Toyota Mirai : Eco-sexy

Ceci est le concept préfigurant de la seconde génération de la Mirai, la voiture à hydrogène de Toyota. Et au-delà de son mode de propulsion, ce concept illustre un changement assez radical de stratégie, et peut-être même de la société.

Il faut assez bien connaître l'automobile pour savoir que Toyota commercialise – y compris en Europe – une voiture électrique qui ne tire pas son énergie de batteries, mais d'une pile à combustible. Comme on dit aussi : une voiture à hydrogène. Elles sont très rares sur les routes pour des raisons évidentes : le tarif assez élevé d'une technologie si avant-gardiste, et le réseau de ravitaillement en hydrogène embryonnaire. Il y a peut-être aussi une autre raison, si évidente qu'on la voit à l'œil nu : la Mirai est une gargouille.

Toyota-Mirai-2016-1280-3f

Statement

Depuis la première Prius, Toyota a la conviction que le design des voitures à propulsion alternative doit être un "statement", qu'il doit refléter le caractère "révolutionnaire" de la voiture, parce que les conducteurs qui font la démarche de changer leurs habitudes veulent que ça se sache. Et c'était vrai, durant les 20 premières années. Voilà pourquoi les quatre générations de Prius et la Mirai avaient des physiques si… particuliers. Mais les temps changent.

Mirai profile

Aujourd'hui, à peu près tout le monde est prêt à adopter une propulsion alternative, mais tout le monde n'a pas pour autant envie d'en faire une histoire de convictions. La preuve : dès qu'elle a existé, l'Auris hybride a supplanté la Prius. Aujourd'hui, l'hybride Toyota la plus vendue est le crossover CH-R. En clair, le public ne se dit plus "je veux cette voiture parce qu'elle est hybride" mais "je veux cette voiture, et si elle existe en hybride, c'est bonus". Toyota a manifestement compris le massage.

Mirai rear

Pas un SUV

Voici donc à quoi ressemblera la Mirai 2, qui arrivera chez nous en 2020. On note d'abord que Toyota ne commet pas l'absurdité d'installer sa propulsion écologique dans un SUV de 2,5 tonnes, mais dans une voiture, une vraie, d'un gabarit similaire à celui d'une Camry, et qui présente un réel pouvoir de séduction. Accessoirement, Toyota annonce que la nouvelle plateforme rendra la Mirai non seulement propre, mais aussi très agréable à conduire. Quant à l'autonomie, elle serait de quelques 500 km, que l'on récupère en faisant le plein en quelques minutes… si on trouve une station, et si celle-ci fonctionne. A ce propos, lisez notre expérience vécue avec le Hyundai Nexo, l'autre véhicule à hydrogène du marché.

Interior

Quoi qu'il en soit, nous aurons certainement l'occasion de vous reparler de la Toyota Mirai au cours de l'année à venir.

Mirai front

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

VW ID. Space Vizzion : Une Passat électrique en 2021

Actualité auto

Audi e-tron Sportback : Un style... électrisant

Actualité auto

BMW i4 : la Série 3 électrique arrive en 2021

Actualité auto
Afficher plus