Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Crédit Auto

Pourquoi et comment souscrire un crédit auto en France ?

Lorsqu’on souhaite acheter un véhicule, plusieurs solutions s'offrent à nous : l'acheter neuf, d'occasion ou en leasing appelé aussi « location avec option d'achat » (LOA). Deux formules de financement sont aussi disponibles : payer comptant ou à crédit. Ce dernier se décline sous diverses formes.

Pourquoi souscrire un crédit auto ?

Que ce soit pour l'achat d'un premier véhicule ou en remplacement de celui en possession, les comptes personnels ne sont pas toujours suffisants pour financer une telle acquisition. Et même si on a suffisamment d’argent de côté, on peut être réticent à l’idée de puiser dans son épargne, car les temps sont difficiles et les perspectives d’avenir très incertaines. Si l’idée de vider votre épargne vous met mal à l’aise ou si tout simplement vous n’êtes pas à « capacité de financement », il est alors préférable de contracter un crédit voiture. Plusieurs formules peuvent être proposées selon la somme nécessaire à l'achat et la durée du crédit. Demander un crédit auto peut permettre d'acheter un véhicule d'occasion plus récent ou de passer le cap du véhicule neuf. Il est possible d’effectuer un apport à la signature du contrat pour amortir un peu le crédit, ou obtenir un crédit total sans aucun apport. Les taux d'intérêts des crédits voitures sont assez bas par rapport aux autres formes de prêts disponibles.

Opter pour un crédit auto permet de pouvoir acquérir ce bien sans attendre que les fonds sur son compte en banque soient enfin suffisants pour avoir la capacité de le financer soi-même. Évidemment, il y a des frais et le véhicule revient plus cher, mais l'avantage est de pouvoir prendre possession rapidement de la voiture tant désirée.

Les différents types de financement

Quand on entre chez un concessionnaire pour se renseigner sur les prix de certains véhicules neufs ou d'occasion qui nous intéressent, il est bien rare que l'on ne trouve pas la solution idéale à notre budget. Il n'y a pas une solution de crédit mais plusieurs, et on peut adapter les formules et personnaliser certaines conditions.

Crédit par concessionnaire

Les concessionnaires travaillent généralement avec une maison de crédit en particulier ou directement avec une banque. Lorsqu'ils ont tous les documents en leur possession, ils peuvent facilement donner, dans un premier temps, un accord de principe, après avoir étudié notre situation financière.

Une fois le véhicule choisi, on peut définir la formule de crédit la plus adaptée à son budget : le nombre de mois, l'amortissement mensuel, le coût total du crédit avec ou sans apport personnel.

Les établissements de crédit

Les établissements de crédit en ligne proposent plusieurs formules dont le crédit voiture. Les taux d'intérêts sont différents des prêts personnels ou revolving. Le crédit auto est considéré comme un crédit à la consommation, ce qui permet de pouvoir le rembourser par anticipation à chaque date anniversaire du contrat. Le financement sera versé directement au concessionnaire. On a la possibilité de comparer les taux, et les formules pour choisir celle qui nous convient le mieux. Le remboursement se fera mensuellement par prélèvement automatique sur un compte en banque. Il est vivement recommandé d’effectuer des simulations en ligne pour comparer les offres. Une étude personnalisée peut également être requise auprès des prêteurs pour approfondir les choix possibles et les comparer.

Le taux change selon la durée du crédit, le montant emprunté et l'établissement prêteur. Les taux sont compris généralement entre 0,99 % et 7 %.

Le leasing ou LOA

Le leasing est une alternative aux formes de crédit habituelles. Il s’agit d’une location avec option d'achat (LOA). Le leasing convient par exemple aux personnes qui utilisent leur véhicule comme voiture de fonction dans les professions libérales. Cette forme de crédit peut être contractée dans un établissement spécialisé ou dans une banque.

C'est une formule qui a l'avantage d'offrir les services d'une voiture toujours en bon état de fonctionnement. Les visites chez le garagiste sont fréquentes pour les révisions, les changements d'huile ou encore la vérification des plaquettes de frein. Un carnet d'entretien est à tenir à jour. Il évitera des désagréments à la restitution du véhicule à la fin de la location.

La location avec option d'achat permet au détenteur du véhicule de le racheter à la fin du contrat ou au bout de 12 mois minimum après la signature du contrat de la location.

Comme pour une location immobilière, il y a une caution à régler avant d'entrer en possession du bien. Elle sera restituée à la fin du contrat, ou déduite de la somme résiduelle en cas d'achat. Bien évidemment, si l'on restitue le véhicule avec quelques réparations ou services à effectuer, la caution peut être diminuée du montant des réparations.

Si le loueur désire changer de voiture tout en gardant le même financement, on lui restitue sa caution. Il devra de nouveau verser une somme en garantie qui peut être égale, inférieure ou supérieure à la caution précédente, selon le véhicule choisi.

La location avec option d'achat est assez contraignante. Il y a en général un nombre de km à ne pas dépasser par année. Chaque km supplémentaire peut être facturé. Souvent, l'assurance doit être contractée dans l'agence indiquée par le concessionnaire. Les services doivent être effectués dans un garage désigné par le concessionnaire. Le plus gros avantage est d'être en permanence avec un véhicule en état de fonctionnement. S'il tombe en panne, ou s'il a un défaut, il sera remplacé dans les plus brefs délais.

Pour toutes les formes de crédits, plus la durée est courte entre le début et la fin du contrat, plus les mensualités sont élevées mais avec des taux d'intérêts plus bas.

Peut-on utiliser le crédit voiture pour acheter autre chose ?

Non, c'est d'ailleurs pour cette raison que le financement est directement versé au concessionnaire, garagiste ou vendeur du véhicule. L'établissement prêteur s'assure de la fiabilité de la vente par les numéros de SIRET ou SIREN du professionnel, la carte grise de la voiture, l'identité du vendeur si c'est un particulier et le certificat de situation administrative (vérification de non-gage du véhicule et opposition).

Les documents à fournir pour demander un crédit auto

L'établissement prêteur doit s'assurer de la fiabilité du remboursement du crédit. Une série de documents est indispensable à la constitution du dossier d'ouverture de crédit ou de location avec option d'achat. Une copie de chaque document doit être donnée avec présentation des originaux. L'établissement doit s'assurer que l’emprunteur ait suffisamment de quoi vivre après paiement des mensualités. La non prise en considération de ce paramètre est interdite par la loi. Vous devez disposer d'un minimum vital pour vos besoins primaires tels que la nourriture, l’habillement ou encore le logement. Pour une personne ayant un revenu moyen de 1600 € et vivant seule, le taux d'endettement ne doit pas dépasser 33 %. Ce taux peut être relevé à 50 % pour des revenus plus confortables, comme par exemple, pour un couple disposant de revenus s'élevant à 6000 € avec un loyer de 2500 €.

À savoir : il est recommandé de ne rien dissimuler à l'établissement prêteur. Dans le doute, celui-ci peut se renseigner à la Banque de France pour constater un éventuel fichage ou consulter le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP).

Liste des documents à présenter

Un certain nombre de documents est requis pour ouvrir un dossier de demande de prêt. Ces documents varient d’un prêteur à l’autre. Voici à titre indicatif le type de documents habituellement demandé :

  • carte nationale d'identité (CNI), passeport ou carte de séjour
  • livret de famille
  • 3 dernières quittances de loyer
  • justificatif de domicile, aux deux noms pour un couple
  • avis d'imposition
  • les 3 derniers bulletins de salaire pour chacun, contrat de travail ou K-bis
  • les autres revenus : allocations familiales, pension alimentaire
  • les crédits en cours
  • les autres sorties d'argents : pension alimentaire
  • relevé d'identité bancaire ou postal pour le prélèvement
  • Un chèque annulé peut vous être demandé. C'est une preuve que vous pouvez émettre des chèques, que vous n’avez pas d’interdit bancaire.

L'établissement prêteur peut demander un garant. Celui-ci devra fournir les mêmes pièces qui seront ajoutées au dossier. Si le prélèvement n'a pu aboutir sur le compte de l'emprunteur, la somme peut être retirée sur celui du garant. Les modalités pour les paiements et pour les incidents sont stipulées dans les clauses du contrat. En cas de difficultés de remboursement ou d’incidents, certains établissements prennent contact d’abord avec l'emprunteur pour trouver une solution à l'amiable, avant de se retourner contre le garant.

Les assurances

Parfois on est tellement porté par l’enthousiasme que génère un tel achat qu’on en oublie presque les obligations et les frais liés à l’assurance du véhicule. Il est préférable aussi d’assurer son crédit car on n’est jamais à l’abri d’un événement pouvant compromettre son remboursement :

  • Pour un véhicule neuf, il vaut mieux, au moins la première année, l'assurer tous risques.
  • L’assurance est obligatoire pour un leasing. Si vous n’assurez pas tous risques le véhicule concerné, l'établissement de prêt peut mettre fin au contrat de location, ce qui peut occasionner d'énormes frais pour restituer celui-ci.
  • Pour un véhicule d'occasion, plusieurs critères tels que la cotation à l’argus sont pris en compte pour calculer la prime d’assurance.

Il est vivement conseillé de prendre une assurance perte d'emploi, décès, ... qui permettra de repousser quelques échéances sans incident de paiement. Le remboursement total du crédit en cas de décès ou d'invalidité sera effectué par l’organisme d’assurance.

Les frais de dossiers

Chaque banque et établissement prêteur dispose de son propre barème en ce qui concerne les frais de dossier. Certains n'en fixent pas ou en font « cadeau », d'autres prélèvent jusqu'à 1,5 % du montant total du prêt auto. Ces frais ne sont pas imputés au demandeur en cas de refus du dossier.

Taux d'intérêt fixe ou variable ?

La plupart des prêts autos sont calculés sur des taux fixes selon le montant de la voiture. Plus le montant est élevé et le contrat court, plus le taux d’intérêt baisse.

Il est rare que les établissements prêteurs appliquent des taux d'intérêts variables lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’un véhicule. Cela peut être toutefois le cas lorsqu’il s’agit d’une voiture très haut de gamme. Ces taux sont calculés selon un indice référentiel, avec détermination d’un taux capé, d'un montant plancher ou d’un plafonnement à ne pas dépasser.

Délai de rétractation

Le délai de rétractation pour un crédit auto est de 14 jours calendaires et non ouvrés. Si l'on contracte un prêt voiture le 1er février, on a jusqu'au 15 février pour se rétracter.

De même pour l’établissement prêteur, qui suite à l'acceptation de principe du crédit, possède un droit de refus de 14 jours.

Remboursement anticipé

Une rentrée d’argent imprévue ou une amélioration des finances au sein d’un foyer peut inciter l’emprunteur à rembourser totalement ou partiellement le prêt voiture de manière anticipé.

Le remboursement total doit s'effectuer à la date anniversaire du contrat. Il permet d’économiser sur le total des intérêts restants à courir jusqu'à la fin du contrat. L'économie est appréciable même si elle n'est pas mirobolante, car souvent le plus gros des intérêts est payé au début de l'emprunt.

Le remboursement partiel doit aussi être effectué à la date anniversaire du contrat. Elle oblige au recalcul des mensualités et à la diminution des intérêts. On peut garder le même montant à régler chaque mois en diminuant le nombre de mensualités ou au contraire, garder le même nombre de mensualités à régler en diminuant le montant.

Aucune pénalité financière ne peut être appliquée, puisque le crédit auto est assimilé à un crédit à la consommation.

Un petit conseil : même avec des intérêts rémunérateurs faibles, il peut être intéressant de voir s’il n’est pas préférable de laisser cette rentrée d’argent imprévue sur un compte, les intérêts découlant d’un tel placement pouvant être supérieurs aux économies réalisées dans le cas d’un remboursement anticipé de crédit. Mais si la différence est minime, ça ne vaut peut-être pas le coup d'attendre la fin du contrat de crédit : en remboursant plus tôt que prévu l’emprunt, cela aura pour avantage de se débarrasser d’une charge financière et psychologique.

Au niveau d'un leasing, le remboursement anticipé n’est en principe pas possible ou souvent refusé par les organismes de prêt. Comme il s’agit d’une location longue durée avec option d'achat, le remboursement anticipé du loyer sur la totalité restante due n'est pas possible. Il y a toutefois quelques possibilités de mettre fin au leasing de manière anticipée sous certaines conditions. Tout dépend du contrat et des conditions stipulées dans les clauses régissant l’achat du véhicule avant la fin du contrat ou par exemple le remboursement partiel avec diminution des intérêts.