Rapport: Citroën Berlingo III – La même recette, avec quelques ingrédients de plus

Bien que la face avant change radicalement et adopte le nouveau visage de Citroën, on pourrait croire à un gros facelift, tant le reste du véhicule semble familier. Pourtant, c'est bien un tout nouveau Berlingo qui nous arrive.

La nouveauté majeure est que le Berlingo reposera partiellement sur l'excellente plateforme modulable EMP2. Partiellement, car seule la partie avant est reprise, accouplée à une évolution de la partie arrière de l'ancienne plateforme Berlingo, plus adaptée aux exigences en matière de charge et de volume utiles. Le nouveau Berlingo pourra donc recevoir les dernières mécaniques du groupe (1.2 PureTec 110 ou 130 ch, 1.5 BlueHDI 75, 100 ou 130 ch), notamment la nouvelle boite auto 8 qui remplacera avantageusement la vieille boîte robotisée simple embrayage.

Plus spacieux, plus pratique

Le nouveau Berlingo grandit de seulement 2 cm (4,40 m, empattement 2,78 m), mais sera proposé en version XL (4,75 m, empattement 2,97 m). Le coffre progresse évidemment, 775 litres minimum pour le Berlingo normal (+ 100 litres), 1.050 litres pour le XL. On pourra aussi opter pour 7 places, quelle que soit la taille choisie. Le Berlingo conserve ses sièges arrière tous indépendants et amovibles et en 2019, sera proposée une option permettant de les rabattre par une simple commande dans le coffre.

Enfin, de nouvelles technologies apparaissent sur le Berlingo, comme la lecture des panneaux routiers, le Cruise Control à fonction Stop et l'aide active au maintien de voie.

Le nouveau Citroën Berlingo sera présenté au Salon de Genève, sera lancé au second semestre 2018 et bien sûr, on fera bientôt la connaissance des versions Peugeot Partner et… Opel Combo.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus