Retrouvez Nissan sportive et bien d’autres voitures d’occasion dans différentes catégories de prix sur AutoScout24.fr.

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

En 1950  Datsun, l'ancêtre de Nissan, abandonne les dérivés de voitures anglaises, conçoit ses véhicules. Son premier succès est le Patrol, un 4x4 doté d'un moteur six cylindres de 85 chevaux qui surclasse la Jeep Willis en puissance . L'histoire sportive de la marque commence en 1958 quand une Datsun 210 gagne au rallye d'Australie. En 1969, la société lance la 240Z, un modèle doté d'un six cylindres en ligne de 2.4 litres et de 150 chevaux, la puissance d'une Porsche pour moins de la moitié de son prix.

Dans les années 80 et 90 le groupe reste présent en compétition avec des fortunes diverses.

Le groupe s'internationalise, se développe, mais connaît des difficultés finacières et est racheté par Renault en 1999.

L'alliance Renault-Nissan devient le quatrième groupe automobile du monde.

En 2014, Nissan a décidé d'annoncer son grand retour en endurance aux côtés des Porsche, Audi, et Toyota , avec un système hybride. La Nissan GTR-LM Nismo, présentée en février 2015, surprend avec son moteur situé à l'avant.

Ces gènes de la compétition sont bien sûr présents dans les sportives de la marque. Une mise à jour de la gamme 370Z, coupé et roadster, a eu lieu en 2013, avec une intéressante baisse des tarifs. Intéressons-nous au roadster.

Face à un secteur qui compte le Porsche Boxster S., l'Audi TT-RS Roadster, le BMW Z4 il fallait être très haut de gamme.

Nissan, comme Audi et Porsche, continue à croire en la capote de toile rétractable en 20 secondes. Les ailes élargies dégagent une impression monstrueuse. les signes distinctifs de la série Z sont présents, poignées de portes originales et insignes latérales.

Côté intérieur tout est dédié au conducteur, et la qualité est (enfin) digne de la catégorie. Sellerie mi-cuir noire, sièges électriques et chauffants, climatisation automatique au programme.

Côté moteur, le V6 de la 350Z laisse la place au 3.7 qui peut aussi équiper l'Inifinit G37 et le coupé . Une augmentation de cylindrée originale quand les autres marques on fait le choix inverse. Un moteur peu rugissant, mais tellement puissant et souple qu'il procure un extraordinaire agrément de conduite. D'autant que les suspensions à double triangulation à l'avant et l'essieu multi-bras à l'arrière tirent des trajectoires au cordeau sans le moindre roulis, les cent kilos gagnés par l'apport d'aluminium se ressentent. Le freinage à quatre pistons à l'avant et deux à l'arrière imite sans démériter le système Porsche.

S' il n'est peut-être pas le meilleur, le 370Z Roadster est cependant le moins onéreux, et si on l'achète d'occasion, il est une bonne affaire. Comme les autres sportives Nissan, présentes chez les revendeurs de véhicules d'occasion. Une bonne raison de vouloir retrouver les plaisirs du pilotage...