Acheter Mahindra d'occasion pas cher sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité
Malheureusement, nous ne possédons pas de véhicule adapté à votre recherche. Nous vous proposons les alternatives suivantes

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Mahindra est un groupe industriel indien dont les principales activités sont la conception et la construction d'automobiles. Cette firme a été fondée à Bombay en 1945 par deux frères qui ont donné leur nom à l'entreprise, ainsi que par Ghulam Muhammad avant qu'il ne devienne ministre des finances dans les années 1950, dans le Pakistan nouvellement créé. Après la partition de l'Inde indépendante et le départ de Ghulam Muhammad en 1947, les frères Mahindra décident de transformer l'entreprise et son activité. Originellement impliquée dans le commerce de l'acier, elle se spécialise dans l'assemblage des jeeps Willys, icônes de la Seconde Guerre mondiale, grâce à une licence obtenue auprès des Américains. L'entreprise se lance alors dans la voie des utilitaires légers, qui feront son succès dès la fin des années 1940. Elle fournit en particulier à un pays en plein essor, et engagé dans une révolution verte qui doit le sauver de la famine, une bonne part de ses tracteurs agricoles. Cette implication dans le monde agricole ne s'est jamais démentie. En atteste l'utilitaire Alpha de Mahindra, un véhicule à trois roues employé pour porter des charges en vrac, et doté d’une silhouette bien connue dans les campagnes indiennes.

Une diversification des activités au fil des années et des fusions

L'entreprise, devenue peu à peu une puissante multinationale cotée à la bourse de Bombay, s'est depuis longtemps développée dans des branches qui ne sont pas directement liées à son statut de constructeur automobile, mais qui servent néanmoins son activité principale. Les services financiers qu'elle propose permettent par exemple de louer à moindres frais des voitures d'occasion Mahindra. Ses débuts dans la construction de jeeps en ont fait un interlocuteur privilégié de l'armée indienne, à qui elle a destiné certaines de ses productions. Mais la multiplication des segments de marché est surtout sensible depuis le début des années 2000. L’intégration des deux-roues s’est manifestée par le rachat de Kinetic Motors Company en 2008. Différents partenariats, dont celui de 2007 avec Renault sous la forme d'une coentreprise, l'ont aidé par ailleurs à mettre un pied dans le segment des véhicules destinés aux familles des classes moyennes. Dans cette optique, et pour gagner des marchés étrangers, elle a également racheté en 2011 la firme sud-coréenne SsangYong Motor Company, qui disposait déjà d'une gamme variée de SUVs.

Une marque spécialisée dans les utilitaires et les gros véhicules de loisir

La gamme de véhicules neufs ou d'occasion proposée aux particuliers par la marque se compose principalement de voitures assez massives, souvent adaptées à la conduite sportive hors des routes asphaltées. Le Scorpio de Mahindra est le modèle le plus emblématique de la marque, notamment parce qu'il est l'un des mieux exportés à travers le monde. En Europe, il est connu sous le nom de Gao, pour ne pas entretenir de confusion avec un modèle de marque concurrente. En Italie le véhicule a notamment été adopté par le CNAS, une association de secourisme qui vient en aide aux victimes des activités de montagne. Mais divers partenariats ont enrichi son offre, notamment celui avec Renault dont le principal résultat a été la commercialisation de la Logan en Inde : un véhicule volontiers utilisé par les chauffeurs de taxi de Bangalore, par exemple. Aux particuliers, elle est souvent proposée comme voiture d'occasion. Elle porte le nouveau nom de Verito depuis que Renault a quitté la coentreprise en 2010. En 2009 est sorti un SUV d'entrée de gamme, le Xylo, dont une version moins longue a été proposée en 2012, le Quanto.

Un progressif changement d'image et de modèles

Si elle produit toujours les utilitaires légers qui constituent son fond de commerce depuis le début de son histoire, l'entreprise a élargi sa gamme en proposant des produits dans des segments très différents. D'une part en s’intéressant à la construction d’autobus, d’autocars et de camions (entre 21 et 40 tonnes), que les entreprises locales peuvent acquérir d'occasion. C'est à nouveau un régime de coentreprise, cette fois-ci avec une firme américaine, qui lui a permis d'intégrer ce nouveau marché dès 2005. D'autre part, son incursion dans le monde des deux-roues connaît un beau succès par l'intermédiaire de ses scooters et de ses motos : des véhicules très prisés dans les rues indiennes embouteillées, mais aussi tout à fait adaptés aux villes occidentales. Parmi ses produits exportés à l'international, le scooter GenZe, destiné au marché américain, figure en bonne place. Sa puissance limitée fait de lui un véhicule sans permis accessible à tous les jeunes Américains. Une version hybride, mi-bicyclette mi-vélomoteur, existe également. Elle est mue par une batterie au lithium activée par les poignées, les pédales pouvant prendre le relais à tout moment.

Mahindra : une entreprise désormais tournée vers l'innovation

L'image très traditionnelle de Mahindra, proposant aux paysans indiens des voitures d'occasion en partie conçues par d'autres marques à l'étranger, est résolument dépassée. Il s’agit désormais d’une entreprise moderne, qui consacre une part notable de son budget à la recherche et à l'innovation. Autrefois, elle assemblait certes des véhicules ou équipait ses produits de moteurs français en bénéficiant de licences étrangères. Mais elle conçoit aujourd’hui ses véhicules elle-même, de A à Z, en y appliquant des procédés techniques audacieux. Le rachat à 55% des parts de la Reva Electric Car Company, en 2011, lui a permis de se positionner en bonne place dans la course au développement durable et aux véhicules propres. La e2o Mahindra, dévoilée au salon de Francfort en 2009, est la figure de proue de cette nouvelle politique entrepreneuriale. L'une de ses versions, dite interurbaine, dispose d'une autonomie de 160 kilomètres ainsi que d'une pointe de vitesse de 104 km/h. La version la plus répandue, destinée aux voyages au sein d'une même agglomération, est autonome pendant 120 kilomètres et peut atteindre 90 km/h. L'électronique embarquée est à la hauteur des ambitions de modernisme de la e2o : système Bluetooth, GPS... Le modèle n'est pas disponible en Europe, mais pourrait le devenir, neuf ou d'occasion, si le succès commercial est au rendez-vous.