Présentation: BMW Série 2 Coupé – 4 divisé par 2, ça fait…?

Après avoir remplacé la 3 Coupé par la Série 4, le constructeur allemand applique à présent la même recette à la Série 1. Elle existera aussi en version coupé, mais sous le nom de Série 2.

Les blocs optiques spécifiques mettent en évidence le fait que la Série 2 veut être plus qu'une "simple" héritière de la Série 1 Coupé. Sa face avant dégage une élégance certaine.

Nouvelles dimensions

Par rapport à sa devancière, la Série 2 a sensiblement grandi. En longueur, elle gagne 7 cm, elle en gagne 2,5 en largeur et 3 en empattement. Les voies quant à elles gagnent 4 cm. Les passagers s'en trouvent gratifiés de plus d'espace à bord et le coffre s'en trouve accru de 20 litres.

Au final, cette version ne partage plus le moindre élément de carrosserie avec la 1, et même les blocs optiques sont spécifiques à la 2.

Lignes distinctes

De profil, les jeux des lignes brillent immédiatement par leur différences. Surplombant les arches de roues postérieures, on remarque des lignes très spécifiques qui courent jusqu'aux blocs optiques. Et tout indique qu'en plus des déclinaisons Sport Line et M Sport, on peut s'attendre à une déclinaison Modern Line. Puisqu'on en parle, la M Sport devrait présenter un bouclier avant plus sportif et des prises d'air plus généreuses, ainsi que des jantes 16'' en série. La 225d chaussera des jantes 17 tandis que la M235i recevra des 18''. Sur la liste des options, on trouvera encore une taille au-dessus.

Nouvelle base

La Série 2 débutera sa carrière avec au catalogue les 218d (143 ch) et 220i (184 ch), mais il faut souligner que lors du lancement en mars prochain, seule la mécanique essence sera disponible. La diesel ne suivra que plus tard, tout comme la 225d. La 220d (184 ch) sera l'une des versions les plus importantes pour notre marché, dont une déclinaison 163 ch est déjà annoncée. Enfin la M235i quant-à-elle revendiquera 326 ch.

En série, la voiture reçoit une boîte manuelle 6, mais la boîte automatique ZF 8 rapport sera disponible en option. Elle ralentit quelque peu l'auto (230 km/h contre 235 pour la 220i), mais s'avère aussi moins gourmande, avec 5,7 l/km au lieu de 6,11 l/100km.

200 ch

BMW a par ailleurs prévu un pack Tuning pour la 220d, qui porte sa puissance à 200 ch et le couple à 400 Nm. Officiellement, la conso est de 4,1l/100 km, pour 111 g CO2/km.

Petite M

En attendant la vraie M, la M235i restera la plus puissante. La voiture se verra gratifiée d'un différentiel piloté électroniquement, différentiel qui n'est actif que lorsque l'ESP est déconnecté. Bien sûr pour en disposer, il faudra payer en sus…

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus