Acheter Nissan 200 sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

En 1975, le prédécesseur de la Nissan entre sur le marché japonais

Avec la Nissan 200, le producteur d’automobiles japonais Nissan a continué la tradition des
coupés de sa série S, produite au milieu des années 70 encore sous l’ancien nom de marque Datsun. Jusqu’en 1979, les coupés bicorps ont en dehors du marché japonais été proposés sous l’indication type 200 ou
200 SX qui a été dérivée de la cylindrée de deux litres. Pour les successeurs, la dénomination Nissan 200 a été utilisée également pour des modèles de cylindrée différente. En Europe, les japonais ont commercialisé le coupé à partir de l’année de construction 1983 et sous le nom de Nissan Silvia. Le coupé successeur de la première 200 a eu un design nettement plus élégant et a été offert entre 1979 et 1983 avec une machine de 2,2 litres et 76 kW (103 cv) qui accélérait le coupé jusqu’à 175 km/h.

En 1983, la Nissan 200 est présentée en Europe

Aux pays européens, la série Silivia n’a été introduite qu’à partir de l’année de production 1983. La Nissan 200 de la nouvelle génération S12, profondément remodelée, a ici été offerte comme coupé jusqu’à l’an 1988. Un agrégat de 2,0 litres de cylindrée et 90 kW (122 cv) ainsi qu’un propulseur turbo à 107 kW (145 cv) ont été montés. Le modèle de pointe de la série était équipé d’un moteur six cylindres à 3,0 litres de cylindrée et 118 kW (160 cv). En cette génération de modèles, la Nissan 200 a pour la première fois été équipée de phares escamotables qui demeuraient l’emblème de la marque jusqu’en 1993.

La Nissan 200 comme coupé et cabriolet

En 1989, les japonais ont produit avec la série S13 la génération succédant à la Nissan 200. S’il a introduit sur d’autres marchés également une version cabriolet de la Nissan 200, le constructeur s’est en Europe toujours limité au coupé bicorps. Après la réédition, celui était équipé d’un moteur suralimenté de 1,8 litres qui déployait une puissance de 124 kW (169 cv) et accélérait la Nissan 200 jusqu’à 220 km/h. Le coupé atteignait la marque de cent kilomètres par heure en 7,5 secondes à compter d’une position d’arrêt. Après le soin de modèles dans l’année de construction 1991, la modulation du front de la Nissan 200 avait une apparence plus arrondie. Le modèle est resté sur le marché européen dans cette forme jusqu’en 1993.

Un nouveau design sans phares escamotables

Dans la troisième génération de la série S14, présentée en 1993, les japonais ont soigneusement remodelé la Nissan 200. Le design a été dominé par un front cunéiforme avec des unités de phares minces à la pace des phares escamotables montés auparavant. Le coupé en version 2,0 litres a été proposé avec deux moteurs différents. Le modèle de base disposait d’un moteur à quatre cylindres en ligne à 118 kW (160 cv) qui permettait à la Nissan 200 une vitesse de pointe de jusqu’à 210 km/h. L’alternative était un propulseur suralimenté à 162 kW (220 cv) qui accélérait le véhicule à une vitesse de 235 km/h. Pendant les deux dernières années de la série S14, produite jusqu’en 1998, l’apparence du coupé a de nouveau été modifié : des phares du front encore plus minces ainsi qu’un arrière plus musculeux avec des pare-chocs plus accentués rendaient la Nissan 200 plus dynamique.

Les derniers coupés et cabriolets sont produits en 2002

La dernière génération de la Nissan 200 a été introduite au marché en 1999 : c’était la série S15. Les designers ont donné au coupé une apparence encore plus dynamique avec un front imposant et des phares aux lignés pliées. En version de base, un agrégat de 2,0 litres qui mobilisait alors 121 kW (165 cv) était monté dans la Nissan 200. La version turbo faisait jusqu’à 184 kW (250 cv). Une nouveauté de cette génération a été la boîte manuelle à six rapports, standard pour le modèle turbo et optionnelle sinon. Pour le Japon et d’autres marchés étrangers, la Nissan 200 a également été proposée en version cabriolet avec toit métallique escamotable. Au début de l’année de construction 2002, les japonais ont arrêté la production de la Nissan 200.

Vous pouvez consulter les annonces auto occasion et trouver votre future voiture occasion sur le site AutoScout24.fr

Mehr anzeigen