Dimensions des places de parking

Rares sont les automobilistes qui n'ont pas eu à batailler lorsqu'ils devaient se garer dans un parking souterrain, au point bien souvent de pester contre les concepteurs d'emplacements de stationnement qui semblent parfois prendre un malin plaisir à raboter la dimension de la place de parking.

Une norme existe cependant en France pour la dimension d'un parking voiture, mais est-elle suffisante pour pouvoir se garer sans souci ?

Les emplacements de stationnement les plus fréquemment rencontrés dans les parkings collectifs sont des places perpendiculaires à l'axe de circulation. La dimension de la place de parking est alors régie par une règle simple en l'absence d'obstacle latéral : la place doit avoir une longueur minimale de cinq mètres ; la largeur d'une place de parking est d'au moins 2,30 mètres. La largeur doit en revanche être majorée de vingt centimètres en cas de présence d'un obstacle latéral et de trente centimètres en présence d'obstacles latéraux des deux côtés.

La dimension d'un parking ainsi définie convient à l'immense majorité des voitures commercialisées, mais il y a cependant quelques exceptions : les plus grandes des berlines allemandes (Mercedes Classe S, Audi A8 ou BMW Série 7) offrent parfois dans certaines de leurs variantes des longueurs supérieures à cinq mètres... et donc excéderont la dimension d'une place de parking même si l'on se gare à pare choc touchant contre le mur en fond de place (ou contre l'autre véhicule dans le cas de doubles rangées de place) ; le dépassement est cependant suffisamment limité pour permettre la circulation des véhicules sur la voie de desserte, qui n'est rétrécie que d'une dizaine de centimètres dans la plupart des cas.

La largeur d'une place de parking peut également poser problème avec certains véhicules exubérants : le Hummer H1 affiche ainsi une largeur de 2,20 mètres, ce qui, dans une place de parking standard, ne laisse qu'un écart de dix centimètres pour ouvrir la portière !

La dimension d'une place de parking prévue par la norme est légèrement différente dans le cas des places en épis (à 45°, 60° ou 75°). La largeur d'une place de parking est dans ce cas légèrement inférieure (2,20 mètres dans le cas d'une place à 45°, 2,25 mètres dans celui de places à 60° ou 75°). La longueur est un peu réduite pour des places à 45° (4,80 mètres seulement) et au contraire légèrement augmentée pour des places à 75° (5,10 mètres) ou 60° (5,15 mètres).

La dimension de la place de parking située parallèlement à l'axe de circulation est de cinq mètres en longueur dans le cas général. La largeur d'une place de parking parallèle à la circulation (place dite à 0°) est de 2,50 mètres en cas d'obstacle à gauche (c'est-à-dire côté conducteur), mais seulement de 2 mètres en cas d'obstacle à droite (c'est-à-dire côté passager) : la norme considère que le conducteur peut déposer ses passagers avant de se garer... mais doit pouvoir sortir de son véhicule de son côté, sans être obligé de passer par une autre place !

La dimension d'une place de stationnement peut cependant être réduite (selon la norme NF P 91-120 relative aux parcs de stationnement à usage privatif) pour au plus 10% des places du parc de stationnement : ces places réduites, dites emplacements de catégorie B, peuvent donc représenter au maximum un dixième des places de parking du parc de stationnement ; elles peuvent voir leur longueur réduite d'un mètre et leur largeur diminuée de vingt centimètres au regard des dimensions applicables pour des places normales. La dimension d'une place de parking de catégorie B ne les rend donc compatibles qu'avec des voitures de petites dimensions, telles que des citadines.

La dimension de la place de parking handicapé est majorée pour tenir compte de la nécessité, pour une personne à mobilité réduite, de pouvoir y accéder, même lorsqu'elle se déplace en fauteuil roulant. La largeur d'une place de parking est alors portée à 3,30 mètres, pour tenir compte de l'espace nécessaire à l'accès en fauteuil, tandis que l'autre dimension d'une place de parking (la longueur) est d'au moins 5 mètres.

La norme d'une dimension d'une place de parking PMR n'est cependant qu'une partie de l'accessibilité : la place doit permettre un cheminement sans obstacle (pas de marche) et avec des pentes modérées jusqu'aux voies d'accès du parc de stationnement : il n'est possible de prévoir un emplacement PMR que si le niveau est desservi par ascenseur ou accessible par rampe à pente faible !

La dimension d'une place de parking ne se réduit pas à la longueur et la largeur... mais elle comprend aussi la hauteur ! Cette troisième dimension a été aussi précisée par la norme française : la hauteur sous plafond d'une place de parking doit être au minimum de 2,20 mètres, et la hauteur sous obstacles (plafonnier, passage de câbles, etc.) doit être au moins de 2 mètres.

La hauteur des modèles actuels est en général très inférieure à 2 mètres pour des raisons d'aérodynamisme, et même les gros 4x4 restent en dessous de la barre des 2 mètres de hauteur (par exemple un Toyota Landcruiser ne dépasse pas 1,88 mètre).

Pour la place de parking la dimension de la hauteur n'est ainsi que rarement une réelle limite dans la vie pratique, et ce n'est pas de ce côté qu'il faut craindre un problème de dimension d'une place de parking. Cependant les propriétaires de véhicules à ouvrants complexes (coupés cabriolets, hayons levants automatiques, portes papillon) devront faire attention lorsqu'ils manœuvrent ces ouvrants qui, ajoutés à la hauteur du véhicule, peuvent être amenés à toucher le plafond de l'emplacement de stationnement (cependant sans gravité en général, compte tenu de la faible vitesse de déplacement de ces ouvrants)...

Tous les articles

Obtention permis de conduire

Contrôle technique

Permis CE

Afficher plus