Lada 4x4 - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Lada 4x4

Lada 4x4

Dans l'inconscient collectif, la marque Lada renvoie trop souvent aux vieilles voitures bon marché et oxydées qui peuplèrent les pays soviétiques il y a des décennies de cela. Pourtant, il serait réducteur de résumer l'histoire de ce nom à la production de son emblématique Jigouli, qui inonda certes le marché de l'Est dans les années 1970 et 1980. Lisez plus

Trouvez la voiture de vos rêves.

Plus de 2.4 millions de voitures. Le plus grand marché automobile en ligne en Europe.

Les Lada 4x4, l'avènement du tout-terrain de loisir

Le constructeur russe est en effet à l'origine d'une véritable révolution dans le domaine automobile, mais sur un plan très différent, celui du 4x4, grâce à la commercialisation de la Lada Niva. Aujourd'hui, le véhicule jouit d'une grande aura, et il est très recherché en occasion.

A l'époque où le Lada Niva est sorti, le constructeur soviétique avait propagé dans tous les pays de l'Union, et même dans le reste de l'Europe, sa célèbre Jigouli, réplique autorisée de la Fiat 124 dans la mesure où les deux marques travaillaient de pair. Cependant, dans les vastes plaines russes, le Kopeck, comme il avait été rebaptisé en raison de son faible prix, peinait malgré sa solidité à offrir à ses conducteurs une utilisation polyvalente, eu égard au grand nombre de routes non-asphaltées présentes dans les campagnes. Or, et jusqu'alors, les 4x4 n'étaient pas le véhicule populaire que l'on connaît aujourd'hui, mais étaient plutôt réservés pour un usage militaire ou professionnel. Encombrants, lourds, onéreux et au confort souvent très réduit, ils ne pouvaient guère être destinés à un usage civil. La Lada Niva est venue mettre un terme à cette spécialisation, pour offrir un tout-terrain accessible à tous, prêt à affronter les chemins les plus accidentés. Dotée d'une carrosserie entièrement tôlée (contre les toits bâchés de l'époque), beaucoup moins lourd, elle offre un véhicule économique, compact et polyvalent, qui ravira ses détenteurs.

Lada Niva : l'histoire d'un succès étonnant mais mérité

Vendue dès 1977 en Russie, la Lada Niva est présentée en 1979 au Salon de l'Automobile de Paris, où le petit passe-partout connaîtra un très grand succès, la marque s'arrogeant alors près des 40 % des parts de marché en Europe. C'est donc avec le Lada 4x4 que les tout-terrain se sont progressivement invités dans tous les paysages, même urbains, et pour tous les emplois possibles et imaginables, allant du véhicule de tourisme au rallye. La Niva devient dès lors très populaire : dépassant sa fonction utilitaire pour devenir un objet de mode dès le début des années 1980, le marché voit l'apparition de déclinaisons parfois fantaisistes, dont les restes sauront aujourd'hui séduire les collectionneurs de véhicules d'occasion en raison de leur grande diversité. Outre le Saint-Tropez, le Taïga, le Collection ou encore le Paris-Saint-Raphaël, le célèbre tout-terrain reçoit même des versions pick-up et cabriolet, comme le Savane ou le Plein Soleil, aujourd'hui assez rares sur le marché de l'occasion.

Les Lada 4x4, égéries du sport automobile

En plus de révolutionner l'histoire automobile civile, la Lada Niva a su laisser son empreinte dans le domaine du sport. C'est ainsi que l'écurie Lada-Poch enregistre une grande série de victoires, du Rallye de Tunisie à celui des Pharaons, en passant par le Paris-Dakar dont il remporte de nombreuses étapes. Cette vague de succès s'amplifie en 1980, quand le 4x4 reçoit de nombreuses améliorations pour être désormais doté d'une puissance de 120 chevaux. Cela lui vaut la première place au Dakar de cette année et des deux années suivantes. En outre, la Niva a su contribuer à la célébrité d'une discipline sportive encore balbutiante à l'époque, le rallye-raid, une course d'orientation de long terme sur de très longues distances, pour laquelle le 4x4 russe dévoile une capacité d'adaptation hors norme, décliné dans des prototypes propulsés par des moteurs allant jusqu'à plus de 300 chevaux.

Les Lada 4x4 : robustesse, simplicité et longévité

Le 4x4 Lada a connu un très grand nombre de versions et de déclinaisons pendant deux phases de production, l'une allant de 1977 à 1996 et l'autre allant de 1996 à 2014. Sans pouvoir dresser la fiche technique de chaque modèle neuf ou d'occasion, on peut cependant résumer les différents traits de véhicule à travers quelques évolutions d'ensemble. A partir de 1985, le tout-terrain reçoit une boîte de vitesses 5 rapports, et il abandonne 10 ans plus tard son bloc Fiat pour être doté d'un 1700 cm3 entièrement réalisé par Lada, qui sera remplacé en Europe par une injection monopoint signée General Motors. Elle deviendra cependant multipoints en 2000, pour développer jusqu'à 81 chevaux. Le Niva est aussi décliné en versions diesel, avec des moteurs originaires de PSA de 1993 à 1998 (avec un 1.9 de 64 chevaux) puis de 1998 à 2001 avec 92 chevaux.

Niva M, Urban : le Lada 4x4 se remet au goût du jour

En 2009 sort une nouvelle version du 4x4, la Niva M, qui ne connaît pas de transformation physique notoire mais uniquement des changements techniques du fait des normes européennes. Appréciée pour sa structure et parce qu'elle répond toujours à ses promesses, c'est grâce à cette mise à jour que la Niva dépassera le seuil des deux millions de ventes. En 2014, soit 38 ans après sa création, le Lada 4x4 connaît une actualisation très importante, qui passe par une réforme technique et esthétique importante, avec le 4x4 Urban. A vrai dire, le rajout de ce suffixe n'a aucune autre justification que le marketing, car malgré son relooking, le véhicule conserve son aspect rustique certes suranné mais qui sait plaire. Cependant cette édition neuve ne peut être commercialisée en France du fait de sa consommation en carburant supérieure aux normes applicables : il n'empêche qu'il présage tout de même de versions ultérieures mieux adaptées au marché européen, qui sauront ravir les « nivistes ». Ces derniers peuvent en tout cas s'estimer comblés car le véhicule, malgré son âge, est aujourd'hui une pièce assez recherchée et le marché des voitures d'occasion connaît une alimentation régulière de ce tout-terrain qui présente une longévité sans équivalent.