Passer au contenu principal

Impact pare-brise

Comment gérer au mieux un impact pare-brise ? Un petit impact sur le pare-brise peut en effet rapidement se transformer en grande fissure de la grande vitre avant voire même se terminer en gros dégâts matériels.

Un petit impact sur le pare-brise peut en effet rapidement se transformer en grande fissure de la grande vitre avant voire même se terminer en gros dégâts matériels. Cet article fait le point sur les dernières recommandations techniques des spécialistes pour éviter les impacts et les fissures. Il donne aussi quelques conseils et astuces pour faire le bon choix au moment où le conducteur du véhicule constate un impact sur son pare-brise et doit envisager soit la réparation de la vitre défectueuse soit son remplacement. Enfin, il fait le point sur les aspects plus terre à terre en matière de couverture d'assurance.

Tous les conducteurs le savent pour l'avoir déjà expérimenté : le pare-brise de leur voiture constitué d'une grande vitre courbée est très fragile. Il n'est pas à l'abri en effet de l'impact de l'un des innombrables petits cailloux qui jonchent toutes les routes de France et de Navarre. Lorsque soudain un petit gravier percute la vitre avant, le regard du conducteur se porte immédiatement sur le pare-brise à la recherche du point d'impact. C'est grave docteur ? Dans la majorité des cas, l'énergie d'impact n'a pas été suffisante pour provoquer de dégâts irréversibles à l'endroit du choc. Pourtant, parfois dans des conditions liées notamment à la vitesse du projectile et à sa masse, l'impact du choc du caillou est tel que le pare-brise se retrouve fendillé ou étoilé par le projectile. Lorsque le petit gravier est un vrai caillou, le pare-brise peut même se fissurer voire exploser littéralement sous le choc. Selon l'ampleur des dégâts, il faut soit réparer un impact sur le pare-brise, soit envisager un échange standard de la vitre impactée.

En hiver, les températures extérieures peuvent être très basses et mettre ainsi à rude épreuve le matériau des pare-brises. Pour peu que la voiture passe la nuit dehors et qu'une couche de gel ou de givre se dépose dessus et voilà le pare-brise fragilisé. L'autre ennemi des vitres, c'est le choc thermique. A partir de là, une bonne prévention consiste à protéger le pare-brise du froid en posant par exemple un carton afin d'éviter le dépôt d'une couche de glace. L'erreur à ne surtout pas commettre lors de la reprise du véhicule le matin est de dégeler trop rapidement la vitre ou de faire subir un choc thermique trop violent au pare-brise en aspergeant d'eau chaude la surface de la vitre par exemple. En été, c'est le même phénomène mais à l'envers ! Imaginez votre voiture rester au soleil pendant des heures : la température du pare-brise grimpe rapidement. De retour dans la voiture vous mettez la climatisation à fond : c'est le choc thermique assuré et le risque d'impact sur le pare-brise fortement augmenté ! En été, il faut aussi penser à protéger les pare-brises contre le rayonnement chaud et intense du soleil en interposant un protège-soleil. Toute l'année enfin, sur la route, pour diminuer les risques d'impacts, il est fortement recommandé de garder ses distances avec le véhicule qui est devant, afin de réduire tout risque de contact de la vitre avec un petit gravier projeté.

Micro impact sur le pare-brise ? Petit impact sur le pare-brise ? Vitre étoilée ? Vraie fissure apparente ? Pour les béotiens, il est très difficile de se prononcer sur la gravité de l'impact sur un pare-brise. En tout cas l'impact sur un pare-brise est nettement visible. Que faire ? Dans l'immense majorité des cas, c'est la crainte d'une aggravation de la situation et de la condition de la vitre qui tracasse le conducteur. Il faut savoir qu'un pare-brise n'est réparable qu'à certaines conditions, à savoir : si l'impact ne se situe pas dans le champ de vision du conducteur et est inférieur à 2,5 centimètres de largeur, s'il est d'autre part limité à un seul choc et s'il est situé à plus de 4 centimètres du bord. La réparation qui se fait généralement chez un réparateur de pare-brises agréé - consiste à injecter une résine thermodurcissable à l'endroit de l'impact puis à polir la zone impactée. L'opération prendra en moyenne une bonne demi-heure. Dans tous les autres cas, le remplacement du pare-brise s'impose. L'opération sera plus longue et prendra plusieurs heures avec une immobilisation du véhicule. En ce qui concerne les tarifs d'une réparation d'un impact sur un pare-brise , il faut compter entre 50 et 100 euros. Le coût d'une réparation d'un impact sur un pare-brise sera toujours moins cher que le remplacement intégral.

Pour être remboursé par votre assurance des frais occasionnés par la réparation ou le changement du pare-brise, il faut que votre contrat inclue la garantie bris de glace. Selon les clauses du contrat, pour une réparation, vous serez totalement ou partiellement remboursé. Pour le changement complet du pare-brise, le montant de la franchise devra être déduit. Normalement, la couverture d'un bris de glace ne devrait pas vous occasionner de malus, mais comme pour les autres causes de sinistres, actionner l'assurance pour plusieurs bris de glace répétés n'est pas forcément très bien vu. Donc méfiance, et attention à la résiliation du contrat par votre organisme.

Tous les articles

Changement d'amortisseur

Conseils utiles · Réparation voiture

Protection du soubassement

Conseils utiles · Réparation voiture

Rénovation du moteur

Conseils utiles · Réparation voiture
Afficher plus