BMW HP2 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

BMW HP2

La BMW HP2 Sport - une moto à moteur boxer qui enthousiasme

A entendre le nom BMW associé aux motos, un grand nombre d’amateurs de sport à deux roues sont admiratifs. Mais nombre d’amateurs avait regretté que le constructeur envisage d’abandonner la production du moteur boxer populaire au profit de la nouvelle série K. Mais les adeptes du moteur puissant avec sa sonorité particulière pouvaient avoir l’esprit tranquille. Le moteur boxer n’a pas disparu, il a seulement été remanié et amélioré.

Déjà avec la construction de la R 1200 S, BMW avait réussi un coup de maître dans la catégorie des super sportives. Les constructeurs montaient un moteur à deux cylindres et cycle à quatre temps, en l’occurrence un moteur boxer à quatre soupapes. C’est à bon escient que cet engin a valu à la moto produite jusqu’en 2008 la désignation de super sportive. Or, les ingénieurs de BMW ont démontré que l’on pouvait faire encore mieux, notamment avec la construction de la HP2 Sport. Ce successeur officiel de la R 1200 S s’est vu attribuer un nombre de changements très fins mais à grand effet qui donnaient au conducteur davantage la sensation d’une super bike.

Technologie de la BMW HP2 Sport

Dans la HP2 Sport œuvrait également un moteur boxer à deux cylindres, cycle à quatre temps et quatre soupapes. Contrairement au prédécesseur, deux arbres à cames (situés en haut) par culasse (DOHC) étaient montés. Et c’est ici qu’une technologie forte inhabituelle était utilisée : chacun des arbres à cames régulait une partie de la distribution, à savoir la soupape d’entrée et la soupape de sortie. Ce fleuron de la HP2 Sport atteint une puissance tout à fait respectable de 98 kW (133 Ch). Si par le passé, l’amateur de moto était enflammé que par le bruit puissant du moteur boxer, il l’est aujourd’hui d’autant plus par sa puissance.

Aspects originaux de la BMW HP2 Sport

Pour transférer la puissance de la HP2 sur la route, la moto a été conçue comme construction légère. Ainsi, ce modèle BMW se présente avec un poids de seulement 206 kg, et cela dans un état prêt à la conduite, donc à réservoir plein. Ce poids extrêmement bas pour une moto BMW s’explique aussi par le fait que ce super-sport se passe complètement d’une partie du châssis arrière séparée. L’arrière est au contraire une unité autoporteuse et construite en carbone. Or, ce n’est pas seulement la performance de la BMW HP2 qui impressionne : en matière de sécurité, le motocycliste se voit offrir un paquet solide et peut équiper la moto super-sport de Bavière d’un ABS développé par BMW qui peut être déconnecté. Les bonnes qualités de conduite sont assurées par le système Telelever breveté par BMW pour fonctionner avec roue directrice avant. Pour fonctionner avec roue directrice arrière, un bras oscillant d’aluminium coulé avec BMW Paralever est monté dans ce but. La série HP2 est encore proposée comme Enduro et Megamoto, mais tous les modèles ont un trait commun : HP signifie High Performance (haute performance) et cela est vrai pour les trois motos.