Constructeur automobile

Les constructeurs automobiles du passé en route vers le futur

L’histoire de l’automobile est née au XIXème durant la Révolution industrielle avec pour première énergie, la vapeur pour s’orienter rapidement vers l'utilisation du pétrole et celle du moteur à explosion.

Les fabricants auto n’ont eu de cesse de moderniser les véhicules pour améliorer le confort et la vitesse, mais un autre enjeu domine le XXIème siècle : fabriquer des véhicules « propres ».

Plus d’un siècle d’évolution

L’automobile a révolutionné les transports et favorisé l’essor des échanges culturels et économiques. De nombreux industriels ont bien compris le potentiel de cette invention. Les constructeurs automobiles se sont alors développés en France avec la naissance de Panhard et Levassor en 1891. La famille Peugeot s’oriente très vite vers cette nouvelle industrie en 1891 et la famille Renault s’investit dans la filière en 1898. En 1903, la France devance alors les Etats-Unis avec une production de 30 204 voitures contre 11 235. Les premières voitures américaines proviennent de l’imagination des frères Duryea ou des frères Aperson. Les autres pays fabricants de voitures sont belges, allemands, britanniques et italiens.

Définition du constructeur automobile

Le constructeur automobile intervient dans le secteur de la construction auto. C’est une entreprise, qui, en règle générale, conçoit, fabrique et produit des véhicules. Les grands constructeurs automobiles sont des firmes de dimensions internationales dont les origines se retrouvent bien souvent aux Etats-Unis, en Europe occidentale (France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne) et en Extrême-Orient (Japon, Corée du sud). Des équipementiers sont en fait chargés de la conception et de la fabrication des pièces auto qui sont ensuite assemblées dans l’usine du constructeur de voiture.

Les petits constructeurs du passé

En 1914, on pouvait trouver jusqu’à 155 constructeurs autos en France. De nombreux petits constructeurs de voitures comme les Ateliers de construction de motocycles et d'automobiles (ACMA) implantés dans la Nièvre n’ont survécu qu’une douzaine d’années (de 1950 à 1962) avec la fabrication du scooter Vespa et de l’automobile Vespa 400. Berliet était à l’origine un fabricant automobile français, spécialisé dans les véhicules de luxe jusqu’en 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, son activité se dirige vers les poids-lourds. Rattaché à Renault en 1975, il disparaît en 1978. Chacun à leur façon, tous ces petits fabricants de voitures ont amélioré un aspect technique ou esthétique du véhicule, avant de laisser leur place aux plus grands.

Quelle place aujourd’hui pour les petits constructeurs ?

Face aux monstres du marché mondial, les petits fabricants auto peuvent avoir des difficultés à survivre. De nos jours, des petits constructeurs automobiles comme AvtoVAZ (Russie) s’accrochent même si leur production a baissé de 393 000 à 308 000 unités de 2014 à 2015 soit - 21,6 %. Ils n’hésitent pas à souscrire des partenariats avec d’autres groupes comme avec Fiat pour la construction de la VAZ-2101 Jigouli dans les années 70, ou General Motors pour la construction du tout-terrain Niva sous la marque Chevrolet. Depuis le 18 juin 2014, l'alliance Renault-Nissan détient 50,01 % du capital d’AvtoVAZ. D’autres petits constructeurs automobiles s'imposent dans le temps comme la marque indienne Tata. En 2007, elle a signé un accord de coentreprise en Inde avec Fiat pour la construction de la Fiat Palio par exemple et en 2008 elle a racheté Jaguar et Land Rover à la firme Ford.

Classement des constructeurs automobiles en 2014 (en millions d’unités, source CCFA) :

Toyota : 10,475 Volkswagen : 10,093 General Motors : 9,611 Hyundai-Kia : 8,003 Ford : 5,998 Nissan : 5,098 Fiat-Chrysler : 4,866 Honda : 4,514 Suzuki : 3,017 Renault : 2,762 PSA Peugeot Citroën : 2,917 Daimler : 2,502

Et aussi BMW, SAIC, Mazda, Changan, Mitsubishi, Dongfeng Motor, BAIC, Tata, Geely, Fuji, Great Wall, Isuzu, Anhui Jac Autonome, Brilliance, Chery, Iran Khodro, FAW, BYD, Mahindra, Saipa et AvtoVAZ.

Certains constructeurs auto ont plus de notoriété que d’autres dans notre pays. Avez-vous déjà entendu parler de Geely ? Ou de Mahindra ? Le premier est Chinois et a racheté la branche auto Volvo à Ford en 2010. Le second est Indien et s’est offert la société Italienne Pininfarina en 2015. Il faut compter sur ces fabricants automobiles des pays émergents qui grignotent petit à petit des parts du marché.

Top 10 des constructeurs automobiles en 2015 (en millions d’unités, source CCFA) :

1er - Toyota (qui regroupe également Lexus, Daihatsu et Hino) : 10,27 2ème - Volkswagen (qui regroupe douze marques dont Audi, Skoda, Porsche ou Scania) : 10,053 3ème - General Motors : 9,476 4ème - Hyundai- Kia : 7,988 5ème - Ford : 6,396 6ème - Nissan : 5,070 7ème - Fiat-Chrysler : 4,865 8ème - Honda : 4,526 9ème - Suzuki : 3,047 10ème - Renault : 3,033

General Motors a été le 1er constructeur automobile mondial pendant plus de 70 ans avant de se faire détrôner par Toyota en 2008 avec une interruption d’un an en 2011 à cause du séisme et du tsunami qu’à subit le Japon. Sa production avait temporairement été paralysée. Volkswagen, malgré ses déboires récents en 2015, dus à l'introduction de logiciels truqueurs dans ses moteurs diesels, se positionne en 2ème place derrière le plus grand constructeur automobile actuel. Volkswagen est aussi le 1er constructeur automobile européen à ce jour et la vente de son modèle phare, la golf Rabbit, arrivait en 3ème position en 2014.

Quel avenir pour les constructeurs automobiles ?

Les constructeurs auto rivalisent d’idées pour proposer des modèles dotés de nouvelles technologies. Certains fabricants de voiture inventent des citadines, des berlines ou des sportives pour séduire en priorité les femmes, les jeunes ou les amateurs de vitesse. La voiture actuelle se veut plus sécurisante mais comment réduire les vitesses avec des modèles toujours plus puissants ? L’enjeu des constructeurs de nos jours est de proposer des modèles plus « propres » en développant l’électrique. Mais le problème de l’autonomie des batteries demeure. L’hydrogène ? On utilise aussi un moteur électrique mais l’hydrogène gazeux est comprimé à bord pour générer de l’électricité. Alors, quelle voiture pour le futur ?

Tous les articles

Le contenu du contrat de vente

Conseils utiles · Achat / Vente - Vue d'ensemble de tous les articles

Une garantie voiture d'occasion

Conseils utiles · Achat / Vente - Vue d'ensemble de tous les articles

Rapatriement du véhicule

Conseils utiles · Achat / Vente - Vue d'ensemble de tous les articles
Afficher plus