Essai: Lexus GS 2016 – Votre hybride, ce sera 4 ou 6 cylindres?

Lexus profite du facelift de sa grande berline GS pour la perfectionner. Côté motorisations, les acheteurs ont le choix entre la raisonnable 300h de 181 chevaux ou la presque sportive 450h de 345 chevaux.

Avec ses GS300h et 450h, Lexus se targue d’être le seul constructeur à proposer une berline premium offrant deux possibilités d’hybridation. Un choix technique différent face aux trois constructeurs premium allemands et leurs berlines diesel. Dans le cas de la GS300h, Lexus fait appel à une solution mêlant moteur électrique et essence 4 cylindres tandis que l'hybridation de la GS450h repose plutôt sur un 6 cylindres, pour un surcroît de performances et de caractère.

Mise à jour

Arrivée à mi-carrière, la GS se voit maintenant remise à niveau par Lexus. Les modifications apportées concernent l’apparition de nouvelles jantes et des faces avant et arrière modernisées qui se mettent en adéquation avec les dernières productions de la marque, sans toutefois verser dans l’excès. La nouvelle calandre, bien que plus grande, ne se montre pas trop agressive tandis qu’un éclairage à LED fait son apparition sur la finition F-Sport.

L’habitacle est très spacieux et la finition ne souffre d’aucune critique. L’écran central se montre toujours aussi grand (12,3 pouces) mais bénéfice d’une interface légèrement revue qui comprend, notamment, l’affichage bien utile de la carte du GPS sur toute sa surface.

Autre nouveauté apportée par ce restylage : le Lexus Safety System + qui comprend le régulateur de vitesse capable d’adapter sa vitesse au véhicule précédent grâce à une caméra, l’assistant au maintien de ligne, un système anticollision capable de détecter les piétons, les feux de route automatiques et la lecture des panneaux routiers. En option, il est également possible d’opter pour l’alerte de trafic arrière.

Moulin à café

Sur la route, la GS300h proposée à 49.900€ se montre confortable et très agréablement silencieuse, du moins lorsqu’on évolue à faible vitesse. En tirant un peu sur la mécanique, le déplaisant effet de moulin à café de la transmission E

Les clients à la recherche de plus de sensations pourront se tourner vers la GS450h (59.300€) qui affiche une puissance cumulée de 345 chevaux grâce à son moteur essence à 6 cylindres et au moteur électrique. Mode sport enclenché, elle offre des performances de haut niveau, un comportement routier à la hauteur, une sonorité agréable à hauts-régimes et un effet moulin à café, en partie, gommé.

Avec la GS, Lexus offre une alternative intéressante aux Allemandes, capable d’évoluer silencieusement en électrique tout en offrant un niveau de performances élevé, du moins en ce qui concerne la 450h.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus