Essai: Mercedes-AMG CLS 53 4Matic+ – Un boost électrique pour AMG !

Nous avons eu la chance d’avoir entre les mains le volant de l’une des perles stylistiques de chez Mercedes : la CLS. Dans sa version AMG 53, la CLS offre aussi un moteur de – très – haute volée technologique. On vous dit tout sur cette nouvelle dénomination. Attention, sensations garanties !

Apparue pour la première fois en 2004, la Mercedes CLS a toujours fait sensation avec son design unique de berline coupé à la ligne de toit plongeante. Aujourd’hui, la marque à l’étoile présente la 3e génération de ce coupé quatre portes. Le style iconique a bien entendu été préservé et modernisé.

Au-delà du nouveau coup de crayon, des nouvelles assistances à la conduite venues des Classe E et Classe S (les vaisseaux technologiques de la marque), ainsi que de tout nouveaux moteurs, la CLS baptise la nouvelle dénomination AMG 53.

Electrique… mais pas (vraiment) hybride

Le cœur de cette très séduisante Mercedes-AMG se cache sous le capot. Il s’agit d’un six-cylindres en ligne turbo de 435 chevaux accompagné d’une seconde suralimentation (et non des moindres !) : un compresseur électrique permettant au moteur d’être encore plus réactif lorsque l’on titille l’accélérateur. Ce n’est pas tout : Mercedes a aussi implanté un petit moteur électrique (alterno-démarreur) entre la nouvelle boîte à 9 rapports et le moteur. Cette pièce offre 22 chevaux de plus mais surtout 250 Nm de couple supplémentaire à l’accélération. Pour vous donner une idée, cette valeur de couple est bien plus importante que celle du moteur d’une VW Polo de 95 chevaux !

En résumé, cette technologie électrifiée, baptisée EQ Boost, doit augmenter le dynamisme, tout en diminuant la consommation. Mais rassurez-vous (ou peut-être serez-vous déçu, c’est selon…) : la CLS AMG 53 ne démarre jamais en tout électrique et… n’accélère jamais en tout électrique ! Il n’est pas question d’une (authentique) hybride. Dès lors, la signature sonore rocailleuse d’AMG est maintenue au démarrage.

Mieux qu’une AMG 63 ?

En pratique, ce qui change, c’est la réactivité et la poussée à l’accélération, toutes deux prodigieuses ! Le temps d’attente est bien moindre qu’avec le V8 biturbo des AMG 63. La nouvelle boîte à 9 rapports offre aussi beaucoup plus de douceur mais moins de réactivité lorsqu’on joue avec les palettes au volant.

Drift ou pas drift ?

Et niveau comportement alors ? Car vous avez bien dit 4MATIC+, comme sur une E AMG 63 avec un mode Drift ? Oui mais ici, la boîte 9G-Tronic, différente de la boîte AMG MCT, ne permet justement pas ce mode qui fait brûler la gomme des roues arrière. Mais attention car cette transmission peut quand même rendre la CLS plutôt joueuse (mais toujours très sécurisante) et ce, malgré son poids de 1.905 kg ! La voilà la bonne nouvelle !

Oui, cette voiture nous a vraiment enthousiasmés. Et même si elle devrait coûter environ 20.000 € de plus (avec une suspension pneumatique de série) que le modèle inférieur (CLS 450 4MATIC), elle les vaut !

La Mercedes-AMG CLS 53 4MATIC+ sera commercialisée fin mai, avec un prix positionné sous les 100.000 € TVAC.

Mercedes-AMG CLS 53 4Matic+
Moteur: 6 cyl. Turbo + compresseur électrique Essence, 2.999 cc
435 ch à 6.100 tr/min
520 Nm de 1.800 à 5.800 tr/min
0-100 km/h : 4,5 secondes
Pointe : 250 km/h (270 km/h avec l'AMG Driver Pack)
Consommation : 8,4 l/100 km
CO2: 200 g/km
Prix : env. 95.000 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

BMW Série 8 Gran Coupé : En format pratique

Afficher plus