Essai: BMW X1 xDrive23d – Superdiesel

Je me suis longtemps demandé quel était l'intérêt du BMW et aujourd'hui encore je me le demande.

Cependant un essai de la version 23d m'a convaincu du fait que le X1 est un engin amusant. Plus petit qu'une Série 3 Touring, looké comme un SUV à l'échelle 1/24, et loin d'être une bonne affaire on ne peut cependant pas s'empêcher de le trouver intrigant. A quelle demande ce X1 répond-t-il donc? D'autant que les séries 1 et 2 de BMW ou encore la Mini Coutryman ont largement de quoi séduire les acheteurs potentiels.

C'est quoi le X1? Une question à laquelle nous sommes toujours pas en mesure de répondre malgrè notre essai. Le sentiment qui prédomine est qu'une Série 3 avec la transmission intégrale xDrive est un meilleur choix. Cependant, il ne faut que quelques kilomètres au volant du X1 23d pour être immergé dans le slogan BMW "Freude Am Fahren", le plaisir de conduire cher à la marque.

204 ch, 6,3 l/100 km

Un point important est que BMW ne propose pas ce moteur 23d dans la Série 3 (target=undefined). Cette ultra version du 2.0 turbo diesel affiche fièrement prêt de 204 CV! C'est plus que ce que la 325d avec son 3.0 turbo diesel. Le secret tient en un double turbo à géométrie variable, un petit pour les bas régimes, et un gros pour les pics de puissance. Avec un couple de 400 Nm entre 2.000 et 2.250 tours, ses accélérations et ses reprises sont très réactives.

Sur papier, les chiffres ne sont pourtant pas si épatants: 0-100 en 7,3 secondes, vitesse de pointe de 205 km/h alors que les impressions ressenties derrière le volant sont bien plus parlantes. On a l'impression d'être sur la route avec un jouet, un jouet qui grâce à ses 4 roues motrices peut pleinement jouir de la puissance et qui avale les courbes comme une BMW doit le faire. Officiellement, l'engin consomme 6,3 l/100 km (CO2: 167 g/km) à condition de ne pas trop jouer sur les rapports.

Cas à part

Le X1 23d xDrive est un peu un cas à part dans la famille. Il a l'ADN d'une BMW, mais il est aussi affublé de quelques tares. Personne ne le demandait, mais un jour il est apparu et a réussi à se faire une place.

Je ne comprends donc toujours pas cet engin, mais avec le 23d il a bien réussi à se faire une place, y compris dans mon cœur. Avec un prix de base de 38.900€, il n'est pas franchement donné mais il est fiscalement plus intéressant qu'une 325d et son 3.0 litres. Par ailleurs, puisque nous vivons à une époque où une simple petite Citroën peut dépasser les 30.000€, on ne peut que chaudement recommander de craquer pour ce X1.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus