Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Permis international

Tout savoir sur le permis international

Savez-vous que seul votre permis de conduire français ne suffit pas pour conduire un véhicule dans tous les pays ? Lorsque vous passez les vacances ou vous vivez dans un pays hors Europe, vous devez faire la demande de permis de conduire international.

Lorsque vous passez les vacances ou vous vivez dans un pays hors Europe, vous devez faire la demande de permis de conduire international. Une fois sur place, vous devez avoir les deux permis sur vous en permanence lorsque vous conduisez une voiture ou une moto. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le permis de conduire international :

Qu’est-ce que le permis de conduire international ?

Ce permis de conduire est un document officiel qui permet de circuler en véhicule dans tous les pays le reconnaissant. Dans la zone Europe, le permis de conduire français permet de circuler librement, car les pays européens sont liés par des accords autorisant sa simple possession. Ailleurs, il est indispensable, voire obligatoire, d’avoir ce permis, en plus du permis national. Ce dernier ne se substitue donc pas au permis national, mais se positionne comme un complément et la traduction du permis français sur le plan international.

En cas de voyage hors Europe, vous devez avoir ces deux documents à portée de main. Ainsi, vous pouvez conduire les mêmes catégories de véhicules autorisées par votre « papier rose ». Notons que certains pays ne reconnaissent pas la validité du permis de conduire étranger. Avant de voyager, il est recommandé de se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade du pays hôte. En général, la demande d’autorisation de conduite se fait sur place.

Comment obtenir ce permis de conduire ?

La démarche d’obtention de ce permis de conduire est gratuite. La demande peut être faite de deux manières. Vous pouvez adresser une demande de permis de conduire international par courrier à la préfecture ou à la sous-préfecture de votre ville de résidence. Vous pouvez également faire votre demande sur place, dans les locaux de votre préfecture ou de votre sous-préfecture. Généralement, c’est le service des permis de conduire qui s’en charge. Dans les deux cas, les documents suivants seront nécessaires pour la constitution du dossier :

  • un formulaire de demande de délivrance de ce type de permis (téléchargeable ici). Ce formulaire doit être correctement rempli et signé ;
  • le permis de conduire français en cours de validité et sa photocopie couleur recto-verso ;
  • 2 photographies d’identité couleur. Attention, les photos doivent être faites sur un fond clair et conformes aux normes (dimensions réglementaires : 35 × 40 mm) ;
  • Photocopie couleur recto-verso d’une pièce d’identité en cours de validité et son original. Les demandeurs étrangers doivent ajouter leur titre de séjour ;
  • un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois. Parfois, le justificatif de domicile n’est pas obligatoire.

Lorsque la demande de permis de conduire est effectuée par correspondance, il est recommandé d’ajouter une enveloppe affranchie avec accusé de réception. Cette enveloppe doit comporter votre nom, votre adresse ainsi que la photocopie de tous les documents photocopiés. Après le dépôt, le délai d’obtention de ce permis de conduire peut varier de 24 h à plusieurs semaines. Tout dépend de l’organisation de la préfecture qui traitera votre demande. Si vous devez voyager, pensez à faire votre demande de permis au moins un mois avant le départ.

Quelle est la durée de validité du permis international ?

Il est important de préciser que ce permis de conduire n’est valide qu’à l’extérieur de son pays d’émission. Il n’a de valeur que lorsqu’il est accompagné du permis national. Dès que vous entrez en possession de ce document, vous ne pouvez l’utiliser que pendant 3 ans. Passé ce délai, il s’expire et vous serez obligé de faire une nouvelle demande. Dans certains cas, cette durée de validité peut être de 2 ans pour les détenteurs de permis probatoire, notamment les jeunes conducteurs. Par ailleurs, en cas de perte, il faut adresser une déclaration de perte à la préfecture de son domicile afin d’obtenir un duplicata.

Dans quels pays le permis international est-il nécessaire ?

Même s’il est recommandé de se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade du pays hôte avant votre départ, il n’est pas toujours obligatoire d’avoir un permis de conduire international. En vertu de la convention européenne, le permis français autorise la conduite dans les 31 pays de l’Espace économique européen (EEE) : France, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Suède, Autriche, Finlande, Grèce, Pologne, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Royaume-Uni, Liechtenstein, Suisse, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie.

