Acheter Audi Quattro sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

La technologie quatre roues motrices rentre dans la construction en série de l’Audi Quattro

Les quatre roues motrices pour voitures particulières font aujourd’hui partie de l’équipement de base pour de nombreux modèles de luxe et, même pour des petits modèles comme la Fiat Panda, les constructeurs proposent entre temps des modèles à quatre roues motrices, en option, pour permettre un meilleur contrôle sur des routes difficiles. C’est à la fin des années 1970 que le constructeur Audi a voulu implanter en ville cette technologie motrice auparavant testée sur les véhicules tout terrain et les véhicules militaires. Mais à l’époque c’était dans des voies nouvelles de la technologie que le constructeur d’Ingolstadt s’était aventuré avec cette idée. Les ingénieurs Audi sont partis de l’Audi Coupé qui avait été développé à partir de l’Audi 80 et ont implanté sur ce Coupé Sport à traction avant leur nouvellement développée traction-Quattro, celle qui donnera son nom au modèle : l’Audi Quattro. En 1980 commença la mise en vente dans le monde de ce tout premier véhicule particulier construit en série avec quatre roues motrices permanentes. Cette technologie fit alors sa percée dans la construction des véhicules civils.

L’ancien modèle Quattro, vecteur de technologie et youngtimer recherché

La raison de ce succès pérenne ? Les véhicules de tourisme à quatre roues motrices comme le premier Audi Quattro se sont révélés avoir une meilleure tenue de route et donc une meilleure sécurité même sur les routes aux conditions les plus difficiles, cela grâce à une meilleure traction. C’est un avantage dont les autres modèles Audi profiteront également bientôt. En 1982, le constructeur de Ingolstadt a d’abord proposé la technologie Quattro comme option sur sa berline de milieu de gamme, l’Audi 80. Deux ans plus tard sortit la grande berline Audi100 à traction quatre roues permanente. L’ancien Quattro d’Audi fut construit jusqu’en 1991 à plus de 10.000 exemplaires et appartient de par son édition limitée aux Youngtimers les plus recherchés de la marque, aux côtés de ses cabriolets. Pour rappeler le souvenir du premier Audi à quatre roues motrices, même les plus récents modèles A4 et A6 tout terrain à quatre roues motrices possèdent toujours le suffixe Quattro dans leur nom.

Les attributs sport de l’Audi Quattro définissent une nouvelle image de marque

L’Audi Quattro n’est pas devenu le vecteur technologique de cette filiale de Volkswagen ; il a bien plus contribué à la nouvelle image dynamique de la marque. Le constructeur d’Ingolstadt équipa le coupé arrière oblique trois portes de larges garde-boue, d’un becquet arrière et, comme ornement, du logo de la marque, les quatre anneaux entrecoupés, qu’il choisit de placer dans la partie avant des portes. En comparaison avec l’Audi Coupé normal, l’Audi Quattro s’imposa ainsi comme beaucoup plus sportif. Cette revendication fut également soulignée par sa motorisation.

La motorisation de l’Audi Quattro

De la première année de construction jusqu’en 1987 furent le modèle fut équipé de moteurs turbo à cinq cylindres avec 2,1 litres de capacité, qui pouvaient développer une performance de 147kW (200 chevaux) et pousser le Coupé jusqu’à presque 220km/h. L’Audi Quattro atteignait ainsi le repère des 100km/h en 7,1 secondes. La version à pot catalytique introduite dans les constructions de 1984 offrait plus de 119kW (162 chevaux). En 1987, la moteur à 2,1 litres fut remplacée par un plus gros agrégat d’une capacité dé 2,2 litres et 147 kW (200 chevaux). Le modèle de pointe fut l’Audi Quattro 20V construit à partir de 1989 qui disposait d’une capacité de 162kW (220 chevaux) et atteignait les 100km/h en 6,3 secondes. La vitesse maximale pouvait être poussée à un bon 230km/h. Développé pour la course rallye, il fut produit en outre, en 1983, en petites quantités, l’Audi Sport Quattro en version civile avec un empattement court et 225kW (306 chevaux). Celui-ci pouvait atteindre les 250km/h et passait à 100km/h en 4,9 secondes. Au printemps 1991, au bout de onze années, la construction de l’Audi Quattro s’arrêta à Ingolstadt, pour être remplacée par celle de son successeur, l’Audi S2.

Vous pouvez consulter les annonces auto occasion et trouver votre future voiture occasion sur le site AutoScout24.fr