Daelim - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Daelim

Daelim, un savoir-faire de plus de 50 ans

Fondée en Corée du Sud en 1962, la firme Daelim réalise ses premiers pas dans l'univers des véhicules motorisés en tant qu'assembleur de deux-roues. À partir de 1978, la jeune société coréenne bénéficie du support technique d'un constructeur japonais qui possédait déjà 14 ans d'expérience dans le secteur : Honda Motor. Les mécaniques Honda viennent équiper les petites cylindrées quatre-temps Daelim. L'année 1988 marque le premier grand tournant de la marque. Près de trente ans après sa création, elle décide de s'appuyer sur son savoir-faire et se lance dans la production de ses propres modèles. Sa connaissance du marché, sa créativité, ses technologies innovantes et le talent de ses développeurs ne tardent guère à éveiller la curiosité des amateurs de véhicules. L'entreprise connaît des moments difficiles dans les années 1990, une période de crise à échelle nationale qui la contraint à prendre d'importantes décisions stratégiques. Les premières motos et les premiers scooters sont exportés en 1996. Le pari s'avère gagnant puisque ces nouveaux engins parviennent à conquérir rapidement les marchés étrangers. La même année, Daelim obtient la certification ISO 9001. Aujourd'hui, le constructeur produit près de 300 000 exemplaires chaque année grâce à ses chaînes de production high-tech. Il s'affiche comme un des leaders mondiaux des motos à petite cylindrée. Tous les modèles sortent du Changwon Industrial Complex, un pôle industriel situé dans la province du Gyeongsang du Sud. Désireux de poursuivre son expansion à l'international, le fabricant rachète en 2000 Sunglim Machinery, une structure spécialisée dans la confection d'éléments destinés aux deux et quatre-roues. Cette acquisition renforce son image de fournisseur de pièces mécaniques aux quatre coins du globe. En 2007, il se met au vert en présentant un nouveau moteur à injection électronique répondant aux nouvelles normes antipollution, l'Euro 3. Comme tous les géants du secteur, il s'efforce désormais de produire des cylindrées moins polluantes, intégrant la dimension environnementale dans sa politique de développement.

Daelim, la "korean touch" sur deux roues

"Roulez Daelim, Roulez tranquille" : le slogan révèle à lui seul la philosophie du fabricant qui place le design et la sécurité au centre de ses préoccupations. Pour cette raison, de grands noms de l'industrie automobile tels que Hyundai et Kia Motors lui confient la fabrication de leurs pièces moteurs et mécaniques. Les adeptes de la marque qui recherchent une moto d'occasion à petite cylindrée se tournent généralement vers la Daystar, le modèle phare de l'enseigne. Élégante, robuste et confortable, cette 125 indémodable réunit tous les ingrédients pour plaire aux amateurs de Custom. La première génération voit le jour en 2000 et continue de séduire sur le marché de la moto d'occasion. La Daystar 2, sortie en 2006, a de nouvelles couleurs et un pouf plus petit qui lui donne un petit air de la légendaire Harley-Davidson. Cadre double berceau acier, nouveaux double amortisseurs arrière, jantes à bâtons redessinées : cette version a connu de nettes améliorations par rapport aux générations précédentes ; le tout emmené par un moteur 4 temps 4 soupapes à injection chromé, refroidi par air et huile.

Les autres modèles de la marque

La Roadwin est une autre grande fierté du fabricant coréen et une excellente alternative à la Daystar pour ceux qui souhaitent acheter une moto d'occasion qui propose un rapport qualité / prix intéressant. Pour preuve, ce roadster 125 s'est hissé à la 7ème place du marché mondial en 2007. Appréciée pour sa fiabilité, la Roadwin est dotée d'un moteur 4 soupapes, d'un châssis avec cadre périmétrique et de suspensions affinées qui garantissent un très bon confort de conduite. Les motards en quête d'adrénaline pencheront probablement pour la Roadsport R 125, une petite cylindrée capable d'atteindre les 120 km/h réels. Ce tout nouveau modèle, qui attire au premier regard par son allure sportive, a d'ailleurs reçu les éloges de la presse spécialisée dès les premiers essais. Il possède un moteur 4 temps à refroidissement liquide, une culasse double arbre avec 4 soupapes d'injection électronique et un compte-tours volumineux digne des grosses cylindrées couplé à une fenêtre numérique. Quant à la Roadsport R 250, elle affiche une vitesse de pointe de 150 km/h. Le secret de cette performance réside dans le moteur double ACT qui équipe cette moto à la finition réussie. Ce véhicule séduit non seulement par sa vitesse et son look sportif mais aussi par sa polyvalence. Il évolue aisément en milieu urbain et est capable de supporter de longues distances. Par ailleurs, la Roadsport R 250 présente un avantage non négligeable par rapport à bon nombre de ses rivales : sa faible consommation de 4,2 L par 100 km.