il faut attendre le XXe siècle pour voir apparaître la machine agricole moderne en Europe. Aux États-Unis, le tournant s’est déjà produit au début du XIXe siècle avec la commercialisation de la première charrue en acier par John Deere et de la première faucheuse mécanique par son compatriote Jeremiah Bailey. Les premières moissonneuses-batteuses européennes sont fabriquées par le constructeur allemand CLAAS.

Les pionniers d’hier sont les grands d’aujourd’hui

Le pionnier de la machine agricole, John Deere, crée en 1868 l’une des premières sociétés industrielles américaines. De nos jours, l’entreprise est présente un peu partout dans le monde. Elle fabrique des tracteurs et des moissonneuses-batteuses en Allemagne et aux États-Unis, des chargeurs pour tracteurs en France, des récolteuses de canne à sucre en Amérique latine… Le constructeur allemand CLAAS a également réussi à s’imposer comme l’un des plus grands sur le marché de la machine agricole. Ses usines de production sont aussi réparties dans le monde entier. Leader incontesté dans la vente d’ensileuses, il fabrique également des moissonneuses-batteuses, des tracteurs agricoles, des faneuses, des faucheuses et des presses à balle. Autre géant américain datant de l’époque de John Deere, le constructeur New Holland fabrique des machines agricoles depuis plus d’un siècle. Ses moissonneuses-batteuses et ses presses ont la réputation d’être à la pointe de la technologie.
Retourner en haut