Alfa Romeo occasion : Toutes les annonces Alfa Romeo occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Alfa Romeo fait partie des constructeurs emblématiques et historiques de l'industrie automobile italienne. Fondée en 1906 par le Français Alexandre Darracq à Portello, au nord ouest de Milan, l'entreprise prend la dénomination commerciale d'A.L.F.A. (abréviation de "(Società) Anonima Lombarda Fabbrica Automobili") jusqu'en 1919. Date à laquelle l'industriel du Mezzogiorno Nicola Romeo prend la tête de l’entreprise et transforme son nom en "Alfa Romeo".

Dès cette époque, le constructeur rencontre un grand succès commercial avec ses limousines élégantes tout en dominant le sport automobile. Le comte Brilli Peri remporte ainsi en 1925 le championnat du monde de voitures de course au volant d'une Alfa Romeo P2 surpuissante de 140 CV (103 kW). Dans la foulée, des succursales de la marque s'ouvrent dans de nombreuses villes italiennes et accélèrent la croissance de l'entreprise. Jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, Alfa Romeo domine la compétition automobile. Elle fait triompher et connaître dans le monde entier un logo (à peine modernisé depuis sa création) qui mêle les armes de la ville de Milan et celles des Visconti.

Après-guerre, la société se tourne vers la production en série de certains de ses modèles, avec l'objectif d'élargir sa clientèle au-delà des conducteurs très fortunés. Si les berlines développées par la marque se distinguent par leurs lignes attrayantes et sportives, elles visent à rester abordables pour séduire un large public : une stratégie toujours appliquée de nos jours.

De nombreux modèles commercialisés dans les années 1950 et 1960 sont devenus de véritables voitures de collection, à l'image de la berline Alfa Giulia et du modèle qui lui a succédé, l'Alfa Giulietta. Au-delà de leurs équipements techniques de l’époque en termes de sécurité, leurs lignes sont résolument élégantes. Les années 70 et 80 voient la réputation du constructeur milanais nettement affectée par les défauts de fabrication liés au déménagement de la production dans l'usine Alfasud d'Arese. La situation économique de l'entreprise se dégrade fortement et conduit à la reprise en 1986 d'Alfa Romeo par Fiat. La marque demeure indépendante dans le nouveau groupe, et, après avoir amélioré sa qualité de production, bénéficie d'un important soutien financier pour renouveler sa gamme. La stratégie de volume est poursuivie et la marque recourt à des plates-formes de modèles Fiat.

L'histoire récente d'Alfa Romeo est marquée par le restylage, à la fois technique et esthétique, de séries plusieurs fois récompensées à l'international comme l'Alfa 156 et, fin 2005, l'Alfa 159.

Ces voitures se voient commercialisées en un large choix de motorisations. L'Alfa 159 se présente ainsi en version essence peu gourmande (consommation d'environ 8 litres aux 100 km) ou avec un Diesel survitaminé de 175 CV (129 kW). D'autres options sont disponibles, notamment un modèle break. L'Alfa 149, à 3 ou 5 portes, représente une déclinaison plus compacte de la gamme.

Alfa Romeo souhaite aussi renouer avec les berlines de prestige qui ont fait sa réputation. A la croisée du monospace et du coupé sport, l’Alfa 166 en est une parfaite illustration. Longue de 4,72 mètres et large de 1,80 mètres, elle constitue le plus imposant véhicule tricorps conçu par la marque italienne. Qui souhaite disposer d'encore plus d'espace intérieur et se déplacer hors des sentiers battus se tournera vers le modèle break Alfa Crosswagon Q4 aux 4 roues motrices. La transmission intégrale de ce modèle assure de franchir sans souci tous les terrains accidentés et simplifie nettement la conduite même en hiver. Un autre de ses points forts réside dans sa consommation très modérée, inférieure à 8 litres/100 km en motorisation Diesel.

Mais c'est dans la catégorie des sportives « sans compromis », deux ou quatre places, que le constructeur transalpin reste incontournable. Le fan de belles mécaniques ne peut pas ignorer l'Alfa Spider, un classique dans la gamme des sportives avec ses lignes élégantes. Débutée en 1966, la production de cette série a perduré jusqu'aux années 1990. Le modèle le plus puissant développe 240 CV (191 kW) et peut atteindre les 250 km/h. Souvent considérés comme les héritiers du Spider, les coupés Alfa GT et Alfa Brera offrent à leurs propriétaires confort de conduite et expérience sportive mémorables.

Enfin, la marque a dévoilé le coupé 8C Competizione Spider version cabriolet au salon international de l’automobile de Genève, abritant un moteur V8 4,7 litres revendiquant 450 CV (331 kW).

Mehr anzeigen