Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site. Préférez-vous utiliser l'ancien design? Cliquez en haut du menu pour revenir en arrière.

Encore une chose...

Merci de participer à l'avant-première de notre nouveau design. Vous verrez quelques autres changements de couleurs au fur et à mesure de la mise à jour de votre expérience sur notre design final.

Premiere: Opel Agila – Bien plus qu’une petite voiture

Le nouvel Opel Agila a pour mission d’être meilleur que son prédécesseur. Et chacun sait… qu’il s’agit d’un Suzuki. Très compact, très pratique. Et très honnêtement, pas vraiment mignon.

À ce niveau là, le nouveau ne fait pas les choses à moitié : les concepteurs Opel ont gratifié l’Agila de bien plus de design qu’il n’y a habituellement de place disponible dans les mini-monospaces.
Conçu comme un petit bolide citadin destiné à une clientèle féminine, l’Agila B devrait cependant également toucher un public cible autre que celui des femmes au foyer et des mères de famille. Les accros du shopping, en particulier les jeunes femmes, devraient s’enthousiasmer pour l’Agila – les clichés publicitaires affichent le portrait stéréotypé de jeunes femmes de 25 ans, bien dans leur peau, aux jupes courtes, un peu maigrichonnes certes, mais entourée de chouettes copines. Les enfants n’y apparaissent pas, bien que cela soit justement auprès d’eux que le petit Opel devrait marquer des points.

Les femmes et les chiffres

Les experts en marketing avancent d’ailleurs un chiffre étonnant pour décrire de manière adéquate le groupe cible féminin : Madame tout le monde passerait plus de 25.000 heures de sa vie à faire les courses. Il est par conséquent tout à fait logique que les sièges arrière du plus petit de la gamme Opel se rabattent en un tour de main, les sacs à provision doivent bien pouvoir être rangés rapidement, non?

Jusqu’à aujourd’hui, presque un Agila sur deux est vendu en Italie – la part de marché des voitures compactes est là-bas trois fois plus importante que la moyenne européenne. L’Agila doit pourtant maintenant y concurrencer les scooters, au volant desquels les jeunes femmes se faufilent en ville.

Nouveau vocabulaire

Au premier coup d’œil sur le prototype de l’Agila, les mots qui me sont immédiatement venus à l’esprit sont des termes tels que «mignon», «craquant», ou encore «sympa» et «convivial». Le coefficient féminin du véhicule est tout de même puissant.

Mais considéré de manière rationnelle, le mini-monospace du constructeur de Rüsselsheim est bel et bien un véhicule Opel. C’est avant tout le langage stylistique de la calandre qui témoigne de la proche parenté avec son aîné. Selon les designers responsables, l’Agila se range aux côtés de la plus récente Corsa et de l’audacieuse étude baptisée «Genève». Les deux modèles incarnent la nouvelle génération design.

Nouveau design

La haute qualité de l’esthétique s’impose dans l’habitacle : le prototype récent, qui nous a été présenté pour un premier examen, donne déjà une impression de produit fini. Les matériaux plastiques sont agréables au toucher, les sièges sont confortables et pas trop étroits. La console centrale typiquement Opel est de forme carrée et placée tout au centre, où est également intégré le levier de changement de vitesse. Sympa: le tachymètre central de large dimension est complété par un petit compte-tours placé en hauteur sur la planche de bord.

Ce «grand nain» offre un espace incroyablement large aux sièges conducteur et passager: je mesure près d’ 1 m90 et quelques centimètres séparent encore le sommet de mon crâne du ciel de pavillon. Les compartiments de rangement et les vide-poches accueillent les petits objets de tous les jours. Pour les objets plus volumineux (boîtes à chaussures par exemple), le compartiment à bagages dispose d’un volume minimum de 225 litres, qui peut être augmenté en un tour de poignée pour atteindre les 1000 litres. Tout aussi inhabituel dans ce segment : le hayon arrière à serrure électrique.

Motorisation

L’Agila est proposé en trois motorisations : un moteur diesel et deux moteurs à essence. Le moteur d’entrée de gamme est un trois cylindres 1,0 litre de 65 ch (vitesse de pointe 160 km/h), suivi par un quatre cylindres 1,2 litre de 86 ch (vitesse de pointe 174 km/h). Les deux moteurs à essence sont couplés de série à une boîte de vitesses à 5 rapports, le plus puissant est également proposé en option avec une boîte de vitesses automatique à 4 rapports.

Le diesel reste la motorisation la plus efficace en termes de sobriété : ses 75 ch emmènent le conducteur et ses passagers à une vitesse de pointe de 160 km/h; en cycle mixte ECE, il devrait consommer en moyenne moins de 5 litres aux 100 km – ce qui correspond à un taux d’émission de CO2 d’à peine 130 g par km.

Bilan

Les deux modèles compacts d’Opel ouvrent l’appétit pour les petits monospaces: un design novateur et très réussi, marié à un habitacle spacieux et attrayant – de quoi donner des envies de shopping… Les clientes intéressées devront pourtant faire preuve de patience : après sa première mondiale au Salon de l’Automobile de Francfort, le nouvel Opel Agila ne sera disponible chez les concessionnaires qu’au printemps 2008.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lamborghini Huracán EVO RWD Spyder: drifts décapotés!

Actualité auto

Ford Ranger Thunder : Raptor en version limitée

Actualité auto

Porsche présente sa nouvelle 911 Targa

Actualité auto
Afficher plus