Yamaha YZF 1000 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Yamaha YZF 1000

La Yamaha YZF 1000 Thunderace est apparue en 1996, comme la Thundercat de 600 cc. Il s’agissait, à l’origine, d’une sportive pure et dure. L’apparition de la YZF R1, en 1998, l’a conduit vers le segment des sport-GT. Elle a succédé à la FZR 1000 Genesis.

Déclassée mais pas abandonnée

Le choix de substituer la YZF R1 à la YZF 1000 Thunderace, pour concurrencer la Honda CBR 900 RR, fut un choix de raison. Plus lourde, mais aussi plus confortable, la T-Ace, comme on la désigne parfois, ne pouvait lutter avec l’hypersportive de Honda sur circuit. Malgré ce déclassement opportuniste, elle a réalisé une belle carrière jusqu’en 2003. Elle était appréciée pour sa position de conduite plus confortable que celle des hypersportives, la qualité de ses suspensions et sa bonne autonomie (réservoir de 20 litres). Elle faisait appel à un cadre Deltabox en aluminium, combiné à une fourche classique de 45 mm de diamètre. Son débattement était le même que celui du monoshock arrière : 120 mm.

De la puissance et du confort

Sous la carrosserie, la Yamaha YZF 1000 faisait appel à un quatre cylindres en ligne à cinq soupapes par cylindre. Sa cylindrée était de 1002 cc et son alimentation en essence se voyait confiée à quatre carburateurs de 38 mm de diamètre. La puissance atteignait 145 chevaux à 10 500 tr/min et le couple 11,2 mkg à 8500 tr/min, des valeurs proches de sa cousine YZF R1. La boîte accueillait cinq rapports et la transmission se faisait par chaîne. Le freinage avant était assuré par un double disque de 298 mm, associé à des étriers à quatre pistons. A l’arrière on retrouvait un disque de 245 mm et un étrier à deux pistons. Son poids à sec de 198 kg dépassait de 20 kg celui d’une R1. Néanmoins, la selle réservait un espace plus important et confortable à un éventuel passager.