Acheter une Zastava sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité
Malheureusement, nous ne possédons pas de véhicule adapté à votre recherche. Nous vous proposons les alternatives suivantes

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Zastava

Fondée en 1953, la marque Zastava était une propriété de l'État yougoslave. A l'origine, le constructeur était spécialisé dans la fabrication d'armes, mais à la fin des années 1930, l'entreprise commence à fournir à l'armée yougoslave ses premiers véhicules, des camions Ford. En début d'année 1950, ses responsables entament des discussions avec les dirigeants de Chrysler pour construire des Jeeps Willys. L'expérience qui en découle reste infructueuse. Après cet échec, des négociations sont engagées avec Fiat, le constructeur automobile italien. Ainsi, en août 1954, un accord est trouvé entre le gouvernement yougoslave et les dirigeants italiens de Fiat Auto. Dès lors, Zastava obtient une licence Fiat, ce qui lui donne le droit de construire certains produits de la marque. Ainsi, l'assemblage des modèles Fiat 1100, Fiat 1400, Fiat Campagnola démarre. En octobre 1955, le constructeur lance ses premiers modèles, notamment la Z 600, ainsi que les versions berline et break des Fiat 1300/1500.

Yugo, l'essor automobile yougoslave

Conscient des exigences du marché international et du goût des consommateurs locaux, Zastava va s'appuyer sur la technologie Fiat Auto pour produire des modèles authentiques, qui vont se distinguer particulièrement par leur carrosserie et leur design. Ainsi, la sortie des Z 600 et des Fiat 1300/1500 connaîtra un succès probant au plan local. Avec ce bilan incontestable, le constructeur yougoslave reçoit de Fiat l'autorisation d'exporter ses fabrications sous licence. La Pologne sera l'un des premiers pays d'Europe de l'Est à accueillir les véhicules de la marque. Il faut toutefois souligner que la Z 600 et ses dérivés, la Z 750, 750-M, 750-Sport et Z 850 resteront en fabrication sur le sol yougoslave jusqu'en 1985. Quant aux Fiat 1300 et 1500, c'est plus de 201 160 exemplaires qui seront produits jusqu'en 1979. Afin d'aider son partenaire à accroître sa production, Fiat prend une participation financière chez le fabricant yougoslave suite à la signature de nouveaux accords avec les autorités du pays. Ainsi, le 16 mai 1971, pour la toute première fois, Zastava participe directement à la conception du modèle Z 101, une voiture munie d'un hayon arrière, contrairement à la Fiat 128 qui dispose d'un coffre ordinaire. Ce modèle sera produit à plus de 1 500 000 exemplaires. A la suite d'une étude de marché, le fabricant automobile décide de rebaptiser ses nouveaux modèles sous le nom de Yugo. Le modèle Z 102, dérivé de la Fiat 125, s'appellera désormais Yugo 45. Un succès incroyable, au moins 145 500 furent vendus aux USA. A partir de là sortiront les modèles Yugo Florida-Z 103, Fiat Uno et la Fiat Punto II. Aujourd'hui, on peut encore les trouver en voiture d'occasion.

Zastava, une ligne constante

Malgré l'influence du marché automobile occidental et les accords techniques et financiers conclus avec Fiat en août 1954 et 1968, le constructeur yougoslave est resté fidèle à sa ligne de production. Sans toutefois déroger à la tradition, ses voitures sont certes dotées de la technologie italienne, mais ont toujours conservé l'esprit yougoslave. Le succès des différentes variantes Fiat Auto de la marque réside dans la conception et la finition de chaque modèle réalisé. On ne résiste pas aux formes arrondies de la Z 600 première série. Et que dire des lignes épurées et du confort des modèles Yugo ? Des voitures qui ont réussi leur pénétration sur le marché international ! Jusqu'à ce jour, la marque trouve encore de nombreux adeptes, la célèbre Yugo 45 par exemple est encore proposée en voiture d'occasion par certains collectionneurs.

La fin d'une ère

Les déboires de la marque automobile commencent avec la mise de la Serbie sous embargo par l'ONU. Face à cette situation, l'économie est en berne, la production chute considérablement. Cherchant à relever l'entreprise, ses dirigeants signent un nouvel accord avec le constructeur automobile français PSA pour la fabrication d'un modèle de la marque Peugeot. Malheureusement, ce projet ne voit pas le jour, l'usine de Kragujevac subira des bombardements de l'OTAN. Plus tard en 2008, Fiat prend la tête de l'entreprise après un accord avec le gouvernement serbe. Kragujevac est donc entièrement modernisé, de nouveaux modèles de voitures voient le jour. En 2009, Fiat devient propriétaire de la marque qui prend désormais le nom de Fiat Automobiles Serbie. Ce chapitre consacre la fin de l'appellation Zastava.