BMW K75 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

BMW K75

BMW K75 : la moto qui ne prend pas de ride

La BMW K75 compte à son actif des années d'histoire fascinante sur les routes. La série a vu le jour en 1985 et s'est vendu à plus de 9 500 exemplaires. Il s'agit de la K75C, un roadster dépouillé. La K75 en était la version d'entrée de gamme. Celle-ci s'est cependant vendue à près de 18 500 unités. Le constructeur allemand s'est beaucoup inspiré de la K100 pour concevoir ces modèles. Les K75 partagent d'ailleurs plus de 50% de pièces communes avec leur prédécesseur. Néanmoins, la différence est palpable à la conduite. D'abord, le moteur 4 cylindres de la K100 a été découpé au trois quarts pour obtenir un trois cylindres de 740 cc résolument plus vivant et plus léger. On remarque également que, par rapport à sa grande sœur, la K75 affiche un comportement plus dynamique, notamment grâce à une excellente répartition des masses. Aussi, une telle moto d'occasion est particulièrement polyvalente et ne présente aucune vibration. Pour distinguer sans se tromper la K100 de la K75, il suffit de regarder le pot d'échappement. Celui de la première est à section carrée tandis que la seconde est équipée d'un pot d'échappement à section triangulaire. Les véritables motards reconnaîtront également le sifflement assez singulier du moteur trois cylindres de BMW.

La BMW K75 au fil du temps

Comme évoqué précédemment, la K75C et la K75 ont été les premiers modèles de la série à être commercialisés. Elles ont respectivement été produites de 1985 à 1990 et de 1986 à 1996. La première a été présentée comme un roadster. Au choix, BMW proposait un carénage de tête de fourche avec une petite bulle ou un carénage de phare juxtaposé à un petit pare-brise. Trois ans après sa sortie, cette version a reçu une béquille latérale débrayable à l'embrayage. La K75, quant à elle, est livrée sans équipements de série. Elle subira la même évolution que son aînée et recevra un frein à disque arrière pour l'option ABS en 1990. En 1986, le constructeur bavarois a lancé la K75S, sportive de la gamme, qui s'est vendue à plus de 18 600 exemplaires. En plus de son nouveau carénage, elle se dote d'un sabot moteur ainsi que d'un disque de frein arrière de 285 mm de diamètre. BMW la munit également d'un pontet de rigidification de la fourche. Plus tard, en 1991, la K75S est équipée de jantes à trois branches, semblables à celles de la K1 et de la K100 RS. Après ce succès, l'aventure continue pour cette série avec la sortie de la K75RT, fabriquée de 1989 à 1995 à plus de 21 200 unités. Il s'agit d'une routière équipée du frein ABS et revêtue du carénage de la K100LT. La bulle électrique est proposée optionnellement. En 1997, la série K75 tire sa révérence avec la version Ultima, une évolution du modèle Touring. La BMW K75RTK est sortie d'usine en édition limitée et reçoit en série les options les plus sollicitées par les motards adeptes de la gamme. Elle est assez rare en occasion et est considérée comme un collector. On l'apprécie pour son équipement, pour sa faible consommation mais aussi et surtout pour sa fiabilité.

Un moteur tout à fait atypique

Côté motorisation, la BMW K75 a hérité de son prédécesseur K100, exception faite du cylindre en moins. Il s'agit du seul moteur à trois pattes que le Bavarois n'ait jamais conçu. Comme avec la K100, le moteur de la K75 est disposé longitudinalement dans le cadre, la culasse étant située à gauche. Il génère une puissance de 75 ch à 8500 tr/mn et un couple maximal de 63,8 Nm à 5500 tr/min. Grâce à un calage à 120° et des contrepoids d'équilibrage, la motorisation est également très souple dans les tours ; la cylindrée est dénuée de toute vibration. Pour une moto d'occasion puissante qui tient bien la route, la BMW K75 est parfaite ! Notons qu'un modèle roadster de touring a été conçu exclusivement pour le marché américain, à l'initiative de BMW USA. Produite seulement durant l'année 1986, la BMW K75T reprend les équipements de la K100RT : saute vent, valises et top case, pare cylindres tubulaires ainsi qu'un tas d'autres éléments disponibles en option.