Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Assurance Auto

Souscrire à une assurance auto

Après de longues recherches, vous avez enfin repéré la voiture de vos rêves et votre projet d’achat est sur le point de se concrétiser ! Votre enthousiasme vous ferait presque oublier une étape indispensable : celle de prendre rendez-vous avec un conseiller pour souscrire à une assurance auto. Ne signez pas pour autant le premier contrat qu’on va vous placer sous les yeux. Car avec tous les moyens dont on dispose, il est facile d’avoir une vue d’ensemble sur les différents tarifs proposés sur le marché et de choisir l’offre adaptée à ses besoins.

Les différents types d'assurance automobile

Rendue obligatoire par le Code des assurances, la garantie responsabilité civile est le minimum obligatoire. Celle-ci permet de couvrir les dommages causés à autrui. D’autres types d’assurance donnent la possibilité de bénéficier d’un niveau plus protecteur. Il est nécessaire de scruter les différentes offres et de prendre un temps de réflexion à chaque proposition intéressante pour cibler celle qui correspondra à ses attentes.

Le contrat de base : l’assurance au tiers

La voiture que vous venez d’acquérir est loin d’être une épave mais elle n’est pas non plus très récente. Souvent, les personnes sont réticentes à l’idée d’effectuer des frais élevés pour assurer un véhicule ancien qui n’a plus beaucoup de valeur. Elles privilégient alors l’assurance au tiers, également appelée garantie responsabilité civile. Celle-ci représente le minimum obligatoire, imposé par la loi. Elle suffit pour couvrir les dommages causés aux tiers, à savoir les victimes à l'exception du conducteur (piéton, passager ou autre conducteur). L’assurance au tiers est appréciée aussi par les personnes qui n’utilisent qu’occasionnellement leur véhicule ou qui font peu de kilométrage.

L’assurance garantie corporelle conducteur qui vient s’ajouter à la formule au tiers sert à couvrir vos dommages personnels, à condition que votre responsabilité en tant que conducteur ne soit pas engagée. N’oubliez pas d’interroger votre conseiller pour savoir si cette garantie est incluse dans la formule au tiers ou proposée en option. À noter : l'assurance au tiers prévoit parfois le versement d'un capital décès à ses héritiers (enfants à charge notamment).

Plus de protection avec l'assurance tiers étendu

La cote de l’argus classe votre véhicule nouvellement acquis dans la catégorie des occasions ayant un peu plus de 5 ans. Les automobilistes qui sont dans ce cas de figure et qui ne lésinent pas sur le kilométrage optent en général pour un niveau de protection un peu plus élevé que la garantie responsabilité civile : l’assurance au tiers étendu. Celle-ci intègre l'assurance au tiers basique avec des options supplémentaires :

  • La garantie panne et accident avec dépannage et réparation en cas de panne mécanique, de crevaison ou de remorquage à la suite d’un accident. Attention toutefois : selon les contrats, cette prise en charge peut être exclue si la distance entre le lieu de la panne et le domicile est inférieure à la distance minimale autorisée dans le contrat. Si vous souhaitez être assisté quel que soit le lieu de la panne, alors privilégiez les contrats avec prise en charge à zéro kilomètre.
  • La garantie bris de glace pour couvrir les frais liés au changement d’un pare-brise endommagé ou cassé. Certains contrats d'assurance voiture ne couvrent pas le changement des vitres arrière, latérales, de toit et des optiques de phares.
  • La garantie vol.

La formule tous risques : pour une couverture optimale

Votre véhicule est flambant neuf ou récent ? Ou s’agit-il d’une voiture de collection rare qui a encore beaucoup de valeur ? Les personnes dans une telle situation optent davantage pour une assurance tous risques. Il s’agit de la couverture la plus complète qui indemnise les dommages matériels et corporels causés à autrui, que vous pourriez subir et même dans le cas où vous êtes jugé responsable d’un accident. La formule tous risques contient de nombreuses garanties telles que la garantie responsabilité civile, la garantie panne et accident, la garantie vol (couvre également le vol de vos effets personnels avec effraction du véhicule) ou encore la garantie incendie. Elle prévoit souvent la mise à disposition d’un véhicule de remplacement en cas de sinistre et pendant toute la durée des réparations. Attention toutefois : il est impératif de lire attentivement les clauses et conditions d’un contrat avant de s’engager car des assurances dites « tous risques » peuvent exclure certaines de ces garanties.

Comment est calculé le montant de la prime d'assurance auto ?

Le montant de la prime d’assurance auto est calculé selon une corrélation bien connue : plus le risque est grand, plus la prime sera élevée. De nombreux facteurs viennent influencer le tarif d’une assurance auto. Tous les paramètres entrant en ligne de compte et les barèmes sur lesquels se basent les assureurs et courtiers expliquent pourquoi la prime d’assurance peut fortement varier d’un véhicule à l’autre, d’un conducteur à l’autre, …

Le facteur risque et principaux paramètres de calcul

  • Puissance et type de véhicule
  • Les assureurs estiment qu’un véhicule ayant une puissance plus élevée s’expose davantage à des risques d’accidents avec des dégâts plus importants. Certaines puissantes cylindrées, certaines voitures de collection ou encore certains types en particulier (cabriolet, …) sont considérés comme pouvant susciter davantage la convoitise des voleurs ou susceptibles de subir des actes de vandalisme.

