Passer au contenu principal

Nouveau design - fonctions familières

Découvrez notre nouveau design, que nous déploierons pas à pas sur l'ensemble du site. Préférez-vous utiliser l'ancien design? Cliquez en haut du menu pour revenir en arrière.

Mobylette - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Mobylette

La motocyclette, un vélo motorisé

D’après la définition officielle, la motocyclette est un vélo avec un moteur supplétif. La propulsion se fait généralement par un moteur à deux temps d’une cylindrée de 50 cm3 à refroidissement à air et d’une puissance allant de 1,5 à 2,5 CV. Très rarement on trouve aussi des moteurs électroniques ou d’autres types de propulsion. En fonction du producteur et du modèle, la motocyclette dispose de jusqu’à trois vitesses et d’une boîte automatique. Normalement la transmission de force à la roue arrière se fait à travers une chaîne. La vitesse maximale autorisée pour les motocyclettes est de 25 km/h en Allemagne, de 45 km/h en Autriche et de 30 km/h en Suisse.

Les particularités de la motocyclette

Comme un vélo, la motocyclette est équipé de pédales latérales sur lesquelles il faut appuyer fortement pour démarrer. Lors de la conduite sur une forte pente, le conducteur peut aussi appuyer dessus pour soutenir la faible puissance du moteur. Le moteur à deux temps consomme un mélange d’essence et d’huile qui peut, soit être acheté déjà mélangé, soit être directement mélangé dans le réservoir. La consommation va de 1,5 à 3 litres pour 100 km. Ainsi la motocyclette est probablement la façon la moins coûteuse de se déplacer de manière motorisée. Contrairement aux vélomoteurs qui atteignent des vitesses de jusqu’à 40 km/h, les motocyclettes n’ont pas de banc de sièges mais seulement un siège individuel. Généralement une motocyclette n’a pas non plus de clignotants.

Le permis de motocyclette

Depuis les années 80, on a besoin d’un certificat pour conduire une motocyclette. Pour obtenir un tel certificat, il faut passer un test de théorie et un examen de vue. Le fait que toutes les personnes nées avant le 1er avril 1965 n’ont en pas besoin fait que la motocyclette est très populaire parmi les usagers âgés.

L’autorisation de circulation de motocyclettes

La motocyclette n’a pas besoin d’une autorisation pour participer à la circulation. Il suffit d’avoir une plaque d’assurance qui sort tous les ans à nouveau dans une nouvelle couleur directement chez l’assureur et une autorisation de fonctionnement. Un contrôle technique régulier n’est pas nécessaire. Ainsi à l’époque il était très populaire de trafiquer sa motocyclette pour atteindre une puissance beaucoup plus importante. Des méthodes habituelles étaient l’augmentation de la compression, des modifications du système d’échappement et du carburateur ou tout simplement le remontage d’autres traductions permettant d’atteindre des vitesses beaucoup plus importantes. En raison de son manque de connaissances techniques, la police était très souvent incapable de combattre de manière efficace ces modifications.

Des modèles populaires de motocyclettes

Le modèle préféré de ces trafiquants était la Kreidler Flory, pour laquelle on pouvait parfois acheter des kits complets de tuning chez le commerçant de motocyclettes. D’autres marques cultes étaient les modèles d’Hercules, de Zündapp, de Peugeot, de Garelli et de Motobecane. Il y avait aussi le VéloSolex qui était beaucoup moins coûteux que d’autres modèles. En plus, la force n’y était pas transmise à travers une chaîne mais à travers un rouleau à la roue avant. Vers la fin des années 70, ce modèle a même atteint la première place d’une étude faite par l’ADAC. Des producteurs japonais jouaient un rôle subordonné.

A l’époque, la motocyclette était une partie intégrale de la jeunesse à la campagne. Aujourd’hui, par contre, la motocyclette a perdu son importance. La motocyclette a été remplacée par les scooters 50 et les motos légères 125. Mais les motos de compétition et de campagne plus rapides et plus confortables ont aussi contribué à la perte d’importance de ce vélo avec moteur supplétif.