Yamaha YBR 125 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Yamaha YBR 125

La Yamaha YBR 125 est une petite moto utilitaire, équipée d’un monocylindre quatre-temps de 125 cc. Elle est apparue en 2004 pour prendre la relève de la 125 SR. Elle a été dessinée comme une moto polyvalente, à même de représenter le segment des petites cylindrées sur les cinq continents.

Polyvalence et origine chinoise

La YBR 125 est un peu le couteau suisse de Yamaha. Son châssis, de type simple berceau en acier peut recevoir un grand nombre de modifications pour la transformer aussi bien en un roadster utilitaire, qu’un custom muni de chromes. Ces deux versions sont rejointes par un cruiser, similaire à l’ancienne 125 SR, et une version dotée d’une protection de fourche, appelée Diversion. Depuis 2009, la version standard affiche un design plus incisif. Signe des temps, elle a fait son apparition sur le marché brésilien, avant de gagner l’Europe et le reste du monde. La concurrence en Amérique du Sud est rude, avec les Honda CBF 125 ou CG 125, mais aussi un grand nombre d’équivalents produits en Chine. Sur le marché européen, ce sont les marques Kymco et Sym qui représentent ce contingent asiatique. Afin de réduire ses coûts de production, la Yamaha YBR 125 est produite en Chine.

Simplicité avant tout

La Yamaha YBR 125 est une petite moto simple et économique à entretenir. Le monocylindre de 123,7 cc développe 10 chevaux à 7800 tr/min et 1,28 mkg de couple à 6500 tr/min. Le freinage est confié à un disque de 245 mm et un tambour de 130 mm. La fourche et les deux amortisseurs arrière offrent respectivement 110 et 105 mm de débattement. Si le moteur est resté le même depuis 2004, les nouvelles normes antipollution européennes ont obligé Yamaha à adopter l’injection en 2007. Les modèles réservés aux pays émergents conservent généralement le carburateur, plus facile à entretenir et plus tolérant à l’essence de qualité moyenne. Les roues du modèle standard sont des 18 pouces, dont les pneus ont une largeur de 70100 pour l’avant et 9090 pour l’arrière.