Yamaha TMAX 500 - Annonces moto occasion sur AutoScout24

Yamaha TMAX 500

Apparu en 2001, le Yamaha TMAX 500 a révolutionné le monde des deux roues en comblant le fossé existant entre les motos et les scooters. En créant la catégorie des maxis scooters, le constructeur Yamaha a visé juste et séduit une clientèle très nombreuse, au point que le TMAX est rapidement devenu une vraie légende, et le deux roues le plus vendu en Europe en 2012.

Il inspire le respect

Le TMAX 500 est un compromis surprenant entre la puissance sportive et le confort. Capable de fournir des reprises similaires à celles d’une grosse cylindrée, il est également très confortable. La mission du TMAX 500 est de déplacer son propriétaire dans la ville ou sa périphérie, vite et sans brutalité. Le TMAX 500 offre les avantages d’une moto, sans les contraintes qui y sont liées (équipement de motard, embrayage, passage de vitesse). Sa transmission automatique fait des merveilles et son comportement routier est sain, équilibré et lui procure une grande agilité. La puissance et le couple de son moteur suffisent à fournir une accélération progressive et musclée, et le TMAX 500 peut aller très vite. Durant sa carrière le TMAX 500 a eu pour concurrent le Suzuki Burgman, le Piaggio X9, le Honda Silver Wing et l’Aprilia Scarabeo 500 ie.

Au cœur du TMAX 500

Deux générations de TMAX 500 se sont succédées depuis son apparition en 2001 jusqu’à sa mise à la retraite en 2013. Maintenant remplacé par le TMAX 530, le TMAX 500 est entré dans l’histoire des deux roues, en créant la catégorie des scooters sportifs, catégorie qu’il a dominé sans partage plusieurs années durant. Au cœur du TMAX 500, on trouve un moteur bicylindre à injection de 499 cm3, couplé à une transmission automatique. Contrairement à ses concurrents, Yamaha a choisi de monter son moteur sur le cadre en fonte d’aluminium du scooter, plutôt que sur le bras de suspension. Ce montage spécifique caractérise le T500, et lui procure une répartition optimale des masses. La transmission vers la roue arrière s’effectue par le biais d’une chaine, placée dans le bras de suspension gauche.