La dernière technologie pour les moissons et l’ensilage

Les remorques destinées aux moissons sont apparues avec l’invention de la Moissonneuse-batteuse et du stockage en silo des récoltes. Elles sont aujourd’hui monocoques afin de maximiser le rendement, en ne perdant aucun grain.
Elles accueillent jusqu’à trois essieux freinés ou directeurs et peuvent contenir jusqu'à 24 t de céréales ou d’ensilage. La plupart intègrent un système de levage hydraulique et des suspensions à lame. Des pneumatiques spécifiques ont été développés et offrent des caractéristiques différentes selon la particularité des terrains.


Des engins complexes pour l’avant et l'après récolte

Les épandeurs modernes se divisent en plusieurs catégories, selon le type de produits utilisés ou la conformation des champs. Des bennes au centre de gravité abaissé et à la taille réduite permettent d’épandre dans des champs de petites tailles ou en pentes. Les épandeurs de grande capacité offrent souvent des suspensions hydrauliques et des écrans tactiles pour contrôler les processus.
Les griffes postérieures sont interchangeables selon la matière à épandre et placées dans un cadre amovible qui facilite leur changement. L’après récolte est assurée par des plateaux fourragers, dont les dimensions sont souvent comprises entre 6 et 12 m. Ils comportent généralement un essieu avant pivotant qui leur assure une bonne stabilité au moment du chargement.


Les remorques spécialisées modernes

Le transport d’animaux est de plus en plus fréquent sur de grandes exploitations et il existe des solutions destinées à ce type de travail. Ce que l’on appelle communément une Bétaillère se caractérise par une suspension douce qui prend soin du bétail. Cette dernière peut être située sur les essieux ou sur la flèche. Leur architecture intérieure est modulaire, afin de pouvoir transporter la quantité désirée de bêtes en toute sécurité.
Les remorques modernes possèdent un système de levage qui permet de les descendre au sol et de se passer de rampe d’accès pour les animaux. La capacité moyenne est d’une douzaine de bêtes. Les exploitations maraîchères utilisent des remorques traditionnelles modernisées, mais aussi des bennes de forme triangulaire qui favorisent la répartition du poids, afin d’éviter que les fruits ou les légumes ne soient écrasés. Il existe des applications spéciales dans le domaine de la vigne, avec des attelages surélevés qui permettent de passer par-dessus les rangs.


Retourner en haut