Rapport: Hyundai i20 Facelift – Un peu plus de présence et d'équipement

C'est déjà le moment de se repoudrer le nez pour la Hyundai i20, qui gagne dans l'opération un look un peu moins anonyme et un supplément de technologie.

La plus germaniques des petites asiatiques en est à la moitié de sa carrière, et doit donc passer par la case mise à jour. La première chose que l'on remarque est un look qui mise un peu plus sur la séduction que ce n'était le cas jusqu'à présent.

Bicolore

L'i20 se voulait en effet surtout sérieuse, rassurante et passe-partout, mais elle avait peut-être poussé le bouchon trop loin. Avec son nouveau bouclier avant plus travaillé, ses nouveaux blocs optiques arrière et la possibilité désormais d'habiller la voiture d'un toit contrastant, la Hyundai laisse enfin un peu de place à la fantaisie, et se fait plus désirable.

Sur le plan technique, aucun changement du côté des moteurs, l'offre se composant toujours des blocs atmosphériques essence 1.2 (75 ou 84 ch) et 1.4 (100 ch), et de l'agréable 3 cylindres turbo essence 1.0 de 100 ou 120 ch. Les nouveautés sont que ce dernier peut maintenant être accouplé à la boîte auto double-embrayage 7DCT, et que le Stop&Start est maintenant en série sur tout la gamme.

Enfin Hyundai revalorise aussi l'équipement de sécurité, en proposant sur l'i20 l’alerte de collision frontale, l'aide active au maintien de bande, le détecteur de fatigue et les feux de route automatiques.

Toutes ces mises à jour concernent tant l'i20 5 portes que la version 3 portes dite Coupé et la version "crossoverisée" Active. Les prix ne sont pas encore communiqués.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Afficher plus