Bentley occasion : Toutes les annonces Bentley occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Bentley, quand la voiture de luxe croise la course automobile

Quelques années après sa fondation en 1919, le constructeur automobile britannique Bentley Motors n'est pas vraiment connu pour ses modèles de berlines grand luxe, similaires à ceux proposés par Rolls-Royce. Sous l'impulsion de son propriétaire et fondateur W.O. Bentley, la marque affiche dans un premier temps un ADN beaucoup plus sportif, pouvant se targuer de victoires dans des courses automobiles légendaires (24 Heures du Mans...) ou dans des épreuves plus farfelues comme une compétition contre un train entre Cannes et Londres. Rachetée par son éternel concurrent Rolls-Royce en 1931, la marque devait compléter une gamme orientée vers le confort intérieur et de conduite, et en bénéficier pour offrir au nouvel ensemble une division de voitures de sport dans le segment du luxe.

Années 70 : Bentley menacée par la ressemblance de ses modèles avec Rolls-Royce

Pendant des décennies, l'indépendance technique de Bentley s’est réduite. Les modèles proposés correspondent à des déclinaisons très proches des berlines et des cabriolets commercialisés par Rolls-Royce. Seule leur calandre avant ornée d'un B ailé, permet de les distinguer de la statuette « Spirit of Ecstasy » des Rolls. La ressemblance est particulièrement notable entre les séries S et T de Bentley et la Corniche de Bentley et la Mulsanne de Rolls-Royce. Elle entraîne une dégradation de l'image de la marque, les modèles de cette dernière étant considérées comme des « Rolls » au rabais, tandis que la promesse d'un « luxe sportif » automobile d’antan s'estompe fortement. La baisse des ventes est notable et, associée aux problèmes financiers du groupe Rolls-Royce fraîchement nationalisé, menace même Bentley de disparaître.

Le retour des modèles sportifs crée les conditions d'une reprise

Le renouveau de la marque date du milieu des années 1980, suite à la privatisation des activités automobiles de Rolls-Royce. Il s'appuie notamment sur le succès de la Bentley Turbo R, une berline sportive à hautes performances, et de la Bentley Eight, une voiture au prix très attractif. Les ventes sont ensuite soutenues entre 1991 et 2003 par la Bentley Continental, qui se voit déclinée en coupé et en cabriolet Azure, des illustrations parfaites de la tradition sportive du constructeur. La fourniture de nouveaux moteurs par BMW donne aussi une nouvelle attractivité aux gammes, notamment à la Bentley Arnage, devenue en 1998 le modèle phare de la marque. Grâce à cette offensive, le chiffre d'affaires de Bentley progresse fortement, et représente la moitié des ventes du groupe Rolls-Royce. Le dynamisme de Bentley contraste alors avec les difficultés de Rolls-Royce sur le marché de la voiture de luxe. A la fin des années 1990, l’argent vient à manquer aux britanniques. Rolls-Royce se retrouve alors sous la houlette de BMW et le groupe de Wolfsburg, Volkswagen, obtient quant à lui les droits de Bentley.

Les nouvelles séries Bentley sous l'ère Volkswagen

Avec la Continental Gran Turismo - GT - dévoilée en 2003, Volkswagen entend clairement redonner ses lettres de noblesses à Bentley sur le segment des « sportives de luxe ». Partageant la plate-forme de la VW Phaeton, ce coupé deux-places développe jusqu'à 630 CV (463 kW). La Continental GT se décline à partir de 2005 en berline sous le nom de Continental Flying Spur, et un an plus tard, en cabriolet avec la Continental GTC. Cette gamme repensée met l'accent sur une nette distinction mécanique et esthétique avec les séries plus anciennes, notamment celles liées à Rolls-Royce. 2006 voit l'arrivée sur le marché du nouveau cabriolet Bentley Azure, inspiré fortement de la Bentley Arnage. Elle est bientôt suivie du coupé baptisé « Brooklands ».

Mehr anzeigen