Benelli - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Benelli

Benelli

En 1911, dans la ville de Pasaro en bordure de mer Adriatique, Teresa Benelli rêve après le décès de son mari d'offrir un avenir à ses six garçons, Giuseppe, Giovanni, Francesco, Filippo, Domenico et Antonio. Elle décide alors de créer une entreprise familiale en y apportant toutes ses économies. Comme l'Italie se découvre une vraie passion pour la mécanique en ce début de siècle, ce sera un atelier de réparation de voitures et de motos. Le Garage Benelli est né ! Rapidement, la famille se trouve devant une problématique. Elle ne parvient pas à se fournir en pièces détachées pour réparer les deux-roues des clients. Pour faire face à cette situation délicate, les frères décident alors de fabriquer leurs propres pièces. Leur savoir-faire est aussitôt reconnu et ils gagnent une belle popularité. Poussés par ce succès d'estime, la fratrie passe à l'étape suivante : la construction de leur premier moteur. En 1920, ils donnent naissance à un petit 75 cm³ qui sera adapté à un cadre de vélo. L'année suivante, la première moto dotée d'un moteur deux temps de 98 cm³ sort du garage. À cette même époque, le sport motocycliste est en plein essor. En France, en 1922, la première édition du Bol d'Or s'est achevée avec succès. En 1923, attirés par la compétition, les Benelli dévoilent la version sportive de leur moto. Mais, ce n'est qu'en 1927 que la légende commence. Cette année, la marque développe une version quatre temps pour s'aligner dans le championnat italien en 175 cm³. Bien que la concurrence soit notable, Antonio remporte 4 titres consécutifs au guidon de sa moto, de 1927 à 1930. Ces succès sont les premiers d'une longue série, jusqu'en 1969, année durant laquelle la firme remporte le Championnat du Monde 250 et le mythique Tourist Trophy sur l'Ile de Man.

Une production grand public plus sage

Sportives dans l'âme, les motos construites par les frères Benelli pour leur clientèle sont plus raisonnables. Les deux-roues se déclinent en 98 et 125 cm³ en version 2 ou 4 temps. Ils sont très populaires. Le modèle Leoncino - "lionceau" en français - rencontre d'ailleurs un grand succès et restera au catalogue sous différentes versions. L'offre s'étoffe avec de plus grosses cylindrées, de 350 et 500 cm³, latérales ou culbutées. Seule la T175 distribuée dans les années 1930 est un modèle dérivé de celui aligné en compétition. Pour faire face à la crise à la fin des années 1960, Benelli présente en 1971 la Tornado avec un moteur bicylindre de 650 cm³. Ses 50 chevaux assurent une vitesse de pointe de 170 km/h. Mais ce n'est pas suffisant pour relancer la marque qui est finalement rachetée par Alessandro De Tomaso. Sous son impulsion, la firme dévoile la première moto 6 cylindres du marché, la 750 Sei, une véritable star sur le marché de la moto d'occasion. Elle est accompagnée d'une 500 cm³ 4 cylindres partageant nombre d'éléments et d'une 250 cm³ 4 cylindres 4 temps qui ne sera pas distribuée en France. Dans les années 1980-90, face à la concurrence japonaise, une gamme de 125 et une autre de 250 cm³ développée en partenariat avec Moto Guzzi sont commercialisées. Mais des erreurs de gestion sont fatales à la marque. Elle est ensuite rachetée en 2003 par Merloni. Une nouvelle Tornado 900 cm³ est lancée, sans succès. La marque passe alors sous pavillon chinois.

Benelli : une âme sportive

Si un accident met un terme à la carrière sportive d'Antonio, cet épisode ne freine pas pour autant les ambitions sportives des frères. Une nouvelle version poussée à 250 cm³ est alignée en Championnat d'Europe. Conduite par la championne Ted Mellors, elle triomphe en 1939 au Tourist-Trophy. La Seconde Guerre mondiale stoppe net l'activité sportive de la marque. Bien que totalement détruite, l'usine ressuscite en 1949. Les frères dévoilent une moto Leoncino 125. Ce modèle permet alors à l'entreprise de renaître aussi bien sur le plan commercial que sportif. Mais l'ambiance familiale n'est plus au beau fixe. En désaccord avec ses frères, Guiseppe fonde sa marque Motobi, laquelle retournera finalement dans l'escarcelle familiale en 1962. Côté compétition, la firme remporte le titre de de Champion du Monde en 1950 mais la moto est devenue obsolète. Benelli développe une 4 cylindres 250 cm³ en 1962. Elle remporte le Championnat Italien en 1965 avec Tarquinio Provini puis en 1968 et 1969 avec Renzo Pasolini. En 1969, le titre en 250 cm³ de Champion du Monde est enfin acquis avec au guidon Kel Carruthers. Toutes ces motos développées pour la compétition appartiennent désormais à l'histoire du sport motocycliste. Ces deux-roues sont accessibles lors de ventes aux enchères, plus rarement en moto d'occasion.