Essai: Citroën Berlingo 1.5 HDI EAT 8 – Le SUV des familles

SUV par ci, SUV par là… Beaucoup de parents ne jurent plus que par leurs sacro-saints SUV. Pourtant, pour cumuler espace, modularité, praticité et désormais comportement routier et équipement, il y a un choix bien plus judicieux : le Citroën Berlingo !

Le nouveau Berlingo se veut plus « fun » grâce à l’intégration des nouveaux codes visuels de Citroën. Il n’est pas encore sexy puisque sa partie arrière cubique reste dictée par les aspects pratiques, mais il est nettement plus « cool » qu’avant. En fait, c’est surtout à l’intérieur que cette troisième génération fait sa révolution.

Finis le mobilier et la position de conduite qui ne pouvaient réellement cacher les origines travailleuses du modèle! Désormais, on est vraiment bien, au le volant du Berlingo. Et on profite non seulement d’une présentation moderne et colorée (sur notre finition haut de gamme Shine en tout cas), mais également de matériaux de bien meilleure facture. Et surtout, on ne manque de rien en matière d’équipements, avec notamment une connectivité complète et un chargeur par induction pour smartphone. Les dernières technologies de sécurité comme l’aide au freinage d’urgence et la reconnaissance des panneaux routiers sont même fournis de série !

De l’espace à revendre !

Mais là où le Berlingo n’a pas encore trouvé son maître, c’est en matière d’espaces de rangement. Il y en a partout : dans les portières, sur le meuble de bord (l’airbag se trouve dans le toit), entre les sièges, derrière les sièges, sous le plancher et même dans le toit si on opte pour l’astucieux Modutop, véritable puits de lumière dans l’habitacle, de jour comme de nuit grâce à son éclairage LED.

A cela s’ajoute un coffre de 775 litres et une modularité hors pairs. Faire entrer un VTT ? Easy. Deux VTT ? Facile. Une planche de surf ? Ok, grâce au siège passager rabattable qui libère un plancher plat. Deux VTT et une planche de surf ? Jouable. Vous l’aurez compris, pour les loisirs en extérieurs ou, plus pragmatiquement, pour les courses de la semaine et les départs en vacances : le Berlingo n’a pas d’égal !

Pas seulement confortable

Cette nouvelle planche de bord plus étirée, mais aussi le pare

En effet, que ce soit en matière d’insonorisation ou d’agrément routier, le ludospace n’a plus grand-chose à envier aux SUV compacts. Et encore moins en termes de confort, argument cher à Citroën : le Berlingo avale les affres du revêtement comme aucun de ses concurrents, au prix d’une prise de roulis importante en courbe. La motorisation 1.5 BlueHDI 130 brille par sa rondeur et assure des relances soignées, bien secondée qu’elle est par l’excellente boîte automatique EAT8, pratiquement exempte de reproches. En revanche, elle n’aide pas vraiment à faire baisser la consommation, relevée à 6,3l/100km lors de notre essai, loin des 4,4l/100km annoncés. On reprochera aussi des tarifs en hausse sensible : près de 30.000€ pour notre version d’essai haut de gamme !

Citroën Berlingo 1.5 HDI 130 EAT8 Shine
Moteur : 4 cyl., turbo, diesel, 1.499 cc
130 ch à 3.750 t/min
300 Nm à 1.750 t/min
0 à 100 km/h : 12,3 secondes
Pointe : 184 km/h
Conso : 4,4 l/100km
Moyenne de l'essai : 6,3 l/100km
CO2 : 115 g/km
Prix : 30.150 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Afficher plus