Aprilia Shiver 750 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Aprilia Shiver 750

Aprilia Shiver 750 : un roadster midsize peu ordinaire

Dévoilée en 2007, la Shiver 750 a connu un début plutôt difficile. On peut dire que son entrée sur le marché des roadsters de sa catégorie n'a pas fait trop d'étincelles. Les habitués de cette cylindrée lui ont souvent reproché son manque de puissance pour une moto avec un moteur de ce cubage. Ils ont également pointé du doigt la partie-cycle encore perfectible et le gabarit trop imposant. Néanmoins, après trois années de carrière mitigée, l'Aprilia Shiver 750 s'est offert une nouvelle allure. Le constructeur italien a décidé de lui donner un look plus sportif, d'apporter quelques améliorations au niveau des équipements et de procéder à une mise à niveau technologique. Chaque élément de la Shiver 750 a été conçu pour être à la fois fonctionnel et agréable à l'œil. Dès le premier regard, on peut remarquer que son design a été méticuleusement soigné, avec des lignes ciselées et des éléments qui semblent s'emboîter parfaitement. Le pari a donc été réussi pour Aprilia car son roadster de moyenne cylindrée a gagné la confiance des consommateurs, en particulier celle des motards de route. Plus polyvalent que jamais, celui-ci offre à ces derniers des sensations agréables de conduite. Ce deux-roues constitue d'ailleurs un bon investissement pour une moto d'occasion destinée au tourisme.

Une évolution impressionnante

Pour rebondir de son premier échec, Aprilia n'a pas lésiné sur les moyens afin de donner plus de tonus à la Shiver 750. L'année suivant sa première commercialisation, son électronique a été mise à jour. Puisqu'une fois n'est pas coutume, une nouvelle version a été dévoilée en 2009. Il s'agit de la Shiver GT, un modèle équipé de l'ABS. En 2010, le constructeur italien décide de faire évoluer la Shiver vers plus de sportivité. Une initiative qui n'a pas manqué de séduire les fans de la marque. La version améliorée a reçu un bloc optique muni d'un mini saute-vent qui protège assez bien son pilote ainsi que des nouveaux disques waves. Ses repose-pieds ont également été ajustés pour plus de confort. Côté design, l'ergonomie a été revisitée. La selle a été rétrécie de 5 cm et le guidon a subi un léger changement. Avec ces modifications, l'Aprilia Shiver 750 est devenue plus accessible. La prise en main est plus aisée, surtout pour les motards de moins de 1,75 m. La fourche a également subi une amélioration remarquable que l'on peut ressentir lors des freinages. Cette performance est accentuée par les capteurs de l'ABS qui ont aussi été revisités. En ce qui concerne la motorisation, quelques modifications ont pu être apportées pour réduire la consommation. Avec du recul, on voit que la Shiver 750 est d'une grande fiabilité. Ayant été conçue pour durer, une moto d'occasion de ce genre est parfaite pour les longs trajets sur des routes sinueuses, d'autant plus que son constructeur a misé sur un rapport qualité/prix/équipement.

Un moteur performant à bas régime

Équipée d'un bicylindre en V à 90°, l'Aprilia Shiver 750 est un modèle assez polyvalent. Son moteur développe une puissance de 95 ch à 9000 tr/min et un couple maximal de 81 Nm à 7000 tr/min. Cette souplesse à bas régime est fortement appréciée sur les routes en virages. Aussi, la Shiver 750 propose le système de triple cartographie modifiable au guidon qui permet notamment de découvrir les performances de sa motorisation. En mode Sport, toute la puissance et le couple sont disponibles. Pour plus de douceur en bas et moyen régimes, le pilote peut activer le mode Touring. Le Rain, quant à lui, permet de descendre le couple et la puissance d'environ 35% : une configuration idéale pour les conditions d'adhérence précaires. Il est indispensable de noter que la Shiver a été la première moto de sa catégorie à avoir un système de contrôle d'ouverture de gaz par gestion électronique Ride-By-Wire. Ce dispositif a remplacé la commande par câble, rendant ainsi cet engin italien plus moderne et plus performant que jamais. Rappelons que pour actionner convenablement les papillons d'injection, cette technologie prend en considération la poignée de gaz et le rapport engagé mais aussi la température, la pression atmosphérique et l'humidité de l'environnement auquel le véhicule est exposé.