En ce qui concerne les pays d’Amérique du Nord, ils n’exigent pas forcément un permis international. Par exemple, au Canada le permis de conduire international est nécessaire si et seulement si le séjour excède trois mois. C’est la même chose pour les États-Unis. Cependant, la Floride est une exception. Dans cet État, l’absence de permis national et international est synonyme d’un défaut de permis. Si votre séjour excède trois mois aux États-Unis ou au Canada, vous avez la possibilité de passer les épreuves du permis local ou de procéder à l’échange de votre permis français contre un permis local sur la base d’un accord de réciprocité entre pays.

Comment obtenir un permis de conduire international depuis l’étranger ?

La demande et l’obtention du permis international se font avant le départ. Mais, il peut arriver que vous demandiez votre permis de conduire à l'étranger. Si vous êtes dans ce cas, pas de panique. Voici la marche à suivre :

Avant toute chose, vous devez vous assurer que vous remplissez l’une des conditions suivantes :

  • Est-ce que vous résidez à l'étranger depuis moins de 185 jours, soit six mois ?
  • Est-ce que vous exercez des activités dans votre pays hôte, quelle que soit la durée de votre séjour ? Par exemple, si vous êtes étudiant, stagiaire, en mission ou en formation pour une durée déterminée, vous faites donc partie des personnes qui sont autorisées à faire une demande de permis de conduire international.

Si au moins l’une de ces conditions est réunie, vous pouvez constituer et envoyer le dossier de demande de renouvellement. Pour y arriver, suivez les étapes suivantes :

1- Rendez-vous sur le site web de votre consulat, puis téléchargez le formulaire de demande de permis de conduire (hors EEE). Téléchargez également les formulaires cerfa 14881*01 relatifs à ce permis.

2- Réunissez les documents et pièces suivants : une photocopie recto-verso de votre permis de conduire national, une photocopie recto-verso d'une pièce d'identité (passeport ou carte d’identité nationale), un document officiel prouvant que vous vivez à l’étranger (par exemple, des quittances, des factures ou la carte consulaire) et un document officiel justifiant votre statut (par exemple un ordre de mission pour un travailleur en mission ou en formation, un titre de séjour spécial, un titre de séjour temporaire, un contrat de stage pour les stagiaires ou toutes autres preuves que vous avez quitté la France depuis moins de 6 mois). Joignez tous ces documents aux formulaires complétés et signés.

3- Envoyez le dossier par courrier à la préfecture qui vous a délivré votre permis national. Pensez à y mettre une enveloppe affranchie au tarif local. Cette enveloppe doit comporter votre nom et votre adresse à l’étranger. Elle permettra au consulat de vous envoyer directement le permis dès qu’il sera près.

4- Vous recevez votre permis de conduire chez vous. Si votre dossier est complet, les services préfectoraux éditent le titre et le font parvenir à votre consulat, qui vous l’envoie au moyen de l'enveloppe que vous avez jointe à votre demande de permis de conduire international.

Quelques conseils pratiques

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, il est interdit de circuler dans son pays d’origine avec un permis international. Les Français qui souhaitent circuler au volant d’un véhicule sur le territoire français doivent posséder un permis de conduire français. Dans votre pays d’origine, ce permis de conduire n’a de valeur que s’il est accompagné du permis national.

De nombreux pays reconnaissent le permis international. Si vous visitez un pays qui ne le reconnaît pas, consultez la liste des pays ayant signé un accord de réciprocité avec la France sur le site france-expatries.com. Si aucun accord n’existe entre la France et ce pays, sachez que vous devrez obtenir le permis local. Ce dernier est conditionné par la participation aux épreuves sur le territoire du pays en question. À partir du moment où vous recevez votre permis local, vous êtes autorisé à conduire avec un permis étranger. Étant détenteur d’un permis de conduire étranger, vous avez désormais les mêmes obligations que les conducteurs autochtones.

Le permis international est gratuit et facile à obtenir. N’hésitez donc pas à demander le vôtre, même si a priori vous n’en avez pas besoin actuellement. Lorsque vous êtes à l’étranger, qui sait, vous pourriez être amené à louer un véhicule pour vos courses ou une autre occasion de conduire peut se présenter. C’est toujours mieux de l’avoir sur vous. Dans tous les cas, pensez à vous informer au préalable sur les conditions de validité de vos documents avant de prendre le départ pour étranger. Dans les pays où le permis de conduire étranger est nécessaire, conformez-vous-y.

Tous les articles

Equipement obligatoire d'une voiture

Conseils utiles · Législation et réglementation

Taxe auto

Conseils utiles · Législation et réglementation

Obtention permis de conduire

Conseils utiles · Législation et réglementation
Afficher plus