Ducati Scrambler - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Ducati Scrambler

Une fabrication italienne

Ducati Motor Holding est un groupe italien installé à Bologne, spécialisé dans la fabrication de motos. Il est notamment connu pour ses bicylindres en V ou en L et a acquis sa notoriété après de nombreuses victoires en compétition moto. L'arrivée en 1954 de Fabio Taglioni dans le groupe va donner une orientation plus sportive aux modèles Ducati avec des cylindrées plus importantes. En 1964, l'usine Ducati se focalise davantage sur la fabrication de monocylindres dans l'optique de meilleures performances. La puissance des machines va progresser en même temps que celle des cylindrées qui atteignent 250, 350 puis 450 cm3, à découvrir aujourd'hui en moto d'occasion./p]

La Ducati Scrambler, un engin hybride aux origines routières

Pour diversifier la production, Ducati lance la série des Scrambler, des machines qui connaissent un vif succès aux Etats-Unis où elles sont utilisées sur les chemins sans être pour autant vraiment adaptées au tout-terrain. Le premier modèle de Scrambler est né en 1962 alors que la jeunesse se cherche de nouveaux horizons et commence à céder à l'appel de la nature. On ne parle pas encore de mouvement hippy mais les envies d'évasions sont tangibles. Le marché essentiellement composé de bicylindres anglais de route n'était pas vraiment adapté pour rouler hors des sentiers battus, à moins de modifier les engins. C'est à ce moment que fut imaginé le Scrambler, une machine conçue à partir d'un twin de route agrémenté d'un grand guidon. Cet engin équipé de pneux à tétines fut complété de pots d'échappement assez hauts de manière à gagner de l'espace au sol. Dès lors une génération entière découvre le plaisir de sillonner le désert et les chemins de terre et celui de chevaucher cette belle italienne à l'esprit rebelle. Les scramblers, machines hybrides, à l'origine routières nées pour s'éloigner du bitume portent bien leur nom, Scrambler, que l'on peut traduire pas s'arracher, sortir de...

Le nouveau Scrambler, un petit gabarit

En 2015, Ducati a remit au goût du jour sa Scrambler des années 60, dont la production s'est arrêtée en 1975. Cette nouvelle moto au design «post-heritage» que l'on trouve déjà en moto d'occasion est dotée d'équipements bien modernes. Présenté au salon de Milan en novembre 2014, la Ducati Scrambler a bouleversé le microcosme de la moto néo-rétro. Cette moto moderne qui évoque le passé n'a cependant rien à voir avec sa vieille parente des années 60 hormis son réservoir en forme de goutte d'eau et son phare rond. Héritière du modèle du même nom sorti en 1962, la version du Scrambler 2015 se distingue par son esthétique minimaliste. On peut regretter que les équipements technologiques du nouveau Scrambler n'aient pas été mis à jour, celui-ci ne disposant que de l'ABS. En 2015, la Ducati Scrambler s'offre juste un tableau de bord LCD et des pneumatiques à peine dérivés de l'enduro, l'occasion d'éprouver quelques bonnes sensations. Le Ducati Scrambler se décline en 4 versions, la version d'entrée de gamme Icon, le Urban Enduro avec sa grille phare avant et son colori kaki Wild Green, le Full Throttle au look sportif avec sa selle bi-ton et sa double sortie Termignoni et pour finir le Classic au garde-boue avant et arrière en métal.A noter que le Icon, bien que d'entrée de gamme est néanmoins doté de d'accessoires tels qu'une jante à rayon, le guidon du Full Throttle, le silencieux Termignoni, un garde-boue avant carbone... le modèle standard offre donc des finitions très correctes et des accessoires sympathiques comme les feux à LED avant et arrière. Il compte aussi une prise USB auto-alimentée placée astucieusement sous la selle qui permet de brancher un téléphone ou un GPS et un petit rangement pour un pantalon de pluie. Voici là les quelques clins d'œil de modernité de cet engin qui ne manque pas de charme !

Ce qui frappe chez la Ducati Scrambler c'est sa taille à peine plus grande que la Van Van 125 à laquelle elle ne manque d'ailleurs pas de faire penser, ainsi que son poids léger de 170 kg. Ce gabarit minimaliste est souligné par les gros pneus mixtes Pirell MT 60RS. Quelle que soit leur taille, les conducteurs pourront aisément poser leurs deux pieds à plat sur le sol mais les plus petits d'entre-eux seront certainement pénalisés au niveau des bras, tout particulièrement avec le modèle Full Throttle moins cintré que le Icon. De même pour accéder aux leviers relativement écartés, comme celui du frein, les conducteurs devront avoir de grandes mains !

Du côté de la mécanique

Côté moteur, la Ducati Scrambler 2015 ronronne grâce à un bicylindre en L de 803 cm3 à deux soupapes par cylindre et à refroidissement par air. Elle développe 75 ch (55.2 kW) à 8 250 tr/min et 6.9 m/kg à 5 750 tr/min. La boîte de vitesse compte 6 rapports. La bête est également équipée d'un système de frein Bosch 9.1 MP AMS qui intègre un capteur de pression.

Ne pas se fier aux apparences

Sous son aspect de moto minimaliste (notamment le modèle Icon), facile et accessible, la Ducati Scrambler cache une personnalité beaucoup plus virile tout en restant un symbole de la moto plaisir avec une polyvalence relativement limitée. Un moteur à l'ancienne, peu de protection, des équipements réduits au minimum, la Ducati Scrambler n'en évoque pas moins un univers de liberté et d'expression personnelle. Elle incarne un mélange parfait entre tradition et modernité et le retour aux origines mêmes du motocyclisme. D'un point de vue esthétique, la Ducati Scrambler est une réussite dans son ensemble. La version 2015 profite du capital sympathie de ceux qui connaissaient déjà le modèle et de ceux qui sont séduits par son nouveau design, offrant des lignes parfaitement équilibrées.