  • Modèle du véhicule et équipements
  • Les équipements renforçant la sécurité des passagers, tels que l'Airbag, et les systèmes tels que le freinage ABS peuvent limiter les conséquences graves lors d'un accident et ainsi atténuer les frais d'indemnisation. Les compagnies auront tendance à pratiquer des tarifs plus bas pour les véhicules mieux équipés.

  • Localisation
  • Le lieu de stationnement du véhicule intervient également dans le calcul de la prime d’assurance. Les risques diffèrent en fonction des lieux. Les zones urbaines sont en générale considérées comme zones à risques et font grimper le montant des primes. Vous paierez moins cher si votre véhicule « dort » la nuit dans le garage de votre maison.

  • Usage du véhicule
  • L’usage qui est fait du véhicule peut varier d’un automobiliste à l’autre. Une utilisation privée ou à titre professionnel n’implique pas les mêmes risques. Un critère supplémentaire que l'assureur prendra en compte dans le calcul de la prime annuelle.

  • Profil du conducteur : un rôle déterminant
  • Les statistiques sur les accidents justifient souvent l’application de tarifs plus élevés pour les jeunes conducteurs. Les conducteurs de moins de 25 ans sont impliqués davantage dans les accidents mortels que les autres tranches d’âges. Une majoration est appliquée aux personnes ayant peu d'expérience de conduite et un permis obtenu depuis moins de 3 ans. À contrario, un nombre d'années de conduite conséquent (sans accidents) diminuera sensiblement la prime d’assurance.

    Le sexe joue aussi un rôle prépondérant. Statistiquement, les hommes ont plus d'accidents et se trouvent donc pénalisés au regard des tarifs. En comparaison, les femmes peuvent obtenir un tarif jusqu’à 30 % moins cher.

    L'historique de conduite, les antécédents de sinistres ou encore les suspensions de permis sont autant de points négatifs. Un dossier vierge peut au contraire jouer en faveur d'une diminution de tarif.

    Votre coefficient de bonus/malus qui varie d'une année à l'autre au vu des accidents que vous signalez allégera ou alourdira la prime annuelle. Trop d'accidents responsables ne manqueront pas de peser sur le tarif de votre assurance auto.

    Les options, les contrats annexes

    Plus vous ajouterez des options à votre contrat, plus le montant de la prime d'assurance sera élevé.

    Cumuler plusieurs contrats (moto, habitation...) au sein d'une même compagnie peut vous mettre en position de force pour négocier à la baisse le tarif d'une assurance auto.

    L'assurance auto française à l'étranger : comment ça marche ?

    Avant de partir à l'étranger, il convient de vérifier auprès de l'assureur que le véhicule est bien assuré pour ce voyage et pour le trajet que vous allez emprunter. Un contrat d'assurance peut prévoir de ne garantir dans ce cas que la responsabilité civile (assurance de base obligatoire), même s'il a été souscrit une assurance tous risques. Il peut également ne pas couvrir l’utilisation du véhicule dans certains pays.

    Les garanties facultatives recommandées

    La garantie assistance dépannage

    La garantie dépannage-remorquage peut s’avérer utile lorsqu’un véhicule nécessite un remorquage à la suite d’une panne. L’assureur prend en charge le remorquage, l’hébergement sur place, les frais de transport et peut même mettre à disposition une voiture de remplacement pendant toute la durée des réparations.

    La garantie de protection juridique

    À la suite d’un sinistre avec dégâts matériels et corporels, les tiers impliqués peuvent vous assigner en justice ou inversement vous pouvez être amené à engager une procédure si ceux-ci contestent leur responsabilité. Avec la garantie protection juridique, c’est la compagnie d’assurance qui représente et défend l’assuré. Elle prend également en charge les frais liés à la procédure (frais de justice, frais d’avocat, ...).

    La garantie personnelle du conducteur

    Un accident peut vous obliger à prendre un arrêt de travail avec toutes les conséquences qui en découlent : perte de revenus, frais médicaux, ... En souscrivant à la garantie personnelle du conducteur, l’assureur prend en charge ce type de préjudice subi.

    La garantie prêt du véhicule

    La garantie prêt du véhicule couvre les assurés qui souhaitent prêter leur voiture à un proche. Ce dernier doit être déclaré comme conducteur secondaire ou occasionnel. La garantie prêt de volant est une alternative : celle-ci permet à l’assuré de prêter son véhicule à un tiers, sous certaines conditions.

    Comment trouver la meilleure offre ?

    Obtenir plusieurs devis via un comparateur en ligne

    Les assureurs ne proposent pas les mêmes contrats et les mêmes tarifs pour un niveau de couverture similaire. Chacun possède ses spécificités, plus ou moins adaptées à tel ou tel profil. Il arrive que des assureurs se consacrent à certaines catégories de souscripteurs comme les jeunes conducteurs, les conducteurs « malusés », ...

