Rapport: Opel Karl – Puisque Chevrolet s'en va…

Avec le retrait européen de Chevrolet, GM qui veut être présent sur tous les fronts risquait de se priver d'un segment: les mini-citadines, où concourrait la Spark. Mais tout était prévu! Voici l'Opel Karl.

Car l'Adam est plus à considérer comme une mini-citadine fashion, façon Fiat 500 ou Smart ForFour/Twingo, que comme une mini-citadine sage et serviable façon Hyundai i10 ou VW Up!. L'Agila? Un peu trop "entre-deux segments". C'est là qu'intervient la Karl, un nom qu'elle doit, pour la petite histoire, au fils du fondateur Adam Opel, qui poussa probablement son constructeur de bicyclettes de père sur la voie de l'automobile.

3,68 mètres

Telle est la longueur de la Karl. Tiens, c'est peine 4 cm de plus que la Spark… Est-ce à dire que l'Opel est construite sur "les cendres" de la petite Chevrolet? Nous manquons encore d'info pour l'affirmer mais de fait, en comparant des deux voitures, on note des ressemblances troublantes dans leurs proportions. Un autre indice: Opel promet une mini-citadine capable d'accueillir 4 adultes, alors que l'Adam en est incapable malgré ses 2 cm de plus. Mmmh… A suivre…

La Karl recevra un nouveau moteur 3 cylindres 1.0 de 75 ch, version atmosphérique de l'excellent 1.0 Turbo de l'Adam. La Karl est donc au-moins assurée d'être la plus silencieuse de son genre. On trouvera aussi des équipements encore rares dans la catégorie, comme un avertissement de franchissement involontaire de ligne. Le système d'info-divertissement IntelliLink figurera également sur la liste des options.

L'Opel Karl sera lancée pour l'été, pour un prix d'attaque inférieur à 10.000€.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus