Acheter Porsche 968 sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

La Porsche 968 : une digne héritière de la 944

C'est en 1991 que la Porsche 968 est présentée au Salon de Francfort. Elle arrive sur le marché un an plus tard. Celle-ci fut créée pour remplacer la 944, gros succès de la marque allemande qui commençait toutefois à s'essouffler. La 968 a connu des débuts difficiles. D'abord considérée comme une variation de la 944 S2 et devant porter le nom de 944 S3, elle subit de nombreux remaniements pour finalement devenir une voiture à part entière, la multiplication des modifications ne permettant plus de la considérer comme une 944. Son design est issu des ateliers du néerlandais Harm Lagay. La 968 possède des courbes tout en douceur et tranche en cela avec sa consœur. D'autres aménagements sont visibles. Ainsi apparaissent des feux avant ronds qui peuvent se redresser pour éclairer au mieux la route, des rétroviseurs et des jantes 16 pouces Cup ou encore un bouclier inspiré de la 928 fabriqué en résine polyuréthane qui amortit les petits chocs. Sa poupe est plus lisse et ses optiques oblongues sont joliment fumées de rouge. Enfin, héritage des 944 Turbo, un aileron surplombe le hayon. Vendu à partir de 1992, ce coupé sport est sorti des ateliers de Stuttgart jusqu'en 1995. Ce modèle fut la première voiture à proposer deux airbags en série - conducteur et passager. Même si on peut trouver des innovations séduisantes, il faut bien avouer que la 968 diffère peu de la 944. Pour preuve son habitacle, quasiment inchangé. Toutefois, même si elle s'inspire fortement de la 944, la Porsche 968 présente un esthétisme plus abouti et plus moderne. Aujourd'hui, elle est uniquement disponible sur le marché de la voiture d'occasion.

La Porsche 968 : une voiture aboutie

La 968 a été proposée en version cabriolet avec les mêmes spécificités que la version coupé. Celle-ci a connu quatre modèles : 2d, 2d Tiptronic avec une boîte électronique, ClubSport et Sport. Ces deux dernières finitions sont à deux portes. À la sortie de la ClubSport ou "CS", Porsche en profite pour renommer la 968 classique en 968 Luxe. La CS est proposée avec des couleurs originales, comme le blanc Grand Prix ou le rouge Indien, sans oublier le jaune Vitesse ou encore le bleu Maritime. Mais ce qui se remarque le plus sur cette version sportive, c'est son assiette abaissée. Les jantes de 17 pouces - de série - apportent une touche chic et sport avec leur peinture assortie à la couleur de la carrosserie. Pour prolonger la ligne générale du véhicule, les rétroviseurs obus et les poignées des portes sont aussi recouverts de la même teinte. L'habitacle est épuré - pas moins de 50 kg ont été retirés : plus de vitres ni de rétroviseurs électriques, plus d'essuie-glace arrière, finis les airbags aussi. Les sièges confortables en cuir de la version Luxe sont remplacés par des baquets sport. Une déclinaison Turbo - S et RS - est sortie en 1993. Très recherchée des amateurs, elle ne fut en effet produite qu'à 15 exemplaires. Elle propose pas moins de 305 ch pour la finition S et 350 ch pour la RS. Toutes les versions de la Porsche 968 sont disponibles sur le marché de la voiture d'occasion, même s'il faut pour certaines effectuer de longues recherches...

Une motorisation sportive

Avec la Porsche 968, on trouve la motorisation de la 944 modernisée. Porsche a ajouté un système VarioCam qui offre la possibilité de jouer sur le calage de l'arbre à cames. Il en résulte une grande souplesse dès les bas régimes. Selon les versions, on trouve une puissance différente. La Luxe, Cabriolet et Sport atteignent 240 ch à 6200 tr/mn tandis que la Turbo dépasse les 305 ch. Sa transmission se fait par propulsion, accentuant encore l'impression de puissance. On retrouve le 4 cylindres 3,0 l de la 944 sous le capot. La boîte classique 5 vitesses du modèle précédant est par contre abandonné au profit d'une manuelle à six rapports (Getrag, Type G44/00). La version TipTronic propose quant à elle une boîte automatique 4 rapports. Elles sont disposées chacune à l'arrière et reliées au moteur par le système Transaxle. On peut encore noter que ce moteur est un des plus sobres moteurs 3L atmosphériques sur le marché.