Un cadre règlementaire exigeant

L'échafaudage est l'outil par référence des professions BTP. Construire une maison, ravaler un bâtiment, travailler en hauteur, acheminer des matériaux ou encore couvrir une toiture sont des travaux qui s'effectuent principalement via un système d'échafaudage. La structure d'un échafaudage doit répondre à des normes rigoureuses de sécurité, de stabilité, de poids admissibles et de moyens d'accès. L'utilisation d'un échafaudage est encadrée par le Code du travail et par la recommandation R 408 de la CNAMTS du 10 Juin 2004. L'objectif principal de la règlementation est d'assurer la sécurité des ouvriers (risque de chute) mais également des personnes extérieures (chute d'objets, effondrement). Les matériaux et composants utilisés doivent répondre aux exigences minimales de résistance, de stabilité et de sécurité en conformité avec la norme NF P 93-354.


Les différents types d'échafaudages

Par principe, l'installation d'un échafaudage est temporaire. Cette structure est constituée de passerelles, planchers et plate-formes. L'ensemble est soutenu par une charpente composée généralement en acier ou en aluminium. Pour s'adapter au type de chantier en cours, il existe des échafaudages fixes de pied, roulants ou en console. Le choix du matériel dépend de la nature et de la complexité des travaux, de leur durée, de la hauteur de l'ouvrage et des contraintes liées à l'environnement. Les structures fixes de pied sont destinées principalement à la réfection de façades. Elles sont constituées de planchers de travail et de moyens d’accès avec des systèmes multidirectionnels ou multiniveaux pour des travaux plus particuliers. Les échafaudages roulants sont spécialement adaptés aux travaux en hauteur nécessitant une intervention courte avec de nombreux déplacements. Quant aux échafaudages de console, ils ne comportent qu'un seul niveau de travail constitué de plateaux planchers. Les échafaudages sur taquets d’échelle ne sont plus autorisés car ils ne répondent plus à la norme en vigueur.


Les accessoires pour échafaudage : Les indispensables

Les accessoires, équipements et pièces détachées sont les compléments nécessaires, voire obligatoires, pour réaliser un échafaudage stable et sécurisé. Les accessoires sont nombreux et les entreprises sont obligées de respecter les procédures règlementaires relatives aux équipements des échafaudages : vérins, filets, pare-gravats, échelles d'accès, remorques, containers pour transport, etc. Ces accessoires protègent les ouvriers mais également les personnes hors chantier comme les passants. La législation rend obligatoire également un équipement de protection individuelle (EPI) pour optimiser la sécurité de l'intervenant comme des gants, un casque, des chaussures montantes, des lunettes de protection ou encore un harnais antichute.


Retourner en haut