Rapport: Toyota RAV4 – La cinquième génération du pionnier

Le Toyota Rav4, inventeur en 1994 du SUV à vocation urbaine et routière, se prépare à entrer dans sa cinquième génération. Elle vient d'être dévoilée au Salon de New York.

Ca fait quelques années que Toyota tourne le dos au design consensuel, jusqu'à obtenir une nouvelle Auris qui était, pour nous, l'une des plus belles surprises de Genève. Rebelote avec le nouveau Rav4, qui semble sortie du crayon d'un designer Lexus auquel on aurait demandé d'y aller doucement sur les drogues.

Le dessin est donc un peu baroque, mais sans être choquant. D'autre part, on note qu'entre une garde au sol augmentée et cette face plus expressive, le Rav4 qui a "inventé" le SUV urbain se donne maintenant des airs d'aventurier. Avec 4,6 m de long, le nouveau Rav4 n'est pas plus encombrant que le précédent, mais l'empattement gagne 3 cm et la largeur en gagne 1, ce qui devrait donner un habitacle un peu plus spacieux.

Nouveau 2.0 essence

On le sait, Toyota a définitivement abandonné au diesel, la version économique sera donc sans surprise le Rav4 hybride, qui cumule un 4 cyl. 2.5 essence et un moteur électrique. Un… ou deux, car les versions 4x4 du Rav4 hybride ne disposeront pas d'une transmission intégrale mécanique, mais bien d'un second moteur électrique entrainant les roues postérieures.

La seconde proposition sera un nouveau bloc essence 2.0 litres, dont on ne sait hélas encore rien. Le moteur pourra être associé à une boîte manuelle ou automatique, et à une transmission avant ou intégrale, mécanique pour le coup mais sensiblement modernisée. Et c'est grâce ces deux types de transmissions intégrales que Toyota promet un Rav4 plus dynamique.

Le nouveau Toyota Rav4 sera lancé au premier semestre 2019, et on n'en sait pas plus pour l'instant.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus