Premier contact: Porsche 911 – Accent sur l'efficience

Efficience, l'autre façon de dire "petit appétit", est aujourd'hui le maître-mot chez tous les constructeurs. Porsche ne fait pas exception. Mais heureusement, ce mot a pour effet de rendre la 911 plus légère, donc plus rapide.

Si elle est plus rapide, la nouvelle 911 – nom de code 991 – le doit surtout à ses moteurs plus puissants et à une meilleure aérodynamique. Ainsi le modèle de base revendique déjà 350 ch, alors que la Carrera S grimpe à 400 ch. Pourtant, la moyenne des consommations de la gamme baisse de quelques 15%. Dans la version de base, Porsche a pour cela cédé au downsizing en retirant 0,2 litres au Flat Six, soit à présent 3,4 litres. Une mesure à laquelle échappe encore la CarreraS. Pour le moment… Une autre partie du gain en consommation s'explique par l'injection directe d'essence, héritée de la précédente 911 mais retravaillée avant la greffe.

7 rapports

Pour faire baisser les émissions de CO2 de la Carrera S de 240 à 205 g/km, Porsche a travaillé sur sept points. Le travail aérodynamique (cW: 0,29) a permis de gagner un quart de litre. On gagne encore un peu en adoptant un septième rapport long. Et alors que la nouvelle 911 offre encore plus de luxe et de sécurité, elle a perdu quelques 45 kg. La carrosserie nue par exemple est 100 kg plus légère que celle de la précédente 911, alors que les dimensions sont revues à la hausse.

Stop/start en série

L'amélioration de l'étanchéité permet de gagner encore 0,1 l/100 km et le rechargement de la batterie par un système de récupération d'énergie de freinage, 0,15 l/100 km. L'assistance de direction électronique et la plus faible résistance des pneus sport apportent leur contribution à hauteur de 0,1 l chacun. Mais le plus gros contributeur est indiscutablement le Stop/Start livré en série, qui permet à lui seul de gagner 0,6 l/100 km. Au total, le gain à la pompe s'élève à 1,5 l/100 km, ce qui porte la moyenne de la Carrera S de 10,2 à 8,7 l/100 km.

Roue libre

Dans la pratique, le conducteur pourra aussi profiter de la fonction "roue libre", avec laquelle nous avons fait connaissance dans le Cayennehybride. Lorsqu'on relâche complètement l'accélérateur, le système "débraye", et la voiture peut poursuivre sa route en roue libre, sans frein moteur. Selon Porsche, ce système pourrait permettre de gagner un litre en moyenne. Cela bien sûr à condition d'avoir l'œil ouvert et de bien anticiper le trafic, et aussi d'avoir choisi la boîte PDK double embrayage, la seule à recevoir ce système.

Une 911 "normale" de 350 ch avec boîte PDK est annoncée pour 8,2 l/100 km et 194 g CO2/km.

7'40

La 911 n'est pas seulement plus économique qu'avant, et Porsche le démontre avec le chiffre "7'40". 7 minutes et 40 secondes, c'est le meilleur temps au tour de la nouvelle Carrera S sur le Nürburgring. C'est 14 secondes de mieux que sa devancière. (Thomas Weiss/sp-x)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Afficher plus