Acheter une Pagani sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité
Malheureusement, nous ne possédons pas de véhicule adapté à votre recherche. Nous vous proposons les alternatives suivantes

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Pagani, l'histoire d'un Argentin à la conquête de l'Italie

Apparue en Italie en 1992, sous le nom de « Pagani Automobili S.p.A. », la firme italienne installée à San Cesario sul Panaro, près de Modène, est spécialisée dans les véhicules de sport et de prestige. Son fondateur, Horacio Pagani, un Argentin passionné de bolides et de design automobile, imagine dès l'âge de 12 ans des modèles de voitures découpés dans du bois ou modelés dans de l'argile. Il fait ses débuts dans la course automobile à l'âge de 20 ans en concevant une F3. Il commence par rentrer chez Lamborghini où il collabore avec l'équipe créatrice de la Diablo, de la P140 et de la L30. Il devient expert en matériaux composite avant de créer sa propre activité et de s'atteler, vers la fin des années 1980, au développement de la C8. Ce nouveau modèle de supercar devait être dénommé Fangio F1 pour honorer le quintuple champion du monde de F1 à l'origine d'une partie du développement de la voiture. A la mort du légendaire pilote en 1995, la voiture est débaptisée par respect pour sa mémoire et prend le nom de Zonda, un vent argentin qui tire sa force des contreforts de la Cordillère des Andes, terre d'origine du fondateur de la marque et de Juan Manuel Fangio. Le bolide emblématique de la firme est alors présenté au salon de Genève en 1999. La marque Pagani compte très peu de modèles, soit essentiellement la Zonda et la Huayra. Sa marginalité lui a permis de préserver une qualité de fabrication exceptionnelle de joyaux automobiles qui ont contribué à sa renommée.

La Zonda, emblématique de la firme italienne

La Zonda, unique modèle produit de 1999 à 2011, est le véhicule symbole de Pagani avec seulement 200 spécimens. Cette voiture de prestige disponible en version coupé et roadster est principalement composée de matériaux à base de fibres de carbone. Le premier modèle de Zonda, la Zonda C12, est propulsé par un moteur V12 fabriqué par AMG, le préparateur automobile officiel de Mercedes-Benz. Le design de la voiture est inspiré des avions de chasse et des fameuses Silver Arrow. La Zonda présente plusieurs éléments de design uniques tels qu'une quadruple sortie d'échappement central associée à un aérodynamique actif l'inscrivant au top des voitures les plus performantes du monde. Parmi les modèles phares : le roadster Cinque, la Zonda F Club Sport qui en septembre 2007 boucla le tour du Nürburgring en 7 minutes 27 secondes et 82 centièmes, et la petite dernière et modèle qui clôture la série, la Zonda Revolucion dévoilée au salon de Genève en 2014 avant l'arrêt de la production.

De la Zonda à la Huayra, des modèles toujours plus rapides

Si la Zonda tendait à s'imposer comme le plus impressionnant des superbolides jamais produits, après plus de 10 ans de bons et loyaux services alors qu'elle était en pleine conquête du monde très élitiste des supercars, elle tire sa révérence à grand renfort de séries spéciales. C'est peu dire si la marque était attendue au tournant avec sa nouvelle pépite dénommé Huayra, que l'on a découvert en 2011 au salon de l'automobile de Genève, affichant une personnalité semblable aux Lamborghini des années 70. La Huayra affirme sans complexe son luxe, notamment par son habitacle qui bénéficie d'un traitement incroyablement raffiné mêlant subtilement le cuir, l'aluminium et le carbone. Ses lignes complexes, très travaillées, offrent le meilleur aérodynamisme qui soit. Quant aux portes papillon, elles confèrent à ce bolide une dimension encore plus spectaculaire.

Elle se démarque aussi par sa sportivité avec son moteur V12 toujours fidèle à la firme allemande, développant 740 chevaux, et ses deux turbocompresseurs. Une prouesse technique qui lui permet de parvenir à une vitesse de pointe de 350 km/h et d'atteindre les 100 km/h en moins de 3,2 secondes. Si la Huayra BC est homologuée pour la route, en limitant sa production à seulement 100 exemplaires, la firme Pagani a fait de la Huyara un bolide encore plus rare que la McLaren P1 ou la Porsche 918 Spyder aux séries respectivement limitées à 375 et 918 pièces. Pagani décline également la Huayra dans une version dotée de 800 ch, plus légère, présentée au salon de Genève 2016. Sa production limitée à 20 exemplaires vendus au prix unitaire de 2,3 millions d'euros a entièrement été réservée...

Une quête incessante de la perfection automobile

En deux décennies, le constructeur italo-argentin a fait de sa marque une redoutable et légitime concurrente de Ferrari et Lamborghini, d'abord avec la Zonda puis grâce à la Huayra dévoilée en 2011. Forte du succès des différentes versions des deux modèles, la firme est parvenue à se hisser dans le top de tête des plus grands constructeurs de supercars de la planète. Avec des puissances moyennes de plus de 500 chevaux, les quelques exemplaires de chacun des modèles homologués trouvent toujours quelques riches acquéreurs passionnés. Le commun des mortels n'a, il faut bien le dire, que peu de chances d'apercevoir ces modèles aussi rares que jalousement protégés.

Acquérir une Pagani n'est pas à la portée de toutes les bourses. Pour les passionnés qui en ont les moyens, la première Huayra en voiture d'occasion s'est vendue deux fois plus cher que le même modèle neuf produit ultérieurement. Proposée par le site de vente américain James List, la première voiture d'occasion Huyara rouge et noir a ainsi été acquise pour 2 millions d'euros. Il s'agit donc d'un marché de niche très réduit, où la concurrence ne joue pas en termes de prix mais essentiellement de rareté : un marché paradoxal ou le mot « occasion » n'est plus synonyme de « moins cher », mais plutôt de transactions qui se rapprochent davantage des critères très sélectifs de la vente aux enchères !

.