Essai: Range Rover SVAutobiography – Magistralement irrationnel

Avec son tarif avoisinant les 200.000€ et ses 550 chevaux, le Range Rover SVAutobiography est devenu le véhicule le plus luxueux et le plus puissant jamais produit par Land Rover. Un 4x4 qui ne plaira pas aux écolos mais qui s’est montré terriblement attachant durant notre essai.

On connaît SVO, le département des opérations spéciales de Land Rover, pour son travail sur les modèles les plus sportifs de Jaguar Land Rover. Mais SVO est également capable de produire de fabuleux salons roulants ultra-rapides. Preuve en est avec ce Range qui pousse un cran plus haut la puissance du V8 5,0l à compresseur jusqu’à lui faire cracher 550 chevaux. Comme dans une Jaguar F-Type R? Oui, mais avec un caractère bien différent. Ici, le V8 se met au service du confort et l’on se plaît à le mener sur le couple à bas régimes où il fait preuve d’une grande discrétion.

Boeing

N’allez pas croire pour autant qu’il se montre placide car une pression plus intense sur l’accélérateur aura tôt fait de réveiller sa furie. Tel un Boeing au décollage, il collera alors facilement ses passagers dans leurs confortables fauteuils pour s’envoler de 0 à 100 km/h en 5,5 petites secondes. La consommation s’envolera alors avec le même allant. Mais même en étant raisonnable, il sera difficile de descendre sous les 20l/100 km en ville alors que sur autoroute, la consommation ne passera pas sous les 11l/100 km aux vitesses légales.

Première classe

Ces basses considérations environnementales évoquées, il est temps de nous intéresser à l’habitacle somptueux proposé par le Range Rover SVAutobiography. Vous trouvez qu’un Range Rover dans sa finition de base est déjà très bien fini ? C’est vrai, mais avec le SVAutobiography, on entre dans une autre dimension. Celle d’un luxe infini fait d’épaisses moquettes et d’une profusion de cuir qui va jusqu’à somptueusement recouvrir le plafond. La banquette arrière peut céder sa place à deux fauteuils extrêmement confortables qui, comme ceux des passagers avant, sont à la fois électriques, chauffants, ventilés ou encore massants.

Autant vous dire que l’on prend un immense plaisir à voyager dans ces fauteuils de première classe. Entre ceux-ci, une console centrale offre quelques équipements qui aideront à placer ce modèle au-dessus des « simples » SUV de luxe. On profite ainsi d’un frigo pouvant accueillir une bouteille de champagne et ses coupes, des commandes des sièges et de la climatisation à quatre zones ou encore de tablettes escamotables électriquement proposées en bois ou en cuir.

Technologie

En ce qui concerne les technologies, le Range Rover en offre également pour son argent avec la présence de deux écrans à l'arrière pouvant afficher les vidéos du support de son choix ou encore quelques chaînes de télévision. Les passagers arrière profiteront encore de deux casques audio assortis. L'écran avant de notre modèle avait la particularité de pouvoir afficher deux images à la fois selon l'angle d'où il est observé. Typiquement : la TV pour le passager et le GPS pour le conducteur. Signalons toutefois que ce système s'accompagne d'un manque de définition à l'écran et d'une interface désuète. Ouf, nous avons enfin réussi à trouver un défaut au Range Rover SVAutobiography!

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus