Rapport: Le musée Louwman expose les Mercedes de compétition des Fifities – Direction Pays-Bas

Jusqu'au 2 septembre prochain, au musée Louwman de La Haye, on peut admirer des joyaux de la collection privée de Mercedes. Le constructeur a en effet prêté au musée quelques superbes voitures de course des années 50. Le bon prétexte pour passer quelques jours à La Haye.

Le musée Louwman nous propose de retourner dans les Fifties, époque à laquelle Mercedes revint à la compétition pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Et ce fut le début d'une nouvelle période de gloire pour les Flèches d'Argent. Mercedes domina en effet chaque compétition à laquelle elle prit part, jusqu'au tragique accident de Pierre Levegh au Mans, en 1955. Sa Mercedes termina dans le public, causant la mort de plus de 80 personnes. Suite à cela, Mercedes se retira de la course, et de toute compétition automobile.

Formule 1

Mais jusque-là, la domination de Mercedes avait été totale, tant en voitures de sport qu'en F1. Le constructeur gagna par exemple les Mille Miglia avec une 300 SLR. L'un des neufs exemplaires existant de cette voiture est à voir au musée Louwman, tout comme la plus ancienne 300 SL à portes papillon encore en circulation – numéro de châssis 2 de 1952 – ou encore la Formule 1 W 196 R avec laquelle Mercedes et Fangio furent sacrés Champions du Monde en 1954 et 1955. La version hyper profilée de cette W 196 R est aussi à La Haye.

Coupé Uhlenhaut

Pour nous, le clou de l'exposition est la Mercedes 300 SLR "Uhlenhaut Coupé" de 1955, une création de Rudolf Uhlenhaut, qui était alors de directeur du développement de Mercedes. Il s'agit d'une version fermée de la 300 SLR, équipée des portes papillon de la 300 SL. Mercedes s'étant retiré de la compétition, ce coupé n'a jamais couru, et Uhlenhaut l'utilisait comme véhicule de fonction. La voiture pouvait atteindre 300 km/h en pointe.

Enfin, l'exposition ne fait pas l'impasse sur le véhicule de transport rapide de ces voitures de course: le fameux camion "Blue Wonder", créé sur mesure et équipé d'un moteur de 300 SL. Ce camion pouvait pointer à 170 km/h. Le modèle original a hélas été détruit, mais Mercedes en a depuis construit deux répliques parfaitement fidèles.

Plus d'infos sur le www.louwmanmuseum.nl.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Afficher plus