Rapport: Il y a 30 ans, c'était la fin du Groupe B – Quand le Rallye était plus gros que la F1

En 1986 prit fin l'ère la plus excitante de l'histoire du Rallye. Le Groupe B n'avait pas de limites, et était aussi un monstre qui prenait des vies, tant de pilotes que de spectateurs.

Mais son souvenir reste encore très vivace et c'est pourquoi nous sommes allés à la rencontre de cinq Groupe B parmi les plus illustres. Le Groupe B n'aura en fait pas vécu bien longtemps. En 1982, la FISA – Fédération Internationale de Sport Automobile aujourd'hui rebaptisée FIA – mit sur pied un règlement pour le rallye qui devait attirer encore plus de constructeurs. Des règles, en fait, il n'y en avait guère, et ce à une époque où les ingénieurs parvenaient à augmenter les puissances et les vitesses à peu près chaque jour, en travaillant sur les turbos et l'aérodynamique. Cela donna naissance à quelques monstres cracheurs de feu comme la Peugeot 205 Turbo 16, l'Audi Sport Quattro, la Lancia Delta S4 ou encore la Ford RS200.

Quatre bêtes furieuses

La FISA facilita la tâche des constructeurs en ne leur demandant de produire que 200 exemplaires homologués pour la route, les bien nommées Stradale telles que vous les voyez ici. Des voitures de rallye avec lesquelles vous allez chercher le pain. Cette semaine, nous faisons un bond dans le passé avec quatre voitures qui ont marqué leur époque: la [Renault 5 Turbo](http://ww2.autoscout24.fr/reportage/speciale

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto
Afficher plus