Rapport: Porsche 911 GT3 RS – GT2 RS avec une muselière

Après la GT3 et la GT2 RS, Porsche lance la troisième "bête de course pour la route" de sa gamme 911. En devenant RS, la GT3 gagne quelques chevaux, mais pas que.

La gamme 911 est un labyrinthe dans laquelle il est parfois difficile de comprendre laquelle est quoi. Alors juste pour les versions GT, voici un petit éclaircissement: GT2 = moteur turbo, GT3 = moteur atmo. Pour les puristes, la GT3 est donc le graal.

PDK uniquement

La GT3 RS repart de la GT3, dont le 4.0 litres atmo est porté à 520 ch (20 de plus que dans la GT3), faisant du moteur le Flat 6 atmosphérique le plus puissant jamais produit par Porsche. La cavalerie est envoyée dans le seul train arrière via une boîte PDK 7 rapports. Et non, la boîte manuelle disponible sur la GT3 ne l'est pas dans la RS.

La RS pousse le souci aérodynamique encore plus loin que la GT3, arborant des appendices empruntés à la GT2 RS. Comme cette dernière, la GT3 RS a aussi subi une solide cure d'amaigrissement à base de carbone, de magnésium et d'habitacle dépouillé. Avec le pack Weissach optionnel comprenant plus de carbone encore, la 911 GT3 descend à 1.430 kilos.

Châssis "à la GT2 RS"

Les similitudes avec la GT2 RS continuent: le châssis de la GT3 RS a été sensiblement radicalisé par rapport à celui de la GT3 "normale". Les 4 roues directrices présentent des réglages rendant la voiture plus vive, et les tous les silentblocs en matière flexible sont remplacés par des rotules métalliques. La voiture est donc non seulement moins confortable, mais a surtout des réactions bien plus directes. Voilà qui nous rappelle notre expérience terrifiante, pointe à 312 km/h… et coûte 200.110€.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Concours de Monaco : De l'art dans les rues

Afficher plus