Le scarificateur: L'air d'une tondeuse, mais une fonction différente

À beaucoup d'égards, le scarificateur à moteur électrique ou thermique ressemble à une tondeuse. En effet, dans sa configuration classique, il est poussé à la main à travers des étendues de gazon. Comme la tondeuse, il possède un jeu d'organes coupants souvent mis en mouvement par un petit moteur électrique (généralement un peu plus d'un kW).
Un bac de ramassage peut être ajouté à l'arrière du rouleau pour récupérer la matière enlevée. Mais la similitude s'arrête là car le scarificateur n'agit pas sur la pelouse elle-même, mais sur le dépôt végétal qui s'est accumulé entre les brins et qui entrave leur croissance. L'action du rouleau du scarificateur s'exerce donc surtout verticalement, alors que les lames de la tondeuse sont conçues pour opérer en largeur afin de couper un grand nombre de brins.


En fonction de la surface à traiter, différents types de scarificateurs

La ressemblance avec la tondeuse ne résiste pas à l'examen lorsqu'il s'agit d'un scarificateur à main. Il s'emploie alors comme un râteau, mais par va-et-vient: les mousses recouvrant le sol s'émiettent progressivement et sont arrachées. Mais lorsque la surface à traiter est trop vaste, par exemple dans les grands jardins ou les parcs, l'utilisation d'un scarificateur électrique est recommandée.
Des modèles à essence existent aussi: Ils sont adaptés aux superficies qui avoisinent 0,1 ha (l'équivalent de deux terrains de football). Au delà de cet aspect, les scarificateurs peuvent se classer selon les fonctionnalités qu'ils proposent. Le scarificateur aérateur dispose ainsi de deux rouleaux différents, l'un pour le traitement superficiel du sol et la scarification proprement dite, l'autre pour un travail plus en profondeur qui s'apparente au bêchage.


Des conditions précises d'utilisation pour un beau gazon

Le scarificateur, quel que soit son type, s'utilise essentiellement au printemps, lors de la période de pousse rapide. Une scarification avant l'hiver est aussi recommandée, les mousses asphyxiant le sol affectionnant l'ambiance fraîche et sombre de la mauvaise saison. Il est nécessaire que la pelouse soit légèrement humide avant d'être traitée par le scarificateur, mais non pas détrempée.
Bien que son action mécanique soit très efficace, il n'est généralement pas utilisé seul. Divers fongicides peuvent optimiser le nettoyage du gazon après son passage. Enfin, comme le dépôt végétal qui étouffe la terre est souvent constitué en partie des produits des tontes précédentes, son action doit suivre celle de la tondeuse, pour une pelouse plus nette.


Retourner en haut