    Plusieurs devis d'assurance auto vous permettront de mieux cerner les offres d'assurance voiture afin de trouver le contrat qui vous correspond le mieux et faire ainsi jouer la concurrence. Il suffit d'utiliser pour cela les comparateurs en ligne qui étudient en quelques instants les propositions de plusieurs compagnies. Ces simulations sont basées sur les renseignements que vous aurez préalablement rentrés dans l'outil :

    • vos données personnelles (situation, âge, date du permis, ...)
    • les données du véhicules (immatriculation, date de première mise en circulation, ...)
    • la couverture souhaitée

    Conseil : le marché de l'assurance auto est en constante évolution. Rien ne vous empêche de renouveler votre demande de devis tous les ans et de profiter de la loi Hamon pour mettre les assureurs en concurrence et souscrire à une offre tarifaire au meilleur rapport qualité/prix.

    Les points à examiner attentivement

    Il arrive souvent, en cas de sinistre, que l'automobiliste se retrouve pénalisé faute de ne pas avoir porté suffisamment d’attention aux garanties de son contrat. Pour éviter ce genre de désagrément, il convient, avant de souscrire, de bien vérifier :

    • Le degré de couverture de l’assurance : les garanties proposées varient d’un assureur à l’autre. Une assurance tiers étendu ou tous risques ne propose pas automatiquement telle ou telle garantie. Prêtez une grande attention aux garanties proposées sur le contrat.
    • Les franchises et les exceptions : la franchise correspond à une somme qui reste à votre charge lors d’un sinistre. Certaines compagnies séduisent par des primes d’assurance intéressantes. Mais elles peuvent cacher, en contrepartie, des franchises élevées en cas d’un sinistre.
    • L'assistance dépannage à zéro kilomètre.
    • Les délais de carence pour être couvert à l'instant « T » en cas de changement d'assurance.
    • Le délai de préavis pour résiliation du contrat.

    Quelques conseils :

    D'une manière générale, n'optez pas pour une garantie qui propose des plafonds d’indemnisation ne dépassant pas 400 000 €. De même, comme évoqué précédemment, il existe aussi divers contrats spécifiques, comme par exemple les contrats seniors pour les plus de 55 ans, pour les jeunes conducteurs et ceux en conduite accompagnée, pour un usage à titre professionnel, ...

    « L’assurance auto au kilomètre » peut être idéale pour les personnes qui roulent peu ou n’utilisent leur véhicule que pour de petits trajets (domicile/travail, …). Moins chère, elle permet d’être assuré pour un nombre limité de kilomètres. Vous devrez simplement installer un boîtier électronique dans votre voiture une fois le contrat souscrit.

    Prime d'assurance auto impayée : que risque-t-on ?

    Une prime d’assurance impayée expose l’assuré à des difficultés. Dans un tel cas de figure, la compagnie d’assurance se réserve le droit de suspendre les garanties et d’appliquer des pénalités en cas de paiement tardif.

    Quelle que soit la périodicité de règlement (mensuelle, trimestrielle), la prime d'assurance auto doit être obligatoirement payée dans les 10 jours suivant la date d'échéance (article L.113-3 du Code des Assurances). Le cas échéant, une mise en demeure est envoyée à l'assuré par lettre recommandée, l'invitant à régulariser son retard de paiement sous 30 jours.

    Si après 30 jours la cotisation reste toujours impayée, l'assureur a le droit de suspendre le contrat d’assurance et de résilier celui-ci 10 jours plus tard. Si l'assuré prend soin de régler sa cotisation dans les 10 jours maximum après ce délai de 30 jours, l'assureur lève alors la suspension du contrat et réactive les garanties qui sont à nouveau effectives dès le lendemain à partir de midi.

    Résilier un contrat : comment faire ? Tout savoir sur la Loi Hamon

    Grâce à la loi Hamon, un assuré peut résilier son contrat d’assurance au bout d’un an. Ce changement a rééquilibré quelque peu les rapports de force entre compagnies d'assurance et assurés.

    Aujourd'hui, il est plus facile de résilier

    Avant la loi Hamon, si l'assurance ne recevait pas un courrier de résiliation, le plus souvent 2 mois avant la date d'échéance du contrat, celui-ci était reconduit automatiquement. Cela obligeait les assurés à se souvenir de la date d'échéance de leur contrat et du délai de préavis. La loi Chatel avait « ouvert le bal » en obligeant les assureurs à avertir leurs clients de leur droit de résiliation. La loi Hamon, depuis le 1er janvier 2015, est venue renforcer cette protection. Elle permet aux assurés de mettre fin à leur engagement au bout de la première année de souscription dès qu'ils le souhaitent et ce, sans préjudice financier. La conséquence directe de cette loi est la plus grande liberté des assurés à résilier leur contrat et à faire plus facilement jouer la concurrence.