Acheter Porsche 959 sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité
Malheureusement, nous ne possédons pas de véhicule adapté à votre recherche. Nous vous proposons les alternatives suivantes

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

La Porsche 959, une icône

Version bodybuildée de sa sœur la 911, la Porsche 959 a vu le jour dans les années 1980. A l'origine, les techniciens Porsche travaillent sur une amélioration de la 911. Le directeur général de la marque allemande, Peter Schutz, et l'ingénieur en chef, Helmutt Bott, veulent un modèle pouvant participer aux courses GT. Présenté au Salon de Francfort en 1983, le concept fut considéré comme un phénomène dès sa première apparition. La version définitive surnommée "Miracle" montait sur les podiums du Salon allemand en 1985. Avec une carrosserie en kevlar et aluminium et des accélérations prodigieuses, cette voiture ultralégère permet de dépasser les 310 km/h sans forcer. Il suffit de 4 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Sa technologie très efficace est issue des recherches menées pour la compétition. Elle réalise d'ailleurs le doublé au Paris-Dakar de 1986. Cette sportive a été construite à 283 exemplaires jusqu'en 1988, ce qui en fait un trésor recherché par les amateurs de véhicules racés. Et même si elle est rare, il est possible de la trouver sur le marché de la voiture d'occasion. Cette rivale des Lamborghini et Ferrari possède une cote très élevée. Sa tenue de route, la finesse de sa carrosserie, sa motricité parfaite, son freinage premium et sa puissance en ont fait une icône.

Peu de versions pour un mythe

Il existe deux versions de la 959 : la Confort - 246 exemplaires - et la Sport - 37 exemplaires. La première est une routière haut de gamme, particulièrement bien équipée. On y trouve entre autres la climatisation électronique, des capteurs de pression pour les pneus et l'ABS. Les premiers modèles sont vendus dès 1987. La 959 est connue pour ses nombreuses nouveautés. Au nombre de celles-ci les fameuses roues "indéjantables". Les freins sont anti-bloquants avec des disques percés et un système de ventilation qui permet une aération efficace. L'ensemble offre une tenue de route réellement exceptionnelle. Le modèle de compétition est apparu dès 1986. Avec sa traction intégrale, la 959 devient la reine des rallyes. Mais Porsche n'en reste pas là et travaille d'arrache-pied sur l'aérodynamique : aileron, spoiler avant ou encore ailes arrière sont modifiés. Ces recherches aboutiront à la 961. La Sport ne possède par ailleurs pas de miroir extérieur droit. Pour l'alléger encore plus, la banquette arrière fut retirée. Système électrique des vitres et climatisation ont aussi été supprimés. Elle pèse alors 125 kg de moins que le modèle Confort - 1325 kg contre 1450 kg. Ses lignes épurées correspondent parfaitement à ce qu'elle est : un véhicule de compétition que l'on peut conduire sur route. Le marché de la voiture d'occasion est la seule solution aujourd'hui pour trouver ce modèle.

Une motorisation sans faute

Suralimenté, voilà le premier mot qui vient à l'esprit lorsque l'on regarde le moteur de la 959. Issu des recherches menés pour la 911, c'est un 6 cylindres complété de deux turbos à double étage. Conduire cette Porsche 959, c'est être à la tête de 450 chevaux. Pour domestiquer cette puissance, Porsche a dû réinventer une solution originale qui combine un refroidissement par eau pour les culasses et par air pour les cylindres. Ses deux turbos permettent de différencier le bas régime avec un petit couple dès 1200 tr/mn et un gros qui prend le relais au-dessus de 4000 tr/mn. 4 soupapes par cylindre sont animées par deux arbres à cames. L'injection électronique a été créée par Bosch Motronic. Avec cette Porsche 959, on a affaire à un nouveau système, à savoir une régulation automatique des amortisseurs suivant la vitesse. Ce moteur a été considéré comme un modèle du genre. La technologie embarquée est tout simplement incroyable et même aujourd'hui, le véhicule éblouit avec son ordinateur de bord - avec quatre réglages préprogrammés pour adapter l'adhérence au mieux. La suspension fut aussi une innovation mémorable. D'un simple bouton dans l'habitacle, elle s'ajuste immédiatement. Le moteur était à l'origine utilisé pour les courses, on le trouvait sur les prototypes 956 et 962. C'est la raison pour laquelle la cylindrée était réduite à 2,85 litres, répondant ainsi aux normes du Groupe B.

Mehr anzeigen