Concours de Monaco : De l'art dans les rues

Monaco a renoué avec la tradition en organisant son Concours d'Elégance. Nous avons retenu quatre des plus belles automobiles présentes… et l'histoire d'un incendie. Voici de quoi était fait le Concours d'Elégance de Monaco.

1. Ferrari 166MM

Etaient présentes non pas une, mais trois représentantes des 26 barchetta 166 produites, le tout premier modèle vendu par Ferrari sous son propre nom. Ces trois exemplaires datent de 1949 et 1950. Le chiffre 166 fait référence à la capacité d'un cylindre du moteur. S'agissant d'un V12, c'était donc un 2.0 litres, fort de 140 ch. Les lettres MM, c'est pour Mille Miglia, hommage à la victoire en 1948 de Clemente Biondetti à la célèbre course routière, au volant d'une voiture préparée par Ferrari bien sûr. En 1949, Biondetti l'emporta à nouveau, cette fois à bord d'une… 166 Spyder Corsa (dossard n°22) que l'on voit ici en image. Cette voiture gagna ensuite les 24 Heures du Mans avec Chinetti et Seldson. La carrosserie est signée Touring Superleggera et lorsqu'elle fut présentée au Salon de Turin en 1948, les gens disaient "On dirait un petit bateau". Vous savez comment on dit petit bateau, en italien ? Barchetta.

Monaco Concours 2019-29

Outre la version course, il y avait aussi une Spyder classique rouge, que vous voyez ici. Et puisque c'était la raison d'être de cette voiture, son propriétaire Gianni Vaccari s'était présenté à son volant au départ des Mille Miglia 1949. La voiture bleue est une Spyder Lusso de 1960. Voici donc trois Ferrari qui transpirent la pureté, pureté que le constructeur tente de recréer avec ses modèles spéciaux Monza SP1 et SP2. Jadis, Ferrari cherchait à développer la meilleure voiture de course possible, et ne vendait des voitures que pour financer l'activité sportive.

Monaco Concours 2019-16

2. Jaguar XK120 "Jabbeke"

Le 120 fait référence à la vitesse maximale que pouvait atteindre la Jaguar XK : 120 miles à l'heure, soit 196 km/h. En 1949, Jaguar établit pour la première fois un record de vitesse avec la XK120 sur une portion d'autoroute en construction, entre Ostende et Bruxelles. C'est à hauteur de la ville Jabbeke que la voiture a été chronométrée à 132,5 miles à l'heure, ou 243 km/h. Un record qui sera ensuite battu par le constructeur espagnol Pegaso. En 1953, Jaguar revint à Jabbeke avec cette XK120 pourvue d'une bulle aérodynamique. Le pilote d'essai Norman Dewis – récemment décédé – emmena la voiture jusqu'à 172 miles à l'heure, soit 277 km/h. Mais Dewis s'était alors plaint de ne pratiquement rien voir à travers la bulle de plastique, et la police belge avait d'ailleurs vu le pilote en perdition sur la route, entre les rangées de spectateurs. Voilà qui marqua la fin des tentatives de record sur cette autoroute. Ou du moins des tentatives officielles, car les murs du commissariat local sont tapissés de photos de tentatives officieuses.

Monaco Concours 2019-47

Pour l'anecdote : après ce dernier record, la Jaguar fut débarrassée de sa bulle, retrouva ses pare-chocs, et fut vendue comme "occasion récente".

Monaco Concours 2019-6

3. Alfa Romeo 6C 1750 GS Coupé Figoni

Regardez bien le logo : vous ne lirez pas "Alfa Romeo Milano", mais "Alfa Romeo Paris'. C'est en effet le célèbre carrossier français Figoni qui a réalisé cette jolie robe de coupé sur base d'une Alfa Romeo 6C 1750. Une voiture littéralement unique en son genre, puisque produite à un seul exemplaire. Elle fut exposée pour la première fois au Salon de Paris de 1933. Mais en 1935, cette carrosserie fut remplacée par une version spyder. La voiture participa ainsi aux 24 Heures du Mans, où elle termina à la première place de la catégorie 2 litres, et sixième au général. Ensuite, elle récupéra sa carrosserie Figoni. Lorsqu'il était enfant, le Sud-Africain George Elkin passait beaucoup de temps en France et sur le chemin de l'école, il apercevait souvent cette Alfa. Après la Seconde Guerre Mondiale, il put enfin se l'offrir. Cette Alfa avait déjà été vue au Concours de Monaco dans le passé, et a remporté celui de Villa d'Este en 2012.

Monaco Concours 2019-55 Monaco Concours 2019-69

4. Ferrari Mythos

C'est en 1989 au Salon de Tokyo, haut lieu des concepts-cars les plus fous, que Pininfarina a dévoilé cette Ferrari Mythos. Pininfarina avait utilisé une base de Testarossa pour montrer ce que signifiait l'audace à la Ferrari, et à quoi pourrait ressembler une barquette du futur. Ce n'est donc pas par hasard si on identifie déjà quelques traits de la F50, dont la source d'inspiration est évidente. La Mythos ne fut certes jamais officiellement produite, mais le Sultan de Brunei parvint tout de même à convaincre Ferrari et Pininfarina de lui produire deux exemplaires de plus : un rouge et un turquoise. L'exemplaire rouge est aujourd'hui au Japon, et n'apparaît en Europe que très rarement.

Monaco Concours 2019-19 Monaco Concours 2019-21

Une Ferrari 510S Modulo en feu

Et nous terminons par ce qui aurait pu finir en drame total. Nous avions pu admirer au Concours de Villa d'Este ce concept-car Modulo, équipé d'un V12 Ferrari Can-Am de compétition en position arrière. C'est le propriétaire Jim Glickenhaus qui a fait de cette sculpture une vraie voiture roulante, mais lors d'une petite balade à Monaco, il a bien failli devoir lui dire adieu…

"Le problème vient des silencieux d'échappement intégrés à l'arrière de la carrosserie", explique Glickenhaus. "Ils gardent les gaz d'échappement trop longtemps, et la température autour des silencieux est donc très élevée. Or il se trouve par hasard que juste à côté, il y a un petit coffre, où j'avais laissé un roadbook. Et par le seul effet de la chaleur, ce petit livret a pris feu. Heureusement j'ai pu continuer à rouler, ce qui a évité que les flammes se propagent. Et grâce au système anti-incendie de compétition, le feu a été vite maîtrisé. Les dégâts sont superficiels, le panneau de carrosserie n'a pas été déformé. Tout ça sera vite remis en ordre."

Monaco Concours 2019-2

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Bugatti Chiron 300+ : Du record à la production

Actualité auto

Ferrari F8 Spider : Pilule bleue

Actualité auto

Lamborghini Sián : Taureau hybride

Actualité auto
Afficher plus