Essai: Seat Leon TDI 105 & TSI 122 – ¡El Golf!

La Leon, c’est la Golf de Seat. Une affirmation plus que jamais d’actualité avec cette troisième génération qui reprend les atouts de sa cousine germanique…en lui ajoutant même un petit quelque chose!

Finies les courbes! La nouvelle Leon se dote des nouveaux codes stylistiques de la marque au niveau de la calandre, des optiques ou du travail de sculpture des flancs, ce qui fait dire à certains qu’elle a perdu de son charme latin. Elle partage sa plateforme MQB avec les Golf, A3 et Octavia avec comme résultat un allongement de l’empattement de 6 centimètres quand la longueur totale en perd 5.

Rigueur germanique

A bord, cette troisième mouture marque également une nette rupture avec sa devancière. Les traits se font plus anguleux, mais surtout, la qualité a nettement progressé pour se remettre au niveau des standards…Volkswagen. Les matériaux sont donc bien sentis et parfaitement agencés où que se pose la main ou le regard. L’habitabilité est excellente, tant à l’avant qu’à l’arrière, et le coffre peut accueillir 380 litres de bagages soit 40 de plus qu’auparavant.

Cette Leon fait aussi un bond technologique en recevant des systèmes tels que l’assistant de maintien de bande de circulation, la gestion automatique des feux de route ou les phares avant intégralement à LEDs. Ne manque que l’aide au freinage d’urgence pour que le tableau soit complet. Mais il faut bien laisser quelque chose à la Golf non?

1.6 TDI 105 Reference: Leon rationnelle

Moteur phare de la marque dans notre pays, le 1.6 TDI se montre ici parfaitement à son aise. Ses performances n’ont rien d’ébouriffant, mais les accélérations et reprises sont toujours correctes et sécurisantes. Sa force est à chercher ailleurs: dans sa frugalité. En conduite normale, l’ordinateur de bord affichait entre 4,8 et 5,5l/100km de moyenne. Un chiffre honorable, mais qui aurait pu être encore amélioré en dotant l’auto d’une boîte à six rapports au lieu de cinq. On peut aussi regretter un niveau sonore plutôt élevé, mais peut-être était-ce parce que nous sortions du 1.4 TSI, particulièrement discret. Le prix de cette version Reference est fixé à 21.010 euros.

1.4 TSI 122 FR: Leon émotionnelle

Version sportive "modérée" sur l’ancienne mouture, la FR est devenue une finition à part entière. La calandre est en nid d’abeille, les jantes sont de 17 pouces et l’habitacle s’habille de cuir ou d’Alcantara à surpiqûres rouges. Le Drive Profile est monté de série et permet de faire varier le comportement de l’auto selon les modes "normal", "sport" ou "éco". Autant de choix qui ne sont malheureusement pas suffisamment typés l’un par rapport à l’autre. Sans transformer l’auto en sportive, ce moteur de 122ch et 200Nm se rend agréable par sa belle santé et son silence de fonctionnement, ainsi que par sa consommation mesurée: comptez entre 6,5 et 7,5l/100km suivant l’utilisation. Le prix affiché est de 22.555 €.

Mais quelle que soit la version retenue, cette Leon se fait plus passionnante à conduire qu’une Golf, grâce notamment à sa direction plus directe, à son train avant précis et à ses suspensions raffermies. Le confort y perd, certes, mais l’agrément y gagne! Et comme Seat vise une clientèle plus jeune, les priorités ont été bien ciblées